«Ottawa bilingue» rafle les honneurs au congrès de l’AFO

Plus de 400 participants au congrès de l'AFO 2017.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Trois acteurs-clés de la francophonie ontarienne – tous associés au mouvement visant à amener l’administration municipale d’Ottawa à adopter une politique de bilinguisme officiel – ont été récompensés samedi soir au Musée de l’Aviation, lors du gala de la remise des Prix de reconnaissance de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO).

Le Prix du Pilier de la francophonie a été décerné à la professeure de l’Université d’Ottawa Linda Cardinal «pour son investissement incontestable à l’avancement des connaissances scientifiques sur la francophonie en Ontario et ailleurs au Canada». Elle est actuellement titulaire de la Chaire de recherche sur la francophonie et les politiques publiques.

Linda Cardinal est aussi co-fondatrice du Mouvement Ottawa bilingue.

Linda Cardinal
Linda Cardinal

La Fédération de la jeunesse franco-ontarienne, le Regroupement des étudiants franco-ontariens et l’Association des communautés francophones d’Ottawa (FESFO-RÉFO-ACFO Ottawa) ont reçu le Prix de l’horizon franco-ontarien pour leur «Journée d’action citoyenne» du 31 mai dernier à Ottawa, qui a attiré plus de 1200 manifestants en faveur d’une politique de bilinguisme officiel pour la capitale du Canada.

Finalement, Tréva Cousineau a reçu le Prix Florent-Lalonde pour son engagement soutenu à la défense et à la promotion de la francophonie. «Cette bénévole active et passionnée a oeuvré pendant plus de 50 ans au service de la francophonie de la province», notamment comme présidente de l’Association canadienne-française de l’Ontario (ACFO) et  comme représentante du Nord de l’Association française des Conseils scolaires de l’Ontario (AFCSO).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Tréva Cousineau est présidente de Dialogue Canada, organisme qui a lui aussi travaillé sur le dossier «Ottawa bilingue».

L’AFO a profité de cette soirée pour souligner les dix ans du Commissariat aux services en français et, par la même occasion, ceux du commissaire en poste, François Boileau. Le lobby politique des Franco-Ontariens voulait ainsi mettre en avant «la grande contribution du cet organe et de son représentant au sein de la francophonie de l’Ontario».

Ontario bilingue?

Le bilinguisme de l’Ontario et la vision des différents partis par rapport à la francophonie ont été au coeur des discussions du Congrès de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) au collège La Cité à Ottawa, de vendredi à dimanche.

Une séance de questions-réponses était notamment organisée entre les congressistes et les internautes via Twitter ou Facebook et des représentantes de deux des trois partis de l’Ontario soit la ministre libérale aux Affaires francophones, Marie-France Lalonde et la députée du Nouveau Parti démocratique de Nickel Belt, France Gélinas.

La ministre Lalonde a profité de cette occasion pour annoncer le dépôt d’un projet de loi gouvernemental pour le bilinguisme d’Ottawa: détails à venir…

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Les élections provinciales de juin 2018 approchent à grands pas. Les francophones de la province souhaitent que les dossiers les concernant soient au coeur des préoccupations du gouvernement et des partis qui veulent gouverner», a déclaré Carol Jolin, président de l’AFO.

On a salué les dix ans de François Boileau (à droite) à la barre du commissariat.
On a salué les dix ans de François Boileau (à droite) à la barre du commissariat.

Modernisation de la LFS

Les membres de l’AFO ont adopté une motion déposée par l’Association des juristes d’expression française de l’Ontario cernant cinq champs prioritaires dans la modernisation éventuelle de la Loi sur les services en français, soit:

– augmenter la portée de la Loi sur les services en français;

– améliorer la transparence en matière de mise en œuvre de la LSF en créant des mécanismes de reddition de compte;

– enchâsser le concept de l’«offre active» dans la  LSF;

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

– clarifier que la LSF s’applique aux services de santé relevant des réseaux locaux d’intégration des services de santé (RLISS);

– ajouter un droit de recours par le Commissaire ou par les personnes ayant effectué une plainte au Commissaire aux services en français.

Nouveau conseil d’administration

Six postes d’administrateurs étaient en élection pour un mandat de deux ans au sein du conseil d’administration de l’AFO.

Gérard Malo, Nathalie Vilgrain et Nicole Sauvé ont été élus par acclamation respectivement pour les postes de représentant de la région du Sud-Ouest, des Femmes et des Aînés et retraités, tandis que Julie Mbengi Lutete et Marcel Mukuta Kalala ont été élus aux postes de représentants des minorités raciales et ethnoculturelles francophones.


À lire aussi dans L’Express: Bonjour/Welcome: pas encore à Toronto

Le nouveau conseil d'administration de l'AFO. De g. à d. Julie Mbengi Lutete, Nicole Sauvé, Rim Ben Berrah, Nathalie Vilgrain, Caroline Gélineault, le président Carol Jolin, Réjean Grenier, Angèle Brunelle, Gérard Malo et Marcel Mukuta Kalala (absente: Marie-Gaëtane Caissie).
Le nouveau conseil d’administration de l’AFO. De g. à d. Julie Mbengi Lutete, Nicole Sauvé, Rim Ben Berrah, Nathalie Vilgrain, Caroline Gélineault, le président Carol Jolin, Réjean Grenier, Angèle Brunelle, Gérard Malo et Marcel Mukuta Kalala (absente: Marie-Gaëtane Caissie).

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur