Le statut du français dans la réglementation de la profession juridique


29 mai 2012 à 10h38

La Section de common law de la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa a tenu vendredi dernier un intéressant colloque sur le statut du français dans la réglementation de la profession juridique.

Après des réflexions sur les obligations positives des barreaux, présentées par le professeur Adam Dodek, les participants ont pu entendre tour à tour des conférenciers traiter respectivement des quatre thèmes suivants: le bilinguisme au Barreau du Haut-Canada; le statut du français dans le processus d’accès à la profession juridique et la formation permanente continue; les droits linguistiques des titulaires de permis qui font l’objet de procédures disciplinaires; et le statut du français et la gouvernance des barreaux.

Le commissaire aux services en français de l’Ontario, François Boileau, a pour sa part répondu à la question suivante: la formation permanente juridique en français est-elle une condition nécessaire à l’accès à la justice?

Dans des prochaines chroniques, je signalerai les propos de l’un ou l’autre des conférenciers.

Aujourd’hui, j’attire votre attention au regard historique sur la progression vers l’égalité du statut du français et de l’anglais au sein du Barreau du Nouveau-Brunswick, présenté par Michel Bastarache, ex-juge de la Cour suprême du Canada.

M. Bastarache a parlé de l’expérience du Nouveau-Brunswick relativement à l’intégration des deux langues officielles à la pratique du droit. Il a résumé les conclusions d’un comité dont il avait été le co-président et qui avait été formé en 1981 par le Barreau de cette province pour examiner cette question.

La tenue de ce colloque du 25 mai a été une heureuse initiative qui a mis en évidence la situation des barreaux du Nouveau-Brunswick, du Québec et de l’Ontario.

À mon avis, il y aurait lieu de récidiver l’année prochaine en organisant un colloque national en collaboration avec la Fédération des ordres professionnels de juristes du Canada.

En effet, partout au pays, les justiciables ont droit à l’accès à la justice dans leur langue officielle.Les barreaux de toutes les provinces et territoires du Canada ont une responsabilité à cet égard car, aux fins de la promotion de la justice et de la primauté du droit, ils ont pour mission de réglementer la profession juridique dans l’intérêt public.

Texte de l’allocution de Michel Bastarache

Le programme du colloque

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

RBC

Représentant bilingue du centre de contact avec la clientèle – Services d’investissement

RBC - Quelle est l'opportunité? Dans ce rôle, professionnellement, faire face à toutes les parties internes / externes, y compris les clients / conseillers / investisseurs qui contactent le centre de...
En lire plus...
Questrade

Spécialiste des nouveaux comptes bilingues

Questrade - Le rôle du service des nouveaux comptes est d'aider les Canadiens à ouvrir de nouveaux comptes, à développer leur relation avec Questrade, à traiter les demandes entrantes et à...
En lire plus...

AIDE-ENSEIGNANTE, AIDE-ENSEIGNANT

École élémentaire catholique Frère-André - Le Conseil scolaire catholique MonAvenir est à la recherche d’une personne permanente à temps partiel (0,5), soit 17,5 heures par semaine, qui agira à titre d’aide-enseignante, aide-enseignant à l’école élémentaire...
En lire plus...

Escale exotique au quartier indien

Quartier indien
Au cœur des communautés sud-asiatiques de Toronto
En lire plus...

13 août 2018 à 11h00

50 ans de poisson au mercure chez des Autochtones de l’Ontario

environnement
10 000 tonnes de mercure dans la rivière Wabigoon-English dans les années 1960-1970
En lire plus...

Une experte en empathie accusée d’intimidation

Pionnière des «neurosciences sociales» et adepte de la méditation
En lire plus...

13 août 2018 à 7h00

MBAC : des trésors impressionnistes qui viennent de loin

impressionnisme
Des chefs-d’œuvre du célèbre musée danois d'Ordrupgaard
En lire plus...

12 août 2018 à 11h00

Écrire est savoir demeurer dans l’intime

Éric-Emmanuel Schmitt
Madame Pylinska et le secret de Chopin est écrit au «je»
En lire plus...

12 août 2018 à 9h00

Quiz : les chutes du Niagara

12 août
L'une des principales attractions du Canada
En lire plus...

12 août 2018 à 7h00

Incompétence culturelle

Arabie saoudite Canada
L'Arabie saoudite n'a pas besoin du Canada: c'est à nous de maintenir les liens
En lire plus...

11 août 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur