Si vous ne pouvez pas l’épeler, c’est toxique?

santé

Faut-il se méfier des ingrédients aux noms imprononçables? (Photo: Dreamstime.com)


8 juin 2018 à 9h00

«Si vous ne pouvez pas l’épeler, nous ne le mettons pas dans nos aliments.» C’est le slogan qu’a choisi la compagnie Maple Leaf pour une récente campagne publicitaire.

L’intention est peut-être bonne et se débarrasser de certains additifs de synthèse et autres agents de conservation artificiels, c’est une bonne stratégie de marketing. Mais ce n’est pas parce qu’une chose a un nom compliqué qu’elle est dangereuse pour la santé.

N’importe quel aliment contient naturellement des substances aux noms imprononçables:

• Le phosphate de pyridoxal, un dérivé de la vitamine B6

• La cobalamine, le nom plus savant de la vitamine B12

• L’acide octadécanoïque, présent dans toutes les graisses animales ou végétales

• L’épimysium – la membrane recouvrant les muscles – dans le bacon et la saucisse (entre autres)

• Le 2-hydroxy-3-methylethyl butanoate, abondant dans la banane

• Le phénylalanine, un acide aminé, présent dans les aliments les plus courants

• Le gallate d’épigallocatéchine, dans le thé.

Le mot le plus long

Invité à trouver son «mot le plus long» préféré, le chimiste Normand Voyer, de l’Université Laval, a arrêté son choix sur «l’acide β-(benzoylamino)-α-hydroxy -6,12b-bis(acétyloxy)-12-(benzoyloxy)- 2a,3,4,4a,5,6,9,10,11,12,12a,12b-dodécahydro-4,11-dihydroxy-4a,8,13,13-tétraméthyl-5-oxo-7,11-méthano-1 »H »-cyclodéca(3,4)benz(1,2-b)oxet-9-yl ester,(2a »R »-(2a-α,4-β,4a-β,6-β,9-α(α- »R »*,β- »S »*),11-α,12-α,12a-α, » »2b-α))-benzènepropanoïque».

Cet acide est plus connu sous le nom de Taxol, c’est un produit naturel tiré de l’écorce de l’if du Pacifique, qui s’avère être un puissant agent anti-cancer.

Même Google nous vient en aide: le mot le plus long de la langue anglaise aurait 189 819 lettres (et 241 578 en français). Il faudrait apparemment trois heures et demie pour le prononcer. C’est le nom complet de la titine (ou connectine), une protéine des muscles.

Laquelle, du coup, se retrouve probablement dans la saucisse Maple Leaf!

Chimiophobie

Cette croyance voulant que «si c’est un nom compliqué, ça doit être dangereux», est un des exemples les plus connus des vulgarisateurs lorsqu’ils sont confrontés à un phénomène que certains appellent chimiophobie: la peur de tout ce qui est «chimique», ou plus exactement, l’association erronée entre «chimique» et «toxique».

Une blogueuse américaine devenue une vedette dans son domaine, la Food Babe, de son vrai nom Vani Hari, vertement critiquée pour ses dérives pseudoscientifiques, s’en est fait une spécialité: «si vous ne pouvez pas le prononcer, vous ne devriez pas le manger», dit-elle.

Mais plutôt que de tenter d’épeler les noms compliqués d’ingrédients, il serait plus important de tenter de comprendre de quoi il s’agit.

Un prof de chimie australien, James Kennedy, s’est d’ailleurs amusé à montrer à quoi ressemblerait l’étiquette des fruits si on en énumérait tous les ingrédients, avec  des résultats édifiants:

santé
Les «ingrédients» naturels d’un oeuf, d’une banane et de bleuets, énumérés par le chimiste James Kennedy.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Donald Ipperciel quitte Glendon mais reste à York

Il va développer «l’université numérique»
En lire plus...

18 juin 2018 à 17h27

Avec «Crée ton université», l’UOF inclut les jeunes

crée ton université
Clôture des candidatures ce mercredi 20 juin
En lire plus...

18 juin 2018 à 16h25

Le Prix Jeanne Sabourin à Claude Guilmain

Prix Jeanne Sabourin
9e Gala Reconnaissance de Théâtre Action
En lire plus...

18 juin 2018 à 15h59

Accueil «par et pour» les francophones à l’aéroport Pearson

Une initiative à répéter dans d’autres aéroports au pays
En lire plus...

18 juin 2018 à 14h59

Marche gastronomique dans Chinatown

Dix plats dans six restos en deux heures et demie
En lire plus...

18 juin 2018 à 10h00

Quand les « indiennes » ont révolutionné la mode européenne

Pour saisir le sens et l’importance d’une découverte, il faut se replacer à l’époque où celle-ci a été faite. En Europe, dans le passé,...
En lire plus...

17 juin 2018 à 11h00

Errer entre deux mondes

Guy Bélizaire vient de publier À l’ombre des érables et des palmiers, un recueil de nouvelles dont certaines sont écrites au « je ». Est-ce une...
En lire plus...

17 juin 2018 à 9h00

Quiz : Le lundi de la matraque

quiz
Ça brassait au Québec dans les années 60-70: le Lundi de la matraque en est un épisode mémorable.
En lire plus...

17 juin 2018 à 7h00

Suer pour rester en santé

santé
Recherche et activité physique : un demi-siècle de médecine préventive
En lire plus...

La schizophrénie du placenta

On savait déjà que les sources de la schizophrénie étaient en partie génétiques. Et une hypothèse veut depuis longtemps que des complications pendant la...
En lire plus...

16 juin 2018 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur