Stefie Shock commence avec Gainsbourg et finit avec… Stefie Shock

Francophonie en fête 2016

Stefie Shock et Fanny Bloom sur la scène du théâtre Randolph le 24 septembre. (Photo: André Pilon)
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le concert des 12 belles dans la peau de Stefie Shock, un hommage à Serge Gainsbourg et à ses amours, a charmé le public du festival Francophonie en fête au théâtre Randolph, samedi soir.

Le musicien et chanteur québécois, accompagné des chanteuses Fanny Bloom, Gaëlle et (en remplacement de Pascale Bussière) Émilie, avec des musiciens hors pair, a livré une vingtaine d’interprétations des plus grands succès de Gainsbourg.

C’était la première fois que Stefie Shock se produisait à Toronto et la deuxième fois seulement (après les FrancoFolies de Montréal avec les 12 accompagnatrices de l’album) qu’il présentait ce spectacle coïncidant avec le 25e anniversaire de la mort du «mauvais garçon» de la musique et du cinéma français.

Il a toutefois électrisé la foule, en rappel, en interprétant quelques-unes de ses propres chansons. 12 belles dans la peau est en effet le cinquième album de Stefie Shock, d’habitude beaucoup plus rock que Gainsbourg.

Une formule à repenser

Par ailleurs, la dizaine de concerts gratuits de Francophonie en fête sur une petite scène adossée à l’hôtel Radisson de Harbourfront, samedi et dimanche après-midi, n’a pas remporté le succès escompté: d’excellents artistes se sont produits devant de rares spectateurs venus expressément pour les voir, mais plus souvent devant quelques visiteurs qui passaient par là par hasard. Une formule à repenser.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Aussi à Francophonie en fête dans L’Express :

Michel Rivard, maître de la scène et de la foule

Céleste Lévis: «Je vais amener mon accent franco-ontarien partout»

Michel Bénac: franco-unique!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur