Quand le jour du Soleil est devenu le jour du Seigneur

Un calendrier des bergers
Partagez
Tweetez
Envoyez

C’est sans même y prendre garde que nous passons du lundi au mardi, du mardi au mercredi, et ainsi de suite. Mais d’où proviennent ces divisions du temps et leur nom?

La semaine de 7 jours

Nous avons des semaines de sept jours. Mais pourquoi pas de 10 jours, comme les doigts de nos mains? Il n’y a pas à cette question de réponse simple qui réunit l’accord de tout le monde. Ce qui est certain, c’est que c’est une division ancienne du temps dont nous avons hérité. Et cet héritage nous viendrait de Sumer,

Sumer est une région du sud de la Mésopotamie, l’actuel Irak. Mais Sumer est aussi un puissant empire de l’Antiquité à partir des années 2350-2340 av. n. ère. Il s’y trouvait des «scientifiques», dont des astronomes, et la division du temps en semaine de 7 jours résulterait de causes naturelles et d’observations célestes.

La Mésopotamie de 3200 à 2350 avant notre ère.

Le système sexagésimal

Les Sumériens utilisaient 60 comme base de calcul, le système sexagésimal. Internet en donne sans doute la raison: «Le nombre 60 comporte 12 diviseurs. Il est fortement composé. Il est divisible par tous les nombres jusqu’à 6. Ce qui explique son choix comme base de numération

«Avec lui, il est possible de former de nombreuses fractions pratiques pour un usage dans la vie de tous les jours.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour les Sumériens, le nombre 7 était considéré comme néfaste, car c’était le premier qui ne divisait pas 60.

7 ciels

Mais la dominante astronomique comptait sept astres qui symbolisaient des divinités: Soleil, Lune, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne.

«Les Sumériens parlent aussi de 7 cieux, d’où l’expression ‘grimper au 7e ciel’.» Les quatre phases de la lune donnaient aussi quatre fois sept jours.

On peut voir dans ces faits astronomiques, religieux et mathématiques, l’existence d’une semaine de 7 jours, le septième étant un jour de repos pendant lequel on ne pouvait rien entreprendre. C’est du moins une hypothèse pour l’existence de la semaine de 7 jours.

Un calendrier romain

Les jours des astres et des dieux

Sans doute sous l’influence des légions romaines parties à la conquête du monde connu de l’époque, les Romains se retrouvent avec leurs calendriers.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Et les jours de la semaine de 7 jours s’imposent, associés aux astres et aux divinités: le «jour de Sol» (Sol dies), le lundi le «jour de la Lune» (Lunae dies), mardi le «jour de Mars» (Martis dies), mercredi le «jour de Mercure» (Mercurii dies), jeudi «le jour de Jupiter» (Jovis dies), vendredi «le jour de Vénus» (Veneris dies), saturdi (ancien nom de samedi, de Saturni dies) était le jour du dieu «Saturne».

On a ainsi le nom des jours de la semaine en français et dans d’autres langues romanes (espagnol, italien, roumain) et leurs régionalismes ou dérivées.

Plutarque

Ce sont les Grecs qui ont transmis les noms planétaires des jours de la semaine aux Romains.

«La première mention connue d’une semaine de sept jours associée aux luminaires célestes se trouve dans le titre d’un ouvrage perdu de Plutarque (46-120) intitulé Pourquoi les jours qui portent le même nom que les planètes ne sont pas comptés d’après le rang de celles-ci, mais en sens inverse»…

vendredi

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Dimanche: du Soleil au Seigneur

Toujours dans les langues romanes, on note aussi une curieuse exception planétaire, celle du dimanche. Ainsi, on a domenica en italien, domingo en espagnol, duminică en roumain, domingo en portugais.

Après le jour de Saturne, on trouve donc dimanche, du latin chrétien dies dominica (latin dies Dominicus) «jour du Seigneur» qui serait une traduction du grec Kuriake Heméra. Mais comment est-on passé de jour du Soleil au Jour du Seigneur qui marque l’importance de la religion chrétienne et relève de la psychologie de la communication historique.

Il est difficile de savoir qui a imposé ce nom. On ne trouve pas d’explication dont la certitude serait garantie. N’y aurait-il pas une influence des États pontificaux, qui sous la juridiction papale auraient adopté le Dies Dominicus pour supplanter le Dies Solis? On ne connaît cependant pas de décision papale officielle.

dimanche
Un dimanche, par Paul Signac, 1890.

Langues d’origine germanique

Les langues germaniques s’écartent du modèle romain.

En allemand on trouve les jours suivants: Montag (jour de la lune, comme chez les Romains), Dienstag (jour de Thincsus, dieu germanique de la guerre, comme le Mars romain), Mittwoch (mercredi, le milieu de la semaine), Donnerstag (jour du tonnerre), Freitag (jour de la déesse de l’amour ou de la maternité), Samstag (ou Sonnabend, jour du sabbat), Sonntag (jour du Soleil, comme chez les Romains aussi).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ce qui donne en anglais: Monday, Tuesday (dérivé du nom du dieu germanique de la guerre), Wednesday (nom basé sur le nom germanique), Thursday, Friday, Saturday, Sunday.

En suédois: Söndag, Mondag, Tisdag, Onsdag, Torsdag, Fredag, Lördag.

En bulgare, langue cyrillique: Понеделник (ponedelnik iundi, celui qui suit nedelya), вторник (vtornik, mardi, le deuxième), сряда (sryada mercredi, milieu), четвъртък (tchetvărtăk jeudi, le chiffre 4), петък (petăk vendredi), събота (săbota samedi, sabbat), недел (nedelya, dimanche, le jour où on ne travaille pas.

Ainsi, chaque groupe linguistique a son propre modèle du nom des jours, adapté à son contexte culturel.

lundi
Montag. Lundi. Pas de commentaire.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur