Les Libéraux traitent déjà les Conservateurs de nazis

Premier débat des chefs ce soir

Elections Ontario 2018
Andrea Horwath, Kathleen Wynne, Doug Ford.
Partagez
Tweetez
Envoyez

En cette journée de premier débat télévisé des trois chefs politiques provinciaux (ce lundi 7 mai à 18h à CityTV) en vue des élections du 7 juin, les Libéraux ont déjà atteint le «point Godwin» en mentionnant l’appui officiel d’un «néo-nazi notoire» à Doug Ford.

Le point Godwin, inventé par un auteur et avocat de Wikipedia dans les années 1990, Michael Godwin (qui est aussi le premier à avoir compris le pouvoir du «mème» viral), stipule que «plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d’y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler est forte». Ce n’est pas un compliment sur la qualité de la discussion ou, ici, du débat politique en Ontario: cela signifie que la personne ou le parti qui brandit l’épouvantail nazi vient de se discréditer.

Nazi
Adolf Hitler

Dans un communiqué de presse dimanche, le Parti libéral de la première ministre Kathleen Wynne cite le Montreal Gazette à l’effet que «l’un des néo-nazis nord-américains les plus influents», un Montréalais du nom de Gabriel Sohier-Chaput qui se fait appeler «Zeiger», affilié au site Internet The Daily Stormer, a exprimé son appui à Doug Ford au cours d’une entrevue radio.

«Je suis converti à la Ford Nation», a-il dit, expliquant que les cols bleus devraient voter Conservateurs «parce qu’ils ne veulent pas de musulmans dans leurs communautés»…

Le lendemain, les Libéraux ont identifié six autres groupes ou individus, qualifiés de «néo-nazis», «alt-right», «anti-immigration», «islamophobes» ou «homophobes», qui appuieraient les Conservateurs dans l’élection ontarienne: les Proud Boys, III% Canada, Storm Alliance, Faith Goldy, Kevin Johnson et Ronny Cameron.

«Depuis des mois, le parti Conservateur et Doug Ford tolèrent l’intolérance», justifie la candidate libérale Li Koo (Toronto-Danforth). Selon elle, «l’appui du néo-nazi le plus notoire au Canada en est une conséquence prévisible».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Doug Ford a dit rejeter l’appui de Zeiger et condamner ses idées. Dans l’entourage du chef conservateur, on commente qu’une telle attaque est le signe que «les Libéraux sont désespérés».

Elle survient peu après que Doug Ford ait congédié sa candidate Tanya Granic Allen pour des propos homophobes «irresponsables» tenus il y a quelques années mais conservés sur vidéos. On lui prête aussi des propos islamophobes.

Élue candidate dans Mississauga-Centre le mois dernier, Mme Granic Allen avait été candidate au leadership du parti en mars et s’était classée quatrième derrière Caroline Mulroney, Christine Elliott et Doug Ford. Elle est surtout connue pour son opposition au nouveau curriculum scolaire sur l’éducation sexuelle. Doug Ford a désigné Natalia Kusendova, arrivée deuxième dans la course à l’investiture conservatrice, comme candidate dans Mississauga-Centre.

Selon les Libéraux, «Doug Ford doit expliquer pourquoi il a mis si longtemps à congédier Tanya Granic Allen»…

Par ailleurs, c’est ce mardi 8 mai à 18h que Doug Ford lance sa campagne par un grand ralliement dans le fief de la Ford Nation où il est candidat: Etobicoke-Nord, l’une des circonscriptions ouvrières les plus multiculturelles de la province.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur