Réglementation de la profession juridique et liberté de religion

Trinity Western University

Trinity Western University


9 octobre 2017 à 8h00

Un important débat sur la réglementation de la profession juridique et le droit constitutionnel à la liberté de religion va se dérouler en Cour suprême du Canada à la fin novembre ou début décembre.

Le Barreau du Haut-Canada, tout comme le Barreau de la Colombie-Britannique, a refusé de donner l’agrément à la Faculté de droit de la Trinity Western University (TWU), qui est un établissement postsecondaire privé, situé en Colombie-Britannique, offrant de la formation fondée sur des principes chrétiens évangéliques.

Code de conduite

L’approche de développement communautaire de cette université est énoncée sous la forme d’un engagement, qui consiste en un code de conduite qui encourage ou décourage certains comportements selon des principes chrétiens évangéliques d’enseignement et de moralité bibliques.

Ainsi, le texte de l’engagement interdit l’intimité sexuelle, qui viole le caractère sacré du mariage entre un homme et une femme; les personnes qui ne sont pas mariées doivent rester chastes.

TWU n’empêche pas l’admission à l’université d’étudiants homosexuels, bisexuels ou transgenres (LGBTQ), et l’engagement interdit toute forme de discrimination ou de préjudice. Cependant, TWU refuse d’admettre à sa Faculté de droit tout étudiant qui ne veut pas signer l’engagement.

C’est en raison de cet engagement que les conseillers du Barreau du Haut-Canada ont décidé de refuser d’accorder l’agrément à TWU.

Refus raisonnable

Lors du contrôle judiciaire de cette décision, la cour a conclu que le Barreau était habilité, dans l’exercice de son mandat d’agir dans l’intérêt public conféré par la loi, à refuser de donner l’agrément à la Faculté de droit de TWU, compte tenu de la nature discriminatoire de l’engagement communautaire.

La cour de révision a conclu que, même si la décision contrevenait à la liberté de religion, le Barreau avait procédé à une mise en balance raisonnable et proportionnée des droits en cause qui sont protégés par la Charte canadienne des droits et libertés.

Par conséquent, la cour de révision a conclu que le refus du Barreau était raisonnable. La Cour d’appel de l’Ontario a rejeté à l’unanimité l’appel subséquent de TWU.

Compte tenu de l’importance des droits en cause, la Cour suprême du Canada a accepté la demande d’intervention présentée par un grand nombre de groupes.

Les mémoires déposés devant le plus haut tribunal du pays sont maintenant accessibles aux personnes intéressées à prendre connaissance des arguments qui seront débattus par: Trinity Western University; Barreau du Haut-Canada; Procureur général de l’Ontario; Lawyers Rights Watch Canada; Advocates Society;  Criminal Lawyers Association; Association canadienne des libertés civiles; Association du Barreau canadien; Association for Reformed Political Action Canada; International Coalition of Professors of Law; National Coalition of Catholic Trustees Association; Christian Legal Fellowship; Conférence canadienne des évêques catholiques; Lesbians, Gays, Bisexuals and Trans-People of the University of Toronto; Faith, Fealty and Creed Society; British Columbia Humanist Association; Law Students’ Society of Ontario; Canadian Secular Alliance; World Sikh Organization of Canada; Start Proud; Église Unie du Canada; Seventh Day Adventist Church in Canada; Canadian Council of Christian Charities; Canadian Association of University Teachers; Egale Canada-Human Rights Trust; Roman Catholic Archdiocese of Vancouver; Evangelical Fellowship of Canada.

Trinity Western University
Trinity Western University

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

On est de plus en plus «connecté» sur notre santé

Les médecins se méfient encore des bidules permettant à leurs patients de mesurer eux-mêmes leur état de santé. (Photo: Hamza Butt / Flickr / Creative Commons)
Applications capables de surveiller poids, tension, glycémie, alimentation, exercice...
En lire plus...

17 octobre 2017 à 14h44

Ateliers de théâtre

1-1
Amoureux du théâtre bonjour, Vous êtes francophone ou francophile? Ekin Agency Arts offre des ateliers de théâtre intensifs en francais Coprs, espace et voix: – prise de parole en...
En lire plus...

ONU: on attend beaucoup du Canada

L'ambassadeur du Canada à l'ONU, Marc-André Blanchard.
Des objectifs de développement durable ambitieux
En lire plus...

16 octobre 2017 à 18h54

Un jardin de plantes médicinales cérémoniales chez Manuvie

Devant le jardin au QG de Manuvie: le sous-ministre adjointy Shawn Batise;  Peter Wilkinson, vice-président principal des Affaires réglementaires et publiques à la Financière Manuvie; l'ainé Gary Sault de la Première Nation mississauga de New Credit; David Zimmer, le ministre ontarien des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation; la sous-ministre Deborah Richardson.
Réconciliation avec les Premières Nations
En lire plus...

16 octobre 2017 à 18h06

Un «happening» sur l’enracinement de la francophonie à Toronto

Marie-Claire Marcotte et Maxime Robin (Photo:Manuel Verreydt)
Pour les 50 ans du TfT
En lire plus...

16 octobre 2017 à 9h00

Profitez de votre soirée dans Yorkville

Le Heliconian Hall: la seule église en bois encore debout à Toronto.
Avant et après le concert de Benoît LeBlanc au Heliconian
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h55

Lisa Simone: 1000 vies pour atteindre la sérénité

Lisa Simone (Photo: Alexandre Lacombe)
À la place des arts de St. Catharines le 26 octobre
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h53

Un mystérieux portrait de la princesse Anastasia

Jim Watt et Veronica Kvassetskaia-Tsyglan tenant le portrait d'Anastasia.
Bientôt dévoilé au Arts and Letters Club de Toronto
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h52

Protéger l’environnement de/pour l’humanité

Plastic China, de Wang Jiuliang
Des films percutants au festival Planet In Focus du 19 au 22 octobre
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h50

Les réalisatrices autochtones veulent casser les clichés

Six femmes autochtones du court-métrage Creatura Dada.
18e édition du festival du film autochtone ImagiNATIVE
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h45

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur