Oakville en tête des villes canadiennes où il fait le mieux vivre

classement MoneySense

Au centre-ville d'Oakville.


2 août 2018 à 9h00

La municipalité d’Oakville, située entre Toronto et Hamilton, est la ville canadienne «où il fait le mieux vivre» selon un récent classement établi par le magazine MoneySense.

Ottawa arrive en seconde place, suivie de Russell Township, dans l’Est ontarien, de Saint-Bruno-de-Montarville, au Sud de Montréal, et de Lacombe, entre Calgary et Edmonton en Alberta.

Ville de millionnaires?

Selon MoneySense, le maire Rob Burton reconnaît que ça prend de l’argent pour vivre à Oakville. Une maison au bord du lac Ontario s’y serait vendue 65 millions $. Mais «ce n’est pas toute l’histoire»: des gens de tous les milieux s’y établissent, y compris des immigrants récents au Canada.

classement MoneySense
La marina d’Oakville

 

«En tant qu’Oakvilloise c’est très flatteur», commente l’agente immobilière bien connue Emmanuelle Meyer. «En tant que courtier, c’est prometteur, ainsi qu’en tant qu’investisseur.»

«Ce que je préfère d’Oakville», dit-elle à L’Express, «c’est son esprit village, le sentiment d’être dans un environnement sûr, à échelle humaine, où élever ses enfants est un privilège dans une communauté francophone qui a le privilège d’avoir des écoles francophones d’exception, en primaire comme en secondaire, catholiques ou publiques.»

415 villes

Avec la firme Environics Analytics, le magazine MoneySense a analysé les statistiques de 415 villes canadiennes.

Oakville figurait dans le premier 25% dans 6 des 10 catégories. Ses résidents ont accès au grand marché torontois tout en conservant les avantages d’une «petite» banlieue (près de 210 000 âmes) qui persiste à s’appeler officiellement «town» plutôt que «city».

Dans le sous-classement des meilleures villes où prendre sa retraite, Oakville est 3e, devancée par Toronto (2e) et Ottawa (1re).

L’Atlantique dévalorisée

Parmi les 50 meilleurs endroits du classement général, la moitié sont en Ontario. Seule la région de l’Atlantique, où le chômage est plus élevé qu’ailleurs, ne compte aucune ville parmi les 225 premières (Halifax est 226e), ce qui apportera sûrement de l’eau au moulin des critiques d’un tel classement.

Ottawa trônait en première place l’an dernier.

Russell Township est en première place dans le sous-classement des villes où le prix des maisons est inférieur à 500 000 $.

Pour la deuxième année consécutive, Saint-Bruno-de-Montarville remporte te titre du meilleur endroit pour élever une famille.

Quant à Lacombe, dont la population augmente rapidement, son taux de chômage a chuté cette année, et le revenu moyen de ses habitants a fortement augmenté.

classement MoneySense
Le jour même de la parution du classement, le site internet de la municipalité d’Oakville le mentionnait sur sa page d’accueil.

Voici les 25 villes canadiennes où il ferait le mieux vivre:

1. Oakville, Ontario.

2. Ottawa, Ontario.

3. Russell Township, Ontario.

4. Saint-Bruno-de-Montarville, Québec.

5. Lacombe, Alberta.

6. Milton, Ontario.

7. Canmore, Alberta.

8. Westmount, Québec.

9. Saint-Lambert, Québec.

10. Halton Hills, Ontario.

11. Camrose, Alberta.

12. Red Deer, Alberta.

13. Mont-Royal, Québec.

14. Saugeen Shores, Ontario.

15. Fort St. John, C.B.

16. Toronto, Ontario.

17. Lévis, Québec.

18. King, Ontario.

19. St. Albert, Alberta.

20. Whistler, C.B.

21. The Nation, Ontario.

22. Bonnyville No. 87, Alberta.

23. Newmarket, Ontario.

24. New Tecumseth, Ontario.

25. Whitby, Ontario.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le Beaujolais Nouveau est arrivé au Ricarda’s

Ricarda's
La Fédération Tricolore a réuni une centaine de Français, francophones et francophiles autour d'un cassoulet ce jeudi soir au Ricarda's (angle Peter et Front)...
En lire plus...

16 novembre 2018 à 15h36

Un conservatisme anglo régressif, mésadapté, ignorant

Assemblée de la francophonie de l’Ontario
L'Ontario français vient de reculer de 20 ans
En lire plus...

16 novembre 2018 à 13h03

L’écriture impulsive de Didier Leclair

livre
Didier Leclair a rédigé huit romans sans jamais faire un plan, presque toujours de façon impulsive.
En lire plus...

16 novembre 2018 à 11h45

D’un océan à l’autre en vélo

cyclotourisme
Le couple Mat LeBlanc et Ali Becker a traversé le Canada à vélo pour «normaliser la consommation du cannabis et de se débarrasser des...
En lire plus...

16 novembre 2018 à 9h00

Les premiers Amérindiens ont migré rapidement du Nord au Sud

L’ADN d’un squelette du Nevada vieux de 10 000 ans et l’ADN d’un squelette du Brésil vieux de 10 000 ans montrent des similitudes...
En lire plus...

16 novembre 2018 à 7h00

La série californienne continue pour les Leafs face aux Sharks (5-3)

Leafs
Les Leafs se sont imposés ce soir lors de leur déplacement à San Jose face aux Sharks (5-3).
En lire plus...

16 novembre 2018 à 1h08

«Jeudi noir» en Ontario français

Double coup de tonnerre en Ontario français jeudi
En lire plus...

15 novembre 2018 à 19h00

Rodéo de photojournalisme pour des étudiants de La Cité

foire agricole
Cinq étudiants du cours de photojournalisme de Linda Dawn Hammond, du Collège La Cité à Toronto, ont visité la foire agricole annuelle de Toronto.
En lire plus...

15 novembre 2018 à 15h00

La programmation informatique s’invite dans nos écoles

Kids Code Jeunesse
Kids Code Jeunesse souhaite rendre accessible les ressources programmatiques aux enfants dans les écoles.
En lire plus...

15 novembre 2018 à 13h00

Faire découvrir notre système judiciaire au jeune public

jeunes
Le ROEJ veut promouvoir le dialogue entre les différents acteurs de notre système judiciaire et les enseignants, les intervenants communautaires et les étudiants.
En lire plus...

15 novembre 2018 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur