Le singe et nous: tout est dans la tête


4 août 2015 à 9h53

Ce qui nous distingue du singe pourrait-il se rassembler dans une seule zone du cerveau? C’est ce que suggèrent des neurologues qui, faute d’avoir pu analyser la pensée abstraite des singes, ont utilisé une voie détournée.

À des humains et à des macaques, ils ont fait écouter différentes séquences sonores, possédant tantôt une structure commune, tantôt de subtiles différences. Une façon de tenter d’observer ce qui se passe dans le cerveau lorsque l’individu identifie, ou non, quelque chose qu’il reconnaît. Le tout fait partie de ce que les psychologues définissent comme la pensée abstraite: la capacité, par exemple, à compter le nombre de notes dans une phrase musicale, même si les notes ne sont plus les mêmes que dans la phrase précédente.

Or, à en juger par l’activité de leur cerveau, autant les macaques que les humains réagissaient à un changement dans le nombre de notes ou à une répétition de la même séquence. Mais seuls les humains réagissaient à un changement simultané du nombre de notes et du rythme: autrement dit — c’est ce qu’avance dans Current Biology l’équipe de Stanislas Dehaene, de l’Unité de neuroimagerie cognitive à l’institut français INSERM — c’est comme si seuls les humains se montraient «intéressés» par cette «nouveauté».

On ne sera pas surpris d’apprendre que la région du cerveau en question, le gyrus frontal inférieur, fasse partie de cette section de notre matière grise qui ait connu sa plus grande expansion depuis notre séparation d’avec les grands singes. Qui plus est, c’est là que se situe la région de Broca, appelée aussi l’aire du langage.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le Beaujolais Nouveau est arrivé au Ricarda’s

Ricarda's
La Fédération Tricolore a réuni une centaine de Français, francophones et francophiles autour d'un cassoulet ce jeudi soir au Ricarda's (angle Peter et Front)...
En lire plus...

16 novembre 2018 à 15h36

Un conservatisme anglo régressif, mésadapté, ignorant

Assemblée de la francophonie de l’Ontario
L'Ontario français vient de reculer de 20 ans
En lire plus...

16 novembre 2018 à 13h03

L’écriture impulsive de Didier Leclair

livre
Didier Leclair a rédigé huit romans sans jamais faire un plan, presque toujours de façon impulsive.
En lire plus...

16 novembre 2018 à 11h45

D’un océan à l’autre en vélo

cyclotourisme
Le couple Mat LeBlanc et Ali Becker a traversé le Canada à vélo pour «normaliser la consommation du cannabis et de se débarrasser des...
En lire plus...

16 novembre 2018 à 9h00

Les premiers Amérindiens ont migré rapidement du Nord au Sud

L’ADN d’un squelette du Nevada vieux de 10 000 ans et l’ADN d’un squelette du Brésil vieux de 10 000 ans montrent des similitudes...
En lire plus...

16 novembre 2018 à 7h00

La série californienne continue pour les Leafs face aux Sharks (5-3)

Leafs
Les Leafs se sont imposés ce soir lors de leur déplacement à San Jose face aux Sharks (5-3).
En lire plus...

16 novembre 2018 à 1h08

«Jeudi noir» en Ontario français

Double coup de tonnerre en Ontario français jeudi
En lire plus...

15 novembre 2018 à 19h00

Rodéo de photojournalisme pour des étudiants de La Cité

foire agricole
Cinq étudiants du cours de photojournalisme de Linda Dawn Hammond, du Collège La Cité à Toronto, ont visité la foire agricole annuelle de Toronto.
En lire plus...

15 novembre 2018 à 15h00

La programmation informatique s’invite dans nos écoles

Kids Code Jeunesse
Kids Code Jeunesse souhaite rendre accessible les ressources programmatiques aux enfants dans les écoles.
En lire plus...

15 novembre 2018 à 13h00

Faire découvrir notre système judiciaire au jeune public

jeunes
Le ROEJ veut promouvoir le dialogue entre les différents acteurs de notre système judiciaire et les enseignants, les intervenants communautaires et les étudiants.
En lire plus...

15 novembre 2018 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur