Quand des Canadiens-Français se souviennent de leur américanité

AmericanDream.ca au TfT de jeudi à dimanche

Une famille canadienne-française mêlée à l'histoire américaine du 20e siècle. (Photo: Marianne Duval)
Partagez
Tweetez
Envoyez

Les Canadiens sont fascinés, et parfois effrayés, par nos voisins, partenaires et alliés américains. Certains, y compris des Canadiens-Français, angoissent à l’idée que nous sommes nous aussi un peu/beaucoup américains dans l’âme, la culture et le mode de vie.

Pas Claude Guilmain. Même si sa pièce AmericanDream.ca entremêle l’histoire d’une famille canadienne-française à l’Histoire avec un grand H du dernier demi-siècle américain, «c’est juste notre réalité», explique-t-il en entrevue à L’Express.

Il n’en fait pas une maladie et il ne cherche pas à psychanalyser nos pulsions ou nos illusions d’américanité: «Nous ne sommes pas des victimes.»

La Tangente: Louise Naubert et Claude Guilmain.
La Tangente: Louise Naubert et Claude Guilmain.

C’est la première fois que le Théâtre français de Toronto (TfT), qui fête cette saison son 50e anniversaire, présente (de ce jeudi 16 au dimanche 19 novembre) une création du Théâtre la Tangente de Claude Guilmain et Louise Naubert, qui oeuvre à Toronto depuis 20 ans.

«Cette pièce me hante», justifie Joël Beddows, le directeur artistique du TfT depuis un an. «Elle met en exergue des questions et des débats qui définissent non seulement notre société contemporaine, mais celle qu’on a envie de bâtir ensemble.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Claude Guilmain n’est pas allé loin pour imaginer cette famille Cardinal, puisqu’elle est largement inspirée de la sienne, dont plusieurs membres ont vécu aux États-Unis et, comme le grand-père mythique qui aurait pu croiser Lee Harvey Oswald, ont même disparu là-bas. Même chose pour le cancer et l’expérience militaire en Afghanistan: «Tout part de la vérité.»

Une famille traversée de drames personnels. (Photo: Marianne Duval)
Une famille traversée de drames personnels. (Photo: Marianne Duval)

Le public est témoin de drames personnels qui, souvent, ne sont pas partagés entre les personnages, en même temps qu’on l’entraîne dans un véritable whodunnit historique.

AmericanDream.ca est une trilogie dont le dernier volet n’est pas encore finalisé: «Il y aura des retours dans le passé et des projections dans l’avenir», promet Claude Guilmain. Les premier et deuxième ont été présentés séparément ou ensemble au Théâtre Glendon à Toronto ou à celui du Centre national des arts à Ottawa à quelques trop rares occasions ces dernières années.

Le spectacle à six comédiens au TfT, qui dure trois heures avec un entracte, enfile la première et la deuxième partie, exceptionnellement au rez-de-chaussée du Berkeley Street Theatre plutôt qu’au deuxième étage.

Les metteurs en scène Claude Guilmain et Louise Naubert marient le texte à la vidéo et au mouvement: une expérience immersive intense en perspective!

AmericanDream.ca exploite le théâtre, la vidéo et le mouvement. (Photo: Marianne Duval)
AmericanDream.ca exploite le théâtre, la vidéo et le mouvement. (Photo: Marianne Duval)

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur