Le singe et nous: tout est dans la tête


4 août 2015 à 9h53

Ce qui nous distingue du singe pourrait-il se rassembler dans une seule zone du cerveau? C’est ce que suggèrent des neurologues qui, faute d’avoir pu analyser la pensée abstraite des singes, ont utilisé une voie détournée.

À des humains et à des macaques, ils ont fait écouter différentes séquences sonores, possédant tantôt une structure commune, tantôt de subtiles différences. Une façon de tenter d’observer ce qui se passe dans le cerveau lorsque l’individu identifie, ou non, quelque chose qu’il reconnaît. Le tout fait partie de ce que les psychologues définissent comme la pensée abstraite: la capacité, par exemple, à compter le nombre de notes dans une phrase musicale, même si les notes ne sont plus les mêmes que dans la phrase précédente.

Or, à en juger par l’activité de leur cerveau, autant les macaques que les humains réagissaient à un changement dans le nombre de notes ou à une répétition de la même séquence. Mais seuls les humains réagissaient à un changement simultané du nombre de notes et du rythme: autrement dit — c’est ce qu’avance dans Current Biology l’équipe de Stanislas Dehaene, de l’Unité de neuroimagerie cognitive à l’institut français INSERM — c’est comme si seuls les humains se montraient «intéressés» par cette «nouveauté».

On ne sera pas surpris d’apprendre que la région du cerveau en question, le gyrus frontal inférieur, fasse partie de cette section de notre matière grise qui ait connu sa plus grande expansion depuis notre séparation d’avec les grands singes. Qui plus est, c’est là que se situe la région de Broca, appelée aussi l’aire du langage.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Anciens combattants : délais plus long pour les francophones et les femmes

Anciens combattants Canada
Lenteur à répondre aux demandes d’aide médicale des vétérans: 19 semaines pour les demandes en anglais, 52 pour le français!
En lire plus...

24 septembre 2018 à 15h00

CSI : Éléphants

Les braconniers opèrent surtout au Gabon, au Congo et en Tanzanie.
En lire plus...

24 septembre 2018 à 14h00

Proposez des candidatures au 10e Gala Trille Or

Adieu les prix masculin et féminin : le Trille Or «Artiste solo» récompensera le ou la meilleur.e artiste tous genres confondus
En lire plus...

24 septembre 2018 à 12h00

De bouche à oreille, de retour pour une deuxième saison

De bouche à oreille
Nouveauté: des rencontres informelles au Coq of the Walk
En lire plus...

24 septembre 2018 à 10h53

Blague franco-ontarienne

Demain, 25 septembre, sera la Journée des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes. Ce n’est pas un jour férié, comme la Fête nationale au Québec, mais...
En lire plus...

24 septembre 2018 à 10h23

Des sondes japonaise et américaine vont ramener de la poussière d’astéroïde

astéroïde
De la haute voltige: la semaine dernière, la sonde japonaise Hayabusa 2 s'est approchée de l’astéroïde Ryugu pour larguer deux mini-robots.
En lire plus...

23 septembre 2018 à 13h00

Un trésor à découvrir au Musée des beaux-arts de Montréal

MBAM
Resplendissantes enluminures de livres d’heures au MBAM
En lire plus...

23 septembre 2018 à 11h00

Témoignage aussi déchirant que nécessaire

Jonas Gardell
Au début des années 1980, le sida est considéré comme la maladie des homos, la nouvelle peste, voire la punition de Dieu.
En lire plus...

23 septembre 2018 à 9h00

Quiz : Jean-Paul 1er

23 septembre
Vrai ou Faux: Jean-Paul 1er demeure, à ce jour, le dernier pape de nationalité italienne? Et d'autres questions sur ce pape assez spécial.
En lire plus...

23 septembre 2018 à 7h00

Difficile retour à la vie civile après l’Afghanistan

L'Aquilon
Le capitaine Jocelyn Démétré a écrit son histoire pour exorciser ses démons
En lire plus...

22 septembre 2018 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur