Pour que les jeunes Français réussissent leur intégration chez nous

Le consulat travaillera avec la SÉO

SEO immigration intégration Français Canada
Le vice-président de la SÉO, Denis Laframboise, et le consul général de France, Marc Trouyet. (Photos: François Bergeron)
Partagez
Tweetez
Envoyez

Un grand nombre de jeunes Français viennent chaque année travailler chez nous, en stages conventionnés par leur université ou en «PVT» (permis vacances-travail).

La Société économique de l’Ontario (SÉO, le nouveau nom du RDÉE Ontario, financée par le gouvernement fédéral) va travailler avec le Consulat général de France pour faciliter leur accompagnement et leur employabilité, surtout que la moitié d’entre eux (!) finissent par rester au Canada.

L’accord de collaboration a été signé formellement par le vice-président de la SÉO, Denis Laframboise, au nom de la présidente Nathalie Grenier, et par le consul général Marc Trouyet, lors du lancement officiel de la SÉO et de son nouveau site web le 18 janvier à l’hôtel Royal York, en présence de la ministre des Affaires francophones de l’Ontario, Marie-France Lalonde, et d’une cinquantaine d’invités.

Marc Trouyet, Marie-France Lalonde, Estelle Duchon
Le consul Marc Trouyet et la ministre Marie-France Lalonde au lancement de la SÉO mercredi soir.

Cette entente cadre bien avec la volonté d’augmenter l’immigration francophone en Ontario, a fait valoir Mme Lalonde, qui supervise aussi la participation de la province au sein de l’Organisation internationale de la francophonie. La SÉO est également chargé de la mise en oeuvre du projet touristique de la Route de Champlain.

L’accord signé mercredi soir va permettre aux Français d’être «mieux conseillés pour venir en Ontario et d’être orientés dans leurs recherches pour un nouvel emploi ou dans leur projet entrepreneurial».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Deux objectifs ont été identifiés ici, a précisé M. Trouyet: «l’accompagnement des Français détenteurs de PVT et travailler de concert avec le gouvernement provincial pour la reconnaissance de certains diplômes et qualifications de France».

Pour que ces immigrants français réussissent leur intégration professionnelle, «l’accès à l’information est clef». On tâchera donc notamment de les rejoindre sur les réseaux sociaux qu’ils fréquentent.

M. Trouyet décline donc le nouveau partenariat avec la SÉO en «quatre R»: Renseigner et informer les Français des opportunités d’emploi et d’entreprenariat; mieux faire Reconnaître leurs diplômes et qualifications; accompagner les Rêves des jeunes Français; faire Rayonner les expériences réussies en communiquant sur leurs parcours.

La présentatrice Carole Nkoa, de TFO, la directrice des communications et du marketing de la SÉO, Annick Schulz, et la présidente du Club canadien de Toronto, Monique Telmosse, partenaire de l'orgaisation de la soirée de lancement au Royal York.
La présentatrice Carole Nkoa, de TFO, la directrice des communications et du marketing de la SÉO, Annick Schulz, et la présidente du Club canadien de Toronto, Monique Telmosse, partenaire de l’organisation de la soirée de lancement au Royal York.

Au même moment, ce mercredi soir, le site PVTistes.net organisait au bar à vin Coq On The Walk une rencontre réseautage qui a attiré une soixantaine de ces jeunes Français que le Consulat et la SÉO veulent aider. Le fondateur torontois du site, Mathieu Lam, était présent. L’événement a permis aux participants d’échanger sur leurs expériences au Canada.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur