Se reconnaître dans le miroir: inné ou acquis?

science

Qui est ce chien et pourquoi me fixe-t-il? (Photo: Georgia Pinaud / Wikipedia Commons)


13 septembre 2018 à 7h00

Des singes rhésus se sont ajoutés à la courte liste des animaux qui peuvent se reconnaître dans un miroir. Mais pour ça, il a fallu passer par un chemin compliqué, qui suggère que cette «reconnaissance de soi» est quelque chose qu’un animal peut apprendre.

On présume en effet depuis longtemps que cette capacité est innée: dans toutes les expériences réussies par des grands singes, des dauphins et d’autres, personne ne leur a appris. On leur a présenté un miroir, et on a observé leurs réactions.

Le chimpanzé mais pas le gorille

Mais même ainsi, la liste comprend des anomalies: pourquoi le chimpanzé se reconnaît-il dans le miroir, mais (en général) pas le gorille? Pourquoi le pigeon, mais pas la plupart des autres oiseaux?

Les biologistes en déduisent que l’hypothèse courante — la reconnaissance de soi viendrait avec un cerveau suffisamment gros pour pouvoir réaliser des opérations mentales complexes — a des trous. Mais comment le tester?

Une équipe de l’Institut de Shanghai des sciences biologiques a conçu l’an dernier une expérience pour les petits singes rhésus vivant en captivité — des animaux qui, étrangement, semblaient parfois réussir le test du miroir, et parfois non.

Associer vision et mouvement

Ils ont eu l’idée d’enseigner à certains d’entre eux, qui ne se reconnaissaient apparemment pas dans le miroir, à associer vision et mouvement en leur donnant une récompense chaque fois qu’ils pouvaient toucher la lumière d’un pointeur laser.

Au début, l’humain pointait le laser vers un mur facile à atteindre, et graduellement, le faisait briller dans des endroits qui ne pouvaient être vus que dans un miroir. Après quelques semaines de ce petit jeu, les singes rhésus étaient capables de se reconnaître dans le miroir.

Avantage évolutif?

La possibilité qu’il s’agisse de quelque chose que ces singes puissent apprendre pose des questions qui sont au cœur même de notre propre évolution, écrit la doctorante Sofia Deleniv dans le New Scientist : à quel moment nos ancêtres ont-ils franchi cette étape? Peut-il y avoir des retours en arrière, comme le suggère le cas des gorilles?

Des pressions environnementales peuvent-elles conduire au développement du concept du «moi» parce que celui-ci s’avère un avantage évolutif?

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Des sculptures asymétriques pour des réponses humaines inédites

sculpteur
Le nouveau musée The Modern.Toronto met en vedette des artistes de l’abstrait, comme le sculpteur ontarien André Fauteux jusqu'au 9 février.
En lire plus...

16 janvier 2019 à 9h00

Comment les écrivains parlent-ils des animaux?

À vos déguisements: l'émission radiophonique littéraire Quatrième de Couverture revient avec le «carnaval des animaux», le 19 janvier prochain à 14h30 au Collège Boréal.
En lire plus...

16 janvier 2019 à 7h00

10 nominations pour Damien Robitaille au 10e Gala Trille Or

Damien Robitaille est en lice pour le Prix Trille Or de l'«Artiste solo» de l'année et dans neuf autres catégories non genrées de l'APCM,...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 19h31

Contestation judiciaire : les premières demandes de financement sont attendues

Programme de contestation judiciaire
Près de deux ans après la fermeture du Programme d’appui aux droits linguistiques (PADL) et 12 ans après l’abolition du Programme de contestation judiciaire...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 16h00

Haro sur le gaspillage des aliments

Un tiers de la nourriture produite dans le monde finirait à la poubelle. Au Canada, plus de 60% de cette nourriture serait encore consommable....
En lire plus...

15 janvier 2019 à 14h25

La santé mentale dans le domaine de l’emploi: il faut en parler

C’est bien, pour une entreprise, d’avoir une approche définie sur papier pour traiter les problèmes de santé mentale – mais sa mise en pratique...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 9h00

Un mystérieux signal cosmique, c’est bien, mais deux, c’est mieux

Des «sursauts radio rapides» venus des profondeurs du cosmos, mais qui ne durent que quelques millièmes de seconde, c’est déjà intrigant. Mais lorsqu’on en...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 7h00

La débandade des Maple Leafs se poursuit

Les Maple Leafs recevaient la visite de l'Avalanche du Colorado pour la seule fois de la saison lundi soir à l'Aréna Scotiabank. Avant la...
En lire plus...

14 janvier 2019 à 22h54

1,9 million $ du fédéral pour le «Carrefour» de l’Université

Université de l'Ontario français
La ministre fédérale des Langues officielles et de la Francophonie, Mélanie Joly, a annoncé un investissement de 1,9 million $ pour le développement du...
En lire plus...

14 janvier 2019 à 20h40

L’immigration comme solution pour faire croître la francophonie en Ontario

Plusieurs politiques canadiennes ont été mises de l’avant au cours des dernières années, afin de favoriser l’immigration francophone hors Québec.
En lire plus...

14 janvier 2019 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur