Yanny ou Laurel ? Tout est dans la tête

Laurel ou Yanny

Ce qui compte, c'est ce que votre cerveau entend.


17 mai 2018 à 14h44

Et vous, entendez-vous «Laurel» ou «Yanny»? L’explication scientifique au mystère, devenu viral sur les réseaux sociaux, est… qu’il ne s’agit d’aucun de ces deux mots, mais de quelque chose entre les deux. En plus d’un peu de psychologie.

La psychologie, tout d’abord. Le fait que des gens entendent un mot alors que leur voisin entend l’autre, et ce à partir du même enregistrement de 4 secondes, n’a rien à voir avec la qualité de nos oreilles ou des haut-parleurs.

Images ambiguës

C’est d’abord et avant tout l’équivalent de ce qu’on appelle des «images ambiguës»  — ces images qui peuvent tout à la fois être un vase et le profil d’une personne. Un individu peut voir le vase et avoir toute la difficulté du monde à voir le profil, ou vice-versa.

Qui plus est, le fait de lui annoncer qu’il s’agit d’un vase peut jouer en faveur du vase — de la même façon que le fait d’avoir mis «Yanny» comme premier choix peut avoir joué en faveur de ce mot chez certaines personnes. Autrement dit, il nous arrive d’entendre ce que nous nous attendons à entendre.

Basses ou hautes fréquences

Mais la psychologie n’est pas le seul facteur dans cet exercice qui a confondu cette semaine des millions d’internautes.

Comme l’explique au magazine The Verge le neurologue de l’audition Lars Riecke, «l’information acoustique» derrière le mot «Yanny» est à une fréquence plus élevée que celle du mot «Laurel».

Or, l’âge tend à faire perdre un peu d’audition aux fréquences plus élevées. Des internautes se sont d’ailleurs amusés à jouer avec l’enregistrement en lui retirant progressivement les plus basses fréquences: le mot « Yanny » ressort alors plus nettement.

C’est encore plus subtil que ça si on décompose le tout, son par son. Chaque son est en réalité un mélange de hautes et de basses fréquences. Il est possible que la moyenne des fréquences du premier son ait été plus élevée que la normale — accentuant l’impression qu’il s’agit d’un «Y» alors qu’il s’agissait d’un «L».

C’est « Laurel » qu’on avait enregistré

Un journaliste de Wired a retracé l’origine de l’enregistrement, en 2007, et il s’agissait vraiment de «Laurel», dans un contexte où une personne devait enregistrer des milliers de mots pour un dictionnaire numérique parlant.

Toutefois, en bout de ligne, on en revient toujours à la psychologie, ou plus exactement à la neurologie. Le fait d’avoir mis tel mot à gauche plutôt qu’à droite, la couleur du fond d’écran, le fait que le mot soit sorti de son contexte, ou bien ce que vos collègues pensent avoir entendu, tout cela peut contribuer à faire pencher la balance.

Dans les mots d’une experte en biologie de l’audition, Nina Kraus, interrogée par Popular Science, «ce que vous vous préparez à entendre est, en bonne partie, ce que votre cerveau va entendre — et ce que votre cerveau entend, c’est tout ce qui compte».   

Rappelez-vous: il y avait aussi une explication «banalement» scientifique autour de la fameuse robe bleue et noire ou jaune et blanche.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

De bouche à oreille, de retour pour une deuxième saison

De bouche à oreille
Nouveauté: des rencontres informelles au Coq of the Walk
En lire plus...

24 septembre 2018 à 10h53

Blague franco-ontarienne

Demain, 25 septembre, sera la Journée des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes. Ce n’est pas un jour férié, comme la Fête nationale au Québec, mais...
En lire plus...

24 septembre 2018 à 10h23

Des sondes japonaise et américaine vont ramener de la poussière d’astéroïde

astéroïde
De la haute voltige: la semaine dernière, la sonde japonaise Hayabusa 2 s'est approchée de l’astéroïde Ryugu pour larguer deux mini-robots.
En lire plus...

23 septembre 2018 à 13h00

Un trésor à découvrir au Musée des beaux-arts de Montréal

MBAM
Resplendissantes enluminures de livres d’heures au MBAM
En lire plus...

23 septembre 2018 à 11h00

Témoignage aussi déchirant que nécessaire

Jonas Gardell
Au début des années 1980, le sida est considéré comme la maladie des homos, la nouvelle peste, voire la punition de Dieu.
En lire plus...

23 septembre 2018 à 9h00

Quiz : Jean-Paul 1er

23 septembre
Vrai ou Faux: Jean-Paul 1er demeure, à ce jour, le dernier pape de nationalité italienne? Et d'autres questions sur ce pape assez spécial.
En lire plus...

23 septembre 2018 à 7h00

Difficile retour à la vie civile après l’Afghanistan

L'Aquilon
Le capitaine Jocelyn Démétré a écrit son histoire pour exorciser ses démons
En lire plus...

22 septembre 2018 à 11h00

Les écoles des Franco-Colombiens coûtent trop cher?

Après un procès lancé en 2013 et un appel qui s’est soldé en juillet par une défaite, l’ultime recours est la Cour suprême du...
En lire plus...

22 septembre 2018 à 9h00

Crêpe Street, le vendeur de crêpes itinérant à Toronto

food truck
Le camion Crêpe Street, crée par un jeune Français et sa compagne torontoise, sillonne les rues de Toronto depuis deux mois.
En lire plus...

21 septembre 2018 à 13h00

Une croisée des mots pancanadienne à Toronto

Bibliothèque de Yorkville
Blaise Ndala le 18 octobre à la Bibliothèque de référence, puis à Didier Leclair le 15 novembre à Yorkville.
En lire plus...

21 septembre 2018 à 11h25

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur