Roman machiavélique et biographie lumineuse

Christine Lamer, Le clan Bouquet, roman, Montréal, Recto/Verso éditeur, 2017, 352 pages, 29,95 $.
Jean-Louis Grosmaire, L’homme de la Lumière – Sébastien Racle (1652-1724), biographie, Québec, Éditions GID, 2016, 240 pages, 24,95 $.

Christine Lamer, Le clan Bouquet, roman, Montréal, Recto/Verso éditeur, 2017, 352 pages, 29,95 $. Jean-Louis Grosmaire, L’homme de la Lumière – Sébastien Racle (1652-1724), biographie, Québec, Éditions GID, 2016, 240 pages, 24,95 $.


8 mai 2017 à 10h30

Christine Lamer est surtout connue pour ses rôles à la télévision (Bobinette, Marisol) et au théâtre (Feu la mère de madame, Bousilles et les justes, Dix petits nègres, Les Sorcières de Salem). Elle est aussi l’auteure du roman Le clan Bouquet, une saga familiale où règnent la fourberie machiavélique, la violence insidieuse, l’intimidation outrageuse et inhumaine.

Christine Lamer
Christine Lamer

L’action du roman se déroule en Normandie, dans le département du Calvados, près de Caen, où se dressent la cidrerie et le château La Pommeraie. On y célèbre les 100 ans de la châtelaine, Rose-Aimée Truchon, veuve de Rodolphe Bouquet et mère de treize garçons et une fille, tous «drapés dans leur indifférence, leur pédanterie et leur solennelle froideur».

Un quinzième enfant entre en scène lors des célébrations de la centenaire. Fille illégitime née d’une liaison de Rodolphe Bouquet avec une cuisinière, Simone Carton est le portrait tout craché de son père: ses yeux, sa bouche, sa chevelure noire, sa détermination et son intelligence.

Peu après l’arrivée surprise de Simone, une Montréalaise, le directeur général de la cidrerie meurt. Il n’a pas préparé de relève et le clan Bouquet demeure plus divisé que jamais. L’auteure excelle dans l’art de montrer comment le seul ciment de cette fratrie se compose de «convoitises, jalousies, reproches et rivalités».

À la surprise générale, la châtelaine centenaire et présidente du conseil d’administration choisit Simone Carton comme directrice générale de La Pommeraie. C’est le bouquet! Il s’ensuit de multiples intrigues que la romancière pimente allègrement de «perfidie en tout genre».

Sans dévoiler le dénouement de ce roman magistralement orchestré (il se lit comme un polar), je vous signale que Simone et quelques belles-sœurs entreprendront une «revanche des jupons intelligents»…

L’homme de la Lumière

Passons de la France à la Nouvelle-France, où Sébastien Racle fut un missionnaire jésuite chez les Abénaquis, une tribu qui menait des raids incessants sur les forts britanniques. Le gouverneur de la Nouvelle-Angleterre mit la tête de Racle à prix et il trouva la mort lors d’une attaque décisive le 23 août 1724. Jean-Louis Grosmaire a raconté la vie de ce martyr jésuite dans L’homme de la Lumière.

Jean-Louis Grosmaire
Jean-Louis Grosmaire

L’auteur décrit comment la grande âme du missionnaire était «voilée sous la fièvre de sa vocation et la vive lumière de sa foi». Partout, Racle chassait le mauvais et le mal sous toutes leurs formes, «de la maladie à la sorcellerie ou la soûlerie». Homme discret et effacé, il s’imposait par son don d’écoute et de conseils pacifiques.

Le récit de Grosmaire est fort bien architecturé. À chaque chapitre, une personne parle du missionnaire ou raconte une facette de sa vie. Cela va d’un conteur-poète au messager du gouverneur en passant par un Métis, un chef abénaquis ou un écrivain public. Même le vent parle.

Le récit est fort bien documenté et le style demeure finement ciselé. Voici comment l’auteur décrit «la rivière Chaudière, que les Indiens nomment Kikonteku, la rivière des champs. Cela commence par l’embouchure dans le Saint-Laurent, puis par le Sault où les flots éclatent en gerbes blanches et retombent en vrombissements aux pluies d’automne et aux fougueuses fontes printanières.»

Missionnaire jésuite et évangélisateur pendant 34 ans, Sébastien Racle était Français et Comtois de naissance; il devint un fier Abénaquis. L’évêque de Boston fit ériger un modeste monument à la mémoire de Racle, le 23 août 1833, à Old Point (Maine).

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Employé a la vente au detail – MEPHISTO

MEPHISTO
La boutique de chaussures « MEPHISTO confort de France » recherche un collaborateur à la vente au 1177  Yonge St à Toronto (centre ville), au Nord de Bloor St Summerhill station...
En lire plus...

Lave-auto Mobile Léandre Rossignol

preview1
Chez Lave-Auto Mobile Léandre Rossignol, votre voiture c’est notre passion. Que ce soit pour un lavage intérieur, extérieur, pour un cirage ou pour un reconditionnement de peinture, nous nous...
En lire plus...

HP ELITEBOOK 8460P I5-2540M 2.60GHZ USB 3.0 WEBCAM WIN 10 FR

IMG_7651
– Hp elitebook 8460p – Processeur intel core i5-2540M – 2.60ghz max 3.30ghz – Moniteur 14.1’’ – 4gb ram mémoire – 320gb HDD disque dur – Licence WINDOWS 7...
En lire plus...

Les Voix du cœur recherchent de nouveaux talents

Une scène du spectacle des Voix du Coeur au théâtre Bluma Appel en mai 2016.
Le spectacle du printemps portera sur les cinq sens...
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h57

Didier Leclair se dit «écrivain de la marge»

Didier Leclair à la bibliothèque de Toronto le 18 septembre.
Écrire en français hors Québec: tout un défi
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h03

Six Franco-Ontariens à la rencontre d’une Première Nation

Les Franco-Ontariens participent à une cérémonie autochtone.
Au pays des Wahgoshigs
En lire plus...

20 septembre 2017 à 13h31

Nouveau conseil d’administration pour le CFT

Le nouveau conseil d'administration du Centre francophone de Toronto. À gauche: le président Jean-Luc Bernard.
Le CFT a reçu le titre d’«organisation phare» de la part de Centraide/United Way
En lire plus...

19 septembre 2017 à 17h35

Des wraps pour les adeptes de l’alimentation crue

WrapItUpRAW-taco-web-79f4912ff1dacc222fd91b2b6532550aacd9e3fb
La production exige beaucoup de travail, mais la commercialisation se fait en un tour de main.
En lire plus...

19 septembre 2017 à 15h21

Les finalistes du prix Christine-Dumitriu-van-Saanen

Paul-François Sylvestre, Gabriel Osson, Claude Guilmain
Tous Torontois
En lire plus...

19 septembre 2017 à 11h22

Rentrée télé: des champions… et un point de saturation

La série de six épisodes Comment devenir adulte, de Wookie Films (Winnipeg), est diffusée cet automne sur la chaîne Unis. Dans la photo, Rémi, Vanessa, Simon et Bréanne préparent la rentrée au Collège Louis-Riel. (Photo: Wookie Films)
L’offre télévisuelle de l’automne est lancée dans l’inquiétude. Les producteurs se mobilisent pour défendre la clause d’exception culturelle attaquée par Washington dans les pourparlers...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 16h01

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur