En partenariat avec
La Cité à Toronto

«Je vais amener mon accent franco-ontarien partout»

– Céleste Lévis à Francophonie en fête 2016

Céleste Lévis au théâtre Spadina de l'AFT pour Francophonie en fête 2016. (Photo: Bianka Giuristante)
Partagez
Tweetez
Envoyez
Cet article a été réalisé dans le cadre d’un partenariat entre La Cité et L’Express.
Cet article a été réalisé dans le cadre d’un partenariat entre La Cité et L’Express.

 Bianka Giuristante est étudiante en journalisme à Toronto au collège d’arts appliqués La Cité.


Dans le cadre du festival Francophonie en fête, mais présentée par le Centre francophone de Toronto, la Franco-Ontarienne Céleste Lévis montait sur la scène du théâtre Spadina de l’Alliance française, jeudi soir. Accompagnée de son guitariste et d’un homme à tout faire, cette dernière proposait une soirée intime en performant certains succès de son album, des covers et quelques-unes de ses nouvelles compositions.

C’est à l’âge de 15 ans que l’auteure-compositrice-interprète commence à s’intéresser à la musique. Après avoir appris qu’elle ne pourrait plus faire de sports dû à une maladie au cerveau, les parents de Céleste lui achètent un piano pour se changer les idées.

Aujourd’hui seulement âgée de 21 ans, elle a déjà tout un bagage à son actif: en 2013, Céleste Lévis remportait la première place du concours Ontario-Pop, ainsi que six des huit prix qui lui ont permis d’accéder au Festival international de la chanson de Granby, au Québec, où elle accédait à la demi-finale.

C’est en 2015 que la jeune native de Timmins voit sa vie complètement changer alors qu’elle est la protégée d’Éric Lapointe dans le cadre de l’émission La Voix Québec. Même si elle n’a pas gagné le concours, c’est selon elle l’expérience qui a fait démarrer sa carrière.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Approchée par la maison de disque Tandem seulement quelque temps après sa sortie de l’émission, Céleste Lévis sort son premier album éponyme. De grands noms tels que Vincent Vallières, Lynda Lemay, Richard Séguin et Luc de Larochellière participent aussi à l’écriture de Céleste.

La demi-finaliste de La Voix s’est aussi fait découvrir par Francis Cabrel et l’a accompagné dans sa tournée québécoise au printemps dernier. Céleste était excitée de nous partager que c’était la première fois que M. Cabrel demandait à la personne qui l’accompagnait de continuer sur cette voie pour la deuxième partie de sa tournée.

C’est très spécial, selon elle, qu’une petite fille du Nord de l’Ontario accompagne un grand comme Cabrel pour une deuxième fois.

Elle se dit très fière de représenter la francophonie hors Québec sur les scènes québécoises.

«Je resterai toujours fidèle à moi-même, je pense que c’est ce qui a de plus important. Je viens de Timmins, Ontario. Je suis Franco-Ontarienne. Je suis fière de mon accent et on va l’amener avec nous partout où on va aller.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

En plus de la tournée avec Francis Cabrel, Céleste Lévis continue sa tournée solo et visitera une quinzaine de villes ontarienne et une demi-douzaine québécoise au cours des prochains mois.


Aussi à Francophonie en fête dans L’Express :

Stefie Shock commence avec Gainsbourg et finit avec… Stefie Shock

Michel Rivard, maître de la scène et de la foule

Michel Bénac: franco-unique!

Céleste Lévis au théâtre Spadina de l'AFT pour Francophonie en fête 2016. (Photo: Bianka Giuristante)
Céleste Lévis au théâtre Spadina de l’AFT pour Francophonie en fête 2016. (Photo: Bianka Giuristante)

 

En partenariat avec

La Cité à Toronto

Nos cours à la carte ainsi que nos programmes sont offerts dans des entreprises, institutions et milieux qui vous permettront d’avoir un avant-goût de ce à quoi votre avenir ressemblera. Cliquez ici pour en savoir plus !

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur