Crise à la direction du Musée des beaux-arts du Canada

Partagez
Tweetez
Envoyez

OTTAWA – La direction du Musée des beaux-arts du Canada traverse une période de crise marquée par un différend entre le directeur, Pierre Théberge, et le sous directeur et conservateur en chef, David Franklin.

M. Franklin, qui relève de M. Théberge, a été mis à pied et réembauché à quelques reprises le mois dernier. Selon ce que rapporte le Globe and Mail, lundi, M. Franklin a été informé une première fois, le 11 juin, qu’il perdrait son emploi, mais a repris ses fonctions quelques jours plus tard après s’être plaint qu’il n’avait pas reçu l’avis requis.

Puis, le 26 juin, il a appris qu’il cesserait d’être à l’emploi du musée le 30 juin. Le lendemain, rapporte le Globe and Mail, M. Franklin a remis le dossier entre les mains de la Cour fédérale afin de faire annuler sa mise à pied. Depuis, il effectue du travail à la maison le temps qu’une entente soit négociée avec le musée pour son retour au travail.

Dans des documents juridiques rendus publics vendredi, le numéro deux du Musée des beaux-arts du Canada remet en question la capacité de son patron à diriger le musée en raison de son état de santé. M. Franklin accuserait également Pierre Théberge de l’avoir congédié pour diminuer ses chances de lui succéder.

Pierre Théberge a déjà effectué deux mandats de cinq ans à la tête du musée national. En janvier dernier, son séjour au sein de l’institution fédérale a été prolongé d’un an; il doit quitter à la fin de la présente année. M. Franklin a déjà fait savoir qu’il est intéressé par le poste.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur