Richesses du Musée des beaux-arts du Canada

Partagez
Tweetez
Envoyez

On ne connaît pas assez le trésor artistique qui se cache au Musée des beaux-arts du Canada. Celui-ci n’a pas encore eu les moyens nécessaires pour publier un ouvrage qui le présente, comme par exemple celui du Musée d’Orsay que nous avons recensé dans L’Express du 13 décembre 2011.

De récentes réalisations du Musée s’inscrivent cependant dans cette perspective de mise en lumière de ses richesses artistiques, en attendant que des mécènes unissent leurs intérêts et leurs moyens en vue d’une présentation illustrée et commentée des œuvres qui ornent les cimaises du Musée.

Le Pont de bois

Le Pont de bois est un important tableau de Claude Monet (1840-1926), qui date de 1872, c’es-à-dire des débuts de la production artistique de ce célèbre peintre, que nous avons présenté dans L’Express du 12 octobre 2010.

Ce chef-d’œuvre du maître de l’impressionnisme, que l’on n’avait guère la possibilité de contempler puisqu’il se trouvait dans une collection privée, est maintenant exposé au Musée des beaux-arts du Canada (MBAC) à Ottawa.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il s’agit d’un prêt à long terme dont se félicite le directeur du musée: «Nous sommes ravis de voir un tableau d’une telle qualité entrer dans la collection nationale du Canada grâce à ce prêt généreux, et nous sommes honorés de le présenter à l’appréciation du public pour les dix prochaines années.»

Galerie de l’art français du XIXe siècle

Ce tableau de Monet est le rappel d’un événement historique, la reconstruction d’un pont détruit pendant la guerre franco-allemande de 1870, perdue par la France, un véritable monument en hommage à la volonté de ce pays de se reconstruire malgré l’adversité, et une présentation de la vie moderne réelle en peinture.

Il ouvre, au MBAC, une galerie remarquable de tableaux représentatifs de l’art français du XIXe siècle, qui compte près de 60 tableaux et sculptures, dont beaucoup de noms très célèbres.

À commencer par Monet, avec de remarquables œuvres qui contrastent avec Le Pont de bois: Waterloo Bridge: le soleil dans le brouillard, Mer agitée, La pluie, Pourville, Jean-Pierre Hoschedé et Michel Monet au bord de l’Epte.

D’autres œuvres et noms prestigieux composent cette galerie: Gustave Courbet avec six tableaux, dont Les roches d’Étretat, La femme aux gants, Paysage des environs d’Ornans, son village d’origine en Franche-Comté.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Autres célébrités

Et voici Paul Cézanne, facilement reconnaissable dans La route à Auvers-sur-Oise, Degas, La femme à l’ombrelle, Au café-concert ou Portrait de femme pour changer des danseuses pourtant présentes (L’Express, 2 avril 2012), un très intéressant Paul Signac, La fête d’Asnières, dont on sait qu’il aimait «les couleurs de l’eau».

Gauguin est également présent, ainsi que Sisley, Les coteaux de Bougival, Laveuses, près de Champagne.

Il faudrait mentionner encore, en faisait un choix arbitraire tant sont riches en œuvres les deux salles de cette galerie, quelques noms bien connus: Renoir, Camille Corot, À Fontainebleau, chênes et sables au soleil, Le pont de Narni, Delacroix, Ombrelles et Desdémone (L’Express, 13 août 2013), Fantin-Latour et ses Roses, sans oublier les sculpteurs, Rodin, L’âge d’airain, Berthe Morisot, une très jolie Julie, et la découverte, à cette occasion, d’autres artistes moins connus.

Autrement dit, une visite enrichissante d’une partie des trésors artistiques du Musée.

Comprendre nos chefs-d’œuvre

Sous ce titre, le MBAC propose une nouvelle série d’expositions pour que les visiteurs portent «un regard neuf sur les trésors de la collection nationale».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«L’exposition inaugurale de ce programme explore de façon très accessible et engageante la peinture flamande du XVIIe siècle en s’attardant sur des chefs-d’œuvre de Pierre Paul Rubens, Antoine van Dyck et Jacob Jordaens.

Petite mais dense, cette exposition permettra aux visiteurs de découvrir le monde créatif des artistes en leur révélant les mystères derrière les objets.»

L’exposition en cours intitulée Rubens, van Dyck, Jordaens, présente 27 œuvres, dont une dizaine de tableaux.

«Nous sommes très heureux de permettre aux Canadiens de mieux connaître leur collection nationale, grâce à un contenu riche et très accessible», de souligner le directeur général du MBAC, Marc Mayer. «Les nouvelles recherches de nos spécialistes sur nos peintures donnent un nouvel éclairage fascinant sur les œuvres de ces brillants Maîtres anciens qui ont marqué l’histoire de l’art.»

C’est l’occasion, pour les lecteurs de nos chroniques, comme par exemple Ils étaient trois, trois Anversois (L’Express, 11 décembre 2012) ou Jordaens, le peintre par excellence de la Flandre du XVIIe siècle (L’Express, 22 octobre 2013) de découvrir ici des œuvres des maîtres présentés dans nos colonnes. On peut notamment admirer un superbe van Dyck très coloré, Laissez venir à moi les petits enfants (v, 1618-1619) ou Les jeunes piaillent comme chantent les vieux (v. 1640), un superbe Jordaens.

Suite

Il faudrait que ces initiatives se prolongent par une politique dynamique, comme celle du MBAM, pour mettre en lumière toutes les richesses artistiques que possède le MBAC.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur