Toronto sera Ste-Quequepart pour un soir

Un premier album-concept pour le duo Moonfruits

Moonfruits: Kaitlin Milroy et Alex Milaire (Photo: Alexis Zeville)


29 mai 2017 à 12h20

En compagnie du duo torontois Georgian Bay, le duo Moonfruits, d’Ottawa, passera bientôt par chez nous pour y recréer l’atmosphère de son village maritime fictif Ste-Quequepart, le thème de son nouvel album-concept folk-rock-slam.

Enregistré dans la grange/studio du trio prog-rock Pandaléon à St-Bernardin (dans l’Est ontarien) avec une dizaine d’amis musiciens et techniciens, dont le réalisateur Donald Charette, Ste-Quequepart a été lancé le 13 mai à Ottawa dans l’église St-Albans bondé.

Moonfruits

La tournée de 16 dates au Nouveau-Brunswick, au Québec et en Ontario mènera Moonfruits et Georgian Bay à Peterborough le 30 mai, Guelph le 31, Scarborough (Aioli Bistro) le 1er juin, Belleville le 2, Penetanguishene le 3 et Toronto (Burdock) le 4.

«Initialement, chacun des deux duos jouait séparément», indique Kaitlin Milroy en entrevue à L’Express. «Mais à mesure que la tournée progresse, et comme nous sommes déjà des amis avec, musicalement, beaucoup d’affinités, nous jouons de plus en plus ensemble.»

Moonfruits est formé du couple Kaitlin Milroy et Alex Milaire: elle anglophone d’Oakville qui est allée à l’école française, lui Franco d’Ottawa. Ils ont sorti un EP de huit chansons bilingues en 2015, Début, avant de participer – en même temps que Kelly Lefaive et Joëlle Westman de Georgian Bay – à l’expérience Rond-Point de l’APCM et au Festival de la chanson de Granby.

«Rond-Point a certainement servi de tremplin», confirme Kaitlin. «C’est là qu’on a commencé à croire qu’on pouvait faire carrière en musique.» Le groupe a aussi été «chanceux», dit-elle, en croisant à Ottawa et ailleurs des gens qui les ont bien conseillés et appuyés.

Village maritime

Le village de Ste-Quequepart est inspiré de plusieurs endroits qu’ont visités ou où ont vécu Kaitlin et Alex. «C’est un village maritime, au bord de l’eau – la rivière des Outaouais, le lac Ontario, l’Atlantique – pas nécessairement un village des Maritimes», explique la chanteuse et musicienne, multiinstrumentiste comme son mari. «Par exemple, au Portugal, en Espagne et en Italie, où nous avons passé notre lune de miel, nous avons vu des villages qui pourraient être Ste-Quequepart.»

«C’est une atmosphère qu’on veut créer», toute en esthétique sonore et harmonies envoûtantes où domine le banjo et la guitare, mais parfois aussi le glockenspiel ou de kalimba. Dans l’album de 10 chansons, on passe de pièces orchestrées avec quatuor à cordes à des morceaux plus intimistes jusqu’à une chanson uniquement parlée.

Il y a quelque chose de cinématographique dans cette musique, puisqu’on est appelé à imaginer ce village et ses habitants, notamment son maire et son musicien au bout du quai: Roustabout. «Les idées d’images ne manqueraient pas pour une vidéo.»

Mais Ste-Quequepart ne raconte pas une histoire linéaire. Moonfruits cherche plutôt ici à semer des lieux et des personnages qui deviennent autant d’étincelles partant dans toutes les directions dans nos imaginaires.

Le village de Ste-Quequepart (au dos de la pochette du nouveau disque de Moonfruits).
Le village de Ste-Quequepart (au dos de la pochette du nouveau disque de Moonfruits).

Bilingues

La magnifique pochette de Ste-Quequepart (graphisme et photos de Gabrielle Dubois) comprend les paroles des chansons, accompagnées d’autres paroles en anglais qui n’en sont pas la traduction. «C’est pour permettre aux anglophones de nous accompagner», explique Kaitlin.

Comme Georgian Bay et plusieurs autres artistes franco-ontariens, Moonfruits évolue dans les deux langues. Son public anglophone est aussi enthousiaste que son public francophone.

Georgian Bay a également à son actif un EP de huit chansons, Horizons, et un album de 12 chansons, Patience, paru l’an dernier. Le duo originaire de la Baie Georgienne (Kelly) et London (Joëlle) travaille sur un nouvel album, dont plusieurs des pièces sont dévoilées au cours de cette tournée avec Moonfruits.

Kaitlin Milroy et Alex Milaire (Photo: Alexis Zeville)
Kaitlin Milroy et Alex Milaire (Photo: Alexis Zeville)

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Non, la roue n’a pas été inventée avant le mur

Contrairement à ce qu'a dit le président Donald Trump à la frontière mexicaine le 10 janvier, le concept de mur n'est pas plus ancien...
En lire plus...

21 janvier 2019 à 7h00

Hergé et Tintin ont traversé le vingtième siècle

Les aventures de Tintin, héros du dessinateur belge Hergé (Georges Remi), sont célèbres dans le monde entier, dans plusieurs langues, avec environ 230 millions...
En lire plus...

20 janvier 2019 à 11h00

Secrets dans les brumes d’une lagune

roman
Dès qu’on mentionne le nom de Donna Leon, on pense au commissaire Guido Brunetti et à Venise, lieu où se déroule l’action des polars...
En lire plus...

20 janvier 2019 à 9h00

Quiz: Journées mondiales de la jeunesse

JMJ - 20 janvier
Quel pape a fondé les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) en 1984?
En lire plus...

20 janvier 2019 à 7h00

Que veulent les Anglos du Québec?

What do Anglos want?
Les récents événements en Ontario ont amené à comparer la réalité des Franco-Ontariens à celle des Anglo-Québécois. Leurs situations sont bien différentes, et la...
En lire plus...

19 janvier 2019 à 9h00

Inquiétant déclin des monarques selon le recensement citoyen

environnement
La population de papillons monarques en Californie était, en novembre 2018, de 86% inférieure au mois de novembre de l’année précédente, selon l'initiative citoyenne...
En lire plus...

19 janvier 2019 à 7h00

Trafic humain: l’impunité est encore la norme

esclavage prostitution
Fin 2018, le prix Nobel de la paix reconnaissait les milliers de Yézidies victimes d’esclavage sexuel en Iraq. Début 2019, l’ONU publie un rapport...
En lire plus...

18 janvier 2019 à 14h16

Invitation dans la tête d’Anique Granger

Ruban de la cassette
L’auteure-compositrice-interprète fransaskoise Anique Granger cherchait un cadre pour écrire autrement. Ça a donné un balado, «Le ruban de la cassette», une invitation à suivre...
En lire plus...

18 janvier 2019 à 8h00

Un nouveau point de service du Centre francophone à Mississauga

CFT
Le Centre francophone de Toronto ouvrait officiellement son point de service à Mississauga ce jeudi 17 janvier.
En lire plus...

17 janvier 2019 à 17h00

Entre culture et aventure au Honduras

Honduras
le Honduras se niche entre mer et forêt, déroulant des palettes de bleu dans la mer des Caraïbes et l’Océan Pacifique et d’émeraude...
En lire plus...

17 janvier 2019 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur