Oakville en tête des villes canadiennes où il fait le mieux vivre

classement MoneySense
Au centre-ville d'Oakville.
Partagez
Tweetez
Envoyez

La municipalité d’Oakville, située entre Toronto et Hamilton, est la ville canadienne «où il fait le mieux vivre» selon un récent classement établi par le magazine MoneySense.

Ottawa arrive en seconde place, suivie de Russell Township, dans l’Est ontarien, de Saint-Bruno-de-Montarville, au Sud de Montréal, et de Lacombe, entre Calgary et Edmonton en Alberta.

Ville de millionnaires?

Selon MoneySense, le maire Rob Burton reconnaît que ça prend de l’argent pour vivre à Oakville. Une maison au bord du lac Ontario s’y serait vendue 65 millions $. Mais «ce n’est pas toute l’histoire»: des gens de tous les milieux s’y établissent, y compris des immigrants récents au Canada.

classement MoneySense
La marina d’Oakville

 

«En tant qu’Oakvilloise c’est très flatteur», commente l’agente immobilière bien connue Emmanuelle Meyer. «En tant que courtier, c’est prometteur, ainsi qu’en tant qu’investisseur.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Ce que je préfère d’Oakville», dit-elle à L’Express, «c’est son esprit village, le sentiment d’être dans un environnement sûr, à échelle humaine, où élever ses enfants est un privilège dans une communauté francophone qui a le privilège d’avoir des écoles francophones d’exception, en primaire comme en secondaire, catholiques ou publiques.»

415 villes

Avec la firme Environics Analytics, le magazine MoneySense a analysé les statistiques de 415 villes canadiennes.

Oakville figurait dans le premier 25% dans 6 des 10 catégories. Ses résidents ont accès au grand marché torontois tout en conservant les avantages d’une «petite» banlieue (près de 210 000 âmes) qui persiste à s’appeler officiellement «town» plutôt que «city».

Dans le sous-classement des meilleures villes où prendre sa retraite, Oakville est 3e, devancée par Toronto (2e) et Ottawa (1re).

L’Atlantique dévalorisée

Parmi les 50 meilleurs endroits du classement général, la moitié sont en Ontario. Seule la région de l’Atlantique, où le chômage est plus élevé qu’ailleurs, ne compte aucune ville parmi les 225 premières (Halifax est 226e), ce qui apportera sûrement de l’eau au moulin des critiques d’un tel classement.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ottawa trônait en première place l’an dernier.

Russell Township est en première place dans le sous-classement des villes où le prix des maisons est inférieur à 500 000 $.

Pour la deuxième année consécutive, Saint-Bruno-de-Montarville remporte te titre du meilleur endroit pour élever une famille.

Quant à Lacombe, dont la population augmente rapidement, son taux de chômage a chuté cette année, et le revenu moyen de ses habitants a fortement augmenté.

classement MoneySense
Le jour même de la parution du classement, le site internet de la municipalité d’Oakville le mentionnait sur sa page d’accueil.

Voici les 25 villes canadiennes où il ferait le mieux vivre:

1. Oakville, Ontario.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

2. Ottawa, Ontario.

3. Russell Township, Ontario.

4. Saint-Bruno-de-Montarville, Québec.

5. Lacombe, Alberta.

6. Milton, Ontario.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

7. Canmore, Alberta.

8. Westmount, Québec.

9. Saint-Lambert, Québec.

10. Halton Hills, Ontario.

11. Camrose, Alberta.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

12. Red Deer, Alberta.

13. Mont-Royal, Québec.

14. Saugeen Shores, Ontario.

15. Fort St. John, C.B.

16. Toronto, Ontario.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

17. Lévis, Québec.

18. King, Ontario.

19. St. Albert, Alberta.

20. Whistler, C.B.

21. The Nation, Ontario.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

22. Bonnyville No. 87, Alberta.

23. Newmarket, Ontario.

24. New Tecumseth, Ontario.

25. Whitby, Ontario.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur