Nouvelle présidente et nouvelle DG chez les juristes francophones

L’Ordre du mérite AJEFO
L'AJEFO représente les juristes francophones de l'Ontario: avocats, procureurs, juges.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Me Vicky M. Ringuette a été élue récemment à la présidence de l’Association des juristes d’expression française de l’Ontario (AJEFO). L’Assemblée générale annuelle s’est tenue en ligne et en personne depuis l’Université de l’Ontario français, à Toronto.

Elle succède à Me Marc Sauvé, le plus jeune président de l’histoire de l’association, après un mandat de deux ans.

AJEFO
Edith Pérusse McCallum.

Et le nouveau conseil a choisi Me Edith Pérusse McCallum au poste de directrice générale de l’organisme. Elle remplace Me Andrée-Anne Martel, qui avait quitté le poste après sept ans pour s’occuper du Centre des services communautaires Vanier. L’intérim était assuré depuis un an par Me Alexandra Waite.

Deux Acadiennes

La nouvelle présidente et la nouvelle DG sont toutes les deux originaires du Nouveau-Brunswick.

Elles sont aussi toutes les deux passées par l’Université d’Ottawa. Me Ringuette en communications et en droit. Me Pérusse McCallum en droit, après un bac en philosophie à l’Université Laval (Québec) et avant des études en gestion de projet de l’Université du Québec en Outaouais et en éthique publique à l’Université Saint-Paul (Ottawa).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La nouvelle DG a œuvré dans le milieu associatif comme chargée de projets et cadre, notamment pour l’Association du Barreau canadien, la Fondation Michaëlle Jean et l’AJEFO.

«Dès son arrivée à l’AJEFO l’automne dernier», indique Me Ringuette, «Me Pérusse McCallum a su créer des liens très rapidement avec les membres de l’équipe et nous a fait preuve de ses capacités en gestion de projets et leadership.»

Droit de la famille

La nouvelle présidente est avocate et médiatrice bilingue en droit de la famille à Hamilton. Elle est membre du Barreau de l’Ontario depuis 2005. Elle siège sur le conseil d’administration de l’AJEFO comme secrétaire depuis 2020 et représentante régionale du Sud-Ouest depuis 2016.

présidente AJEFO
Vicky Ringuette.

Me Ringuette siège aussi sur le conseil d’administration du Family Dispute Resolution Institute of Ontario (FDRIO) à titre de vice-présidente depuis 2021.

Elle agit à titre de facilitatrice pour les conférences en vue d’un règlement amiable organisé par Aide juridique Ontario à travers le Sud de l’Ontario. Elle est aussi agente de règlement des différends à la Cour de la famille et travaille à la protection de l’enfance et du trafic d’êtres humains.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Me Ringuette a été mentor, conseillère du Barreau de l’Ontario et conférencière, notamment sur le droit de la famille.

L’AJEFO milite pour l’accès à la justice

«Pour moi», dit-elle, «l’AJEFO est plus qu’une association; c’est une communauté tissée serrée et mobilisée pour un bien commun: l’accès à la justice en français.»

Elle souligne que son prédécesseur Me Marc Sauvé a piloté l’organisme en pleine pandémie, intervenant sur plusieurs dossiers comme la refonte de la Loi sur les services en français de l’Ontario, la modernisation de la Loi sur les langues officielles du Canada et la nomination de juges bilingues.

Il y a quelques jours, l’AJEFO se réjouissait de la nomination d’une de ses membres, Me Julie Bergeron, à la Cour supérieure de justice de l’Ontario, à Cornwall. Originaire d’Hawkesbury, la juge Bergeron a été admise au Barreau de l’Ontario en 2000 avant d’ouvrir son propre cabinet dans sa ville natale et pratiquer le droit de la famille et le droit immobilier.

L’AJEFO, qui existe depuis 40 ans, compte maintenant plus de 1100 membres. Son budget atteint désormais 2 millions $.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur