SEMAINE DE LA FRANCOPHONIE

Le français célébré sous toutes ses formes

Partagez
Tweetez
Envoyez

Une soirée de poésie «Négritude-Jazz»? Un club de lecture sur La Petite Chartreuse de Pierre Peju? Ou encore une soirée à la Nuit des Publivores? Le choix est vaste et surtout diversifié. Le français, sous toutes ses formes, sera à l’honneur au cours de la Semaine de la francophonie qui débutera le 14 mars. En grande vedette cette année: Laurence Jalbert et son spectacle Évidemment qui clôturera la Semaine de la francophonie le 26 mars.

Une vingtaine d’activités garnissent la programmation de l’édition 2006. Plusieurs habitués de la Semaine de la francophonie récidivent une fois de plus: le collectif en arts visuels Bravo-Sud expose à la galerie Céline-Allard, Francophonique organise une soirée dans un bar de la ville, la Société d’histoire et le Club canadien proposent chacun une conférence.

Les grands succès que sont les Nomades du court-métrage – présentation d’un méli-mélo de courts-métrages francophones – et la Nuit des Publivores – le meilleur de la publicité francophone projeté sur grand écran – reviennent aussi.

La programmation 2006 ouvre également la porte à de nouveaux venus. La bibliothèque publique de Toronto propose pour la première fois trois activités dans son réseau de bibliothèques: deux sessions de contes pour enfants et un club de lecture pour adultes. Et la radio communautaire CHOQ-FM fait son entrée dans la Semaine de la francophonie pour lancer sa programmation communautaire.

Les enfants seront à l’honneur lors de cette édition 2006. Cinq activités leur sont dédiées: trois sessions de contes, un spectacle et atelier de marionnettes organisé par le Consulat de France en partenariat avec Harbourfront et un spectacle intitulé La ferme de Jojo présenté par le Conseil des arts de l’Ontario et le Centre francophone sont à l’horaire. Sans oublier l’exposition de Mireille St-Cyr à la galerie Céline-Allard, destinée aux adultes, mais ayant pour thème «Les enfants du monde».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Cette nouvelle tangente réjouit particulièrement Sophie Bernier, coordinatrice de la Semaine de la francophonie au Centre francophone de Toronto, qui voit dans cette programmation 2006 un meilleur équilibre entre les activités pour enfants et celles pour adultes.

Le Collège Glendon accueillera cette année cinq activités sur son campus. Trois activités sont présentées en collaboration avec les Éditions du Gref: une présentation d’extraits de la pièce de théâtre Les Mers rouges, une rencontre littéraire avec les auteurs Pierre Léon et Daniel Soha et une conférence sur l’auteur suisse Charles-Ferdinand Ramuz (organisée en partenariat avec le consulat suisse).

Le collège universitaire bilingue présentera également l’exposition Bolérama de l’artiste Lise Beaudry et la pièce de théâtre Terre Rouge d’Antonin Artaud.

Enfin, le Consulat de France, l’Alliance française, l’Association marocaine de Toronto et Cinéfranco s’associent pour projeter le film franco-marocain Le grand voyage d’Ismaël Ferroukhi.

C’est sur Laurence Jalbert que les organisateurs de la Semaine de la francophonie ont posé leur dévolu pour le grand spectacle. «Cette année, nous avons décidé d’y aller avec une auteure-compositeure qui a des textes très forts. C’est une personne qui manipule très bien langue», explique Sophie Bernier.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le spectacle de Laurence Jalbert clôturera la Semaine de la francophonie. Dans les années passées, les organisateurs avaient plutôt opté pour un grand spectacle intitulé Y aura toujours le 20 mars organisé le jour même de la Journée internationale de la francophonie. Mais cette année, le 20 mars tombe un lundi, journée peu propice pour les sorties en soirée, et juste au retour de la relâche scolaire, ce qui ne laisse que peu de possibilités pour publiciser l’événement.

«En ayant le spectacle à la fin de la Semaine de la francophonie, on a toute la semaine pour en faire la promotion, pour en parler au cours des autres activités. Je pense que stratégiquement, ce sera une belle façon de pouvoir attirer des gens», croit Sophie Bernier.

Avec comme slogan «On a tous une raison de célébrer!», la Semaine de la francophonie 2006 se veut encore une fois des plus rassembleuses. «C’est une occasion de célébrer la langue qui nous unit. On est une communauté très diversifiée, donc c’est important de souligner ce que l’on a en commun. Et j’espère qu’à travers les différentes activités, nous pourrons découvrir les différentes facettes de notre diversité», conclut Sophie Bernier.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur