Manifestez-vous avec #MonVoteFranco

Élections Ontario 2018
Le président de l'AFO, Carol Jolin.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Tous les Franco-Ontariens – pas seulement leur lobby politique – doivent s’assurer que les enjeux liés à leur langue et leur culture soient soulevés par les chefs de parti et les candidats aux élections provinciales du 7 juin.

C’est l’appel qu’a lancé cette semaine Carol Jolin, le président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO), en suggérant aux intervenants dans les médias sociaux d’utiliser le mot-clic #MonVoteFranco.

Comme tous les citoyens, les Franco-Ontariens s’intéressent à l’économie, la santé, l’éducation et la sécurité, dit-il, mais aussi à la future Université de l’Ontario français, à la modernisation de la Loi sur les services en français et au bilinguisme officiel, ainsi qu’au développement de la communauté francophone et de ses institutions culturelles, scolaires, de santé, etc.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La campagne électorale #Ontario2018 est déclenchée. Francophones, faites entendre votre voix le 7 juin prochain! Écoutez le message du président de l'AFO Carol Jolin#MonVoteFranco #ONFR #ONpoli #élections2018

Posted by Assemblée de la francophonie de l'Ontario on Wednesday, May 9, 2018

Questionnaire

L’AFO a déjà envoyé des questionnaires aux principaux partis politiques, qui ont d’ailleurs promis d’y répondre. Les réponses des équipes de Kathleen Wynne, Doug Ford et Andrea Horwath seront dévoilées le 24 mai.

Entre-temps, des représentants de l’AFO continuent de rencontrer des candidats et organisent, ici et là, des événements publics pour chercher des engagements.

Rencontre avec Wynne

Il y a deux semaines, à l’initiative de l’AFO, la première ministre de la province était conviée à une table ronde avec plusieurs organismes d’Ottawa pour discuter d’enjeux francophones.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Carol Jolin en est ressorti satisfait: «On a eu l’occasion de parler des aspirations et des attentes de la communauté, par exemple la modernisation de la Loi sur les services en français. On veut que ça fasse partie de la lettre de mandat du prochain ministre des Affaires francophones», a-t-il rapporté au journal Le Droit.

«On a aussi parlé de désignation: il y a 26 zones [désignées pour offrir des services en français à la population] en ce moment, mais on aimerait qu’il y en ait une grande… [Kathleen Wynne] n’a pas été surprise par nos revendications, elle les connaissait déjà. On est en relation très régulièrement avec la ministre (Marie-France Lalonde) et les critiques des autres partis.»

Au début du mois de mars, Carol Jolin avait également déclaré avoir eu une «bonne rencontre» avec Doug Ford, juste avant son élection à la direction du Parti progressiste-conservateur. L’AFO et d’autres commentateurs continuent cependant de presser ce parti de rétablir le bilinguisme ou un certain nombre de pages francophones dans son site web, redevenu unilingue depuis le changement de chef.

Débat franco

Par ailleurs, un comité de médias planche également sur un débat télévisé des porte-parole francophones des trois partis représentés à Queen’s Park, auquel pourraient participer les trois chefs via un pré-enregistrement.

Élections Ontario 7 juin 2018
Doug Ford, Kathleen Wynne et Andrea Horwath dans le studio de CityTV le 7 mai.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur