Notre Place : la francophonie en acier et en béton au centre-ville

Queen's Park
La ministre Caroline Mulroney, la lieutenante gouverneure Elizabeth Dowdeswell, le président de l'AFO Carol Jolin et la député Amanda Simard parmi les «arbres» du monument Notre Place.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le monument franco-ontarien Notre Place se dresse désormais fièrement en permanence sur l’esplanade sud-ouest de Queen’s Park.

Proposé en 2015, en chantier depuis le début de 2017, l’oeuvre a été inaugurée ce mardi 25 septembre – Jour des Franco-Ontariennes et des Franco-Ontariens – par la lieutenante-gouverneure Elizabeth Dowdeswell et la ministre Caroline Mulroney, en présence de nombreux leaders de la communauté.

Évoquant l’hymne de Paul Demers et de François Dubé, la «clairière» en dallage gris, aux tiges d’acier inoxydable et au sentier de béton poli, avec sa plaque bilingue, «rend hommage aux francophones de l’Ontario et témoigne de l’apport considérable de la communauté francophone à la construction d’une province ontarienne forte et riche par son histoire», a déclaré le président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, Carol Jolin.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le monument se veut une place publique, à la fois dédiée à la communauté francophone et accessible à tous. C’est ce que symbolisent notamment les «arbres» de toutes les couleurs. Les mots «Notre Place» et le drapeau franco-ontarien sont gravés sur sa «rivière».

Installé devant un édifice de l’Université de Toronto, à l’angle des rues University et College, à la station de métro Queen’s Park, son parcours sinueux évoque les voyages des francophones en Ontario.

Le monument de 900 000 $ a été réalisé par la firme d’architectes Brooke McIlroy en consultation avec un comité dont faisait partie l’historien Michel Prévost.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur