Quasi-unanimité des trois partis sur les thèmes francos

Le débat porte sur les finances, les services publics et l’économie

Elections Ontario 2018
Andrea Horwath (NPD), Kathleen Wynne (Parti libéral), Doug Ford (PC)
Partagez
Tweetez
Envoyez

Trois candidats des principaux partis politiques ontariens s’affronteront en français dans un débat télévisé à TFO et Radio-Canada ce mardi 29 mai de 18h30 à 20h30.

Le public est invité à y participer dans l’atrium de Radio-Canada au 250 rue Front à Toronto, où Marie-France Lalonde (libérale), Gila Martow (progressiste-conservatrice) et Gilles Bisson (néo-démocrate) exposeront leur programme. L’événement spécial, en vue des élections du 7 juin, sera animé par Gabrielle Sabourin (Le Téléjournal Ontario de Radio-Canada) et Étienne Fortin-Gauthier (#ONfr de TFO).

S’il faut en croire les réponses des partis au questionnaire de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, rendues publiques ce 24 mai, les divergences portent moins sur les affaires francophones que sur les enjeux généraux comme les finances publiques et l’emploi, la santé et l’éducation, l’énergie et l’environnement, la police et les municipalités.

Que ce soit sur la refonte de la Loi sur les services en français, la future Université de l’Ontario français ou la cible de 5% d’immigrants francophones, les partis de Kathleen Wynne, Doug Ford et Andrea Horwath affichent une quasi-unanimité… même quand c’est pour ne pas se mouiller sur la question d’un éventuel statut officiel et constitutionnel bilingue pour l’Ontario.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’équipe de Doug Ford se distingue en ce qu’elle répond à quelques reprises simplement par un «oui» là où ses adversaires expliquent leurs intentions en détails.

En revanche, les conservateurs sont aussi les seuls à profiter de ce formulaire à 14 questions pour déborder des affaires francophones et promettre de «nettoyer le gâchis de l’électricité, ramener des bons emplois, laisser plus d’argent dans les poches des gens, investir dans les soins de santé…»

Selon le NPD, «notre communauté franco-ontarienne possède des forces vives et un potentiel qui ne sont pas adéquatement mis en valeur à l’heure qu’il est», alors que le Parti libéral fait valoir ses nombreuses réalisations pour la francophonie et affirme que la «lentille francophone» proposée par l’AFO «occupait déjà une place importante» dans la lettre de mandat de sa ministre des Affaires francophones.

«Nous sommes contents que les trois partis se soient prêtés à l’exercice, une première», s’est borné à commenter le président de l’AFO, Carol Jolin. «Les Franco-Ontarien.ne.s doivent connaître les positions du/de la potentiel.le premier.e ministre sur les enjeux importants de la francophonie de la province.»

Elections Ontario 2018
Gilles Bisson (NPD), Marie-France Lalonde (Parti libéral), Gila Martow (PC)

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur