Red Sky Performance met la culture autochtone à l’honneur

Red Sky, danse, autochtones
Un moment de la performance Trace, en 2018. Photo: David Hou
Partagez
Tweetez
Envoyez

Red Sky Performance est une compagnie de danse contemporaine autochtone, la première au Canada. Située à Toronto, elle a été créée en 2000 par Sandra Laronde qui en est la directrice administrative et artistique.

Mistatim : raconter la réconciliation

À l’occasion de la Journée de la vérité et de la réconciliation, ce 30 septembre, Red Sky a dévoilé le film Mistatim, destiné aux plus jeunes. Il a été réalisé en collaboration avec l’Orchestre Symphonique de Toronto, et en association avec le Crow’s Theatre.

Red Sky Performance
Une scène de Mistatim. Photo: David Hou

Mistatim raconte la réconciliation et l’histoire des pensionnats autochtones, à travers une amitié et l’apprivoisement d’un cheval sauvage.

« Ce film éduque les jeunes sur l’écart culturel entre autochtones et non-autochtones, car c’est cette nouvelle génération qui peut changer les choses. Déjà plus d’un million d’enfants ont vu cette histoire à travers le Canada, les États-Unis et la Chine. »

Ce 15 octobre, Red Sky fera aussi l’ouverture de l’évènement New Monuments, qui aura lieu sur CBC Gem. Et une nouvelle performance intitulée Miigis est en cours de production. Elle devrait sortir en février 2022.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Sandra Laronde

Sandra Laronde, ou Misko Kizhigoo Migizii Kwe en ojibwé («femme-aigle du ciel rouge»), est originaire de la communauté des Teme-Augama Anishinaabe («peuple des eaux profondes») située à Temagami, dans le nord de l’Ontario.

« J’ai été très sportive en grandissant, et j’aime donc le travail très physique et cinétique », raconte-t-elle. « J’ai toujours dansé, mais j’ai commencé à suivre une formation plus formelle en danse au Banff Centre for Arts & Creativity pendant plusieurs années et des cours au Toronto Dance Theatre. L’impulsion physique est mon premier amour. »

Sandra Laronde s’est produite avec plusieurs compagnies de danse, principalement à Toronto, ou dans des pièces de théâtre physiques avant de créer Red Sky.

« Plus qu’une danse, nous sommes un mouvement »

La compagnie vise à célébrer et mettre en avant la culture et l’art autochtones à travers diverses performances (danse, théâtre, musique et média).  « J’estime que c’est un aspect qui manquait sur la scène canadienne, alors j’ai décidé de créer Red Sky pour remédier à cela », indique la directrice, en entrevue avec l-express.ca.

Red Sky se caractérise par des performances très cinétiques et athlétiques. C’est notamment ce qui a inspiré leur slogan « Plus qu’une danse, nous sommes un mouvement ». Ces créations sont réalisées en collaboration avec des danseurs, musiciens, chorégraphes, et artistes visuels entre autres.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Red Sky Performance
Sandra Laronde. Photo: Paula Wilson

Selon Sandra Laronde, le paysage culturel du Canada s’est enrichi depuis 21 ans, offrant de nouvelles opportunités. « Il y a eu une véritable prise de conscience des peuples autochtones. Notre existence est reconnue d’un point de vue traditionnel, mais aussi contemporain désormais, ce qui est important ».

Elle ajoute également que « davantage d’effort et d’intérêt sont portés à l’art et la culture autochtone au Canada ». La compagnie peut ainsi bénéficier aujourd’hui de ressources qui n’étaient pas accessibles dans les années 2000.

Valoriser la culture autochtone

À Red Sky, une création est avant tout la production de quelque chose d’inspirant et de significatif.

« Il est essentiel de transporter l’audience, tout en racontant une histoire qui retranscrit correctement la culture et la perception autochtones du monde ». La directrice artistique explique « puiser dans le traditionnel pour inspirer le contemporain ».

Par son importance, la compagnie permet d’élargir la portée et l’impact des productions autochtones au Canada et à travers le monde. La majorité des membres de la compagnie sont autochtones, mais pas tous. Red Sky tient à travailler avec des artistes de diverses cultures tout en maintenant les artistes autochtones au cœur de son activité.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

En ce sens, la compagnie a également développé une série RED Talks, qui donne la parole à de nombreux artistes, acteurs du changement et leaders autochtones. Pour enrichir ses liens avec la communauté, elle propose aussi des actions de sensibilisation, des ateliers autour de la culture autochtone ou encore des conférences.

Une pandémie synonyme d’opportunités

La pandémie, rendant impossibles les spectacles sur scène, a pourtant apporté de nouvelles opportunités. La compagnie a notamment réalisé trois films numériques, ainsi qu’un film d’une heure à propos de Red Sky.

« Il faut voir le côté positif de cette situation liée à la covid. Pour nous ce fut l’occasion de nouveaux partenariats, commissions et créations digitales », souligne Sandra Laronde. Red Sky envisage d’ailleurs la création de sa propre plateforme numérique.

Les spectacles sur scène ont repris, encadrés par des mesures sanitaires. La compagnie réalise actuellement sa plus grande tournée en Amérique du Nord, jusqu’au 27 novembre. Les dates et lieux de la tournée sont à retrouver sur leur site web.

Red Sky, danse, autochtones
Les danseurs et danseuses réalisent des spectacles cinétiques et athlétiques. Photo: Marc J Chalifoux Photography

Succès notable pour Red Sky Performance

Au fil des années, Red Sky a prouvé avoir un réel impact sur la reconnaissance de l’art et la culture autochtones. « Après avoir joué aux Olympiques de Beijing et de Vancouver, ainsi qu’à l’Exposition universelle à Shanghai, nous avons vraiment pris conscience de notre succès ».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La compagnie reçoit également beaucoup de soutien de la part du public. Celui-ci est très souvent impressionné par l’émotion que véhiculent les danseurs, et leur technicité. Selon la directrice, les places pour assister aux prestations sont rapidement complètes.

« Des gens nous écrivent que nos performances les ont bouleversés, et qu’ils ne regarderont plus le ciel ou la terre de la même manière. Ce sont des messages puissants. »

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur