Un monument franco-ontarien à Queen’s Park en 2018

Legs du 400e de la présence française en Ontario

Michel Prévost, Carol Jolin et Marie-France Lalonde.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Dans deux ou trois ans, un monument à l’honneur «de l’histoire et de l’avenir» des Franco-Ontariens – le premier à Toronto – se dressera au sud-ouest du terrain de l’Assemblée législative de l’Ontario, à l’angle des rues Queen’s Park et College.

C’est ce qu’a annoncé mercredi matin, à l’endroit choisi, en face de la faculté de Pharmacie de l’Université de Toronto, la ministre des Affaires francophones Marie-France Lalonde, entourée du président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario Carol Jolin et de membres du comité qui sélectionnera l’artiste et orientera son travail.

À l'emplacement du futur monument franco-ontarien à Toronto: l'archiviste de l'Université d'Ottawa Michel Prévost, le président de l'AFO Carol Jolin, la sous-ministre Marie-Lison Fougère, Guy Matte de la Fondation canadienne pour le dialogue des cultures, la ministre Marie-France Lalonde, la chef du Bureau du Québec Nicole Lemieux, le consul de France Marc Trouyet,  la conservatrice d'art aux Archives de l'Ontario Lani Wilson, la sous-ministre Kelly Burke.
À l’emplacement du futur monument franco-ontarien à Toronto: l’archiviste de l’Université d’Ottawa Michel Prévost, le président de l’AFO Carol Jolin, la sous-ministre Marie-Lison Fougère, Guy Matte de la Fondation canadienne pour le dialogue des cultures, la ministre Marie-France Lalonde, la chef du Bureau du Québec Nicole Lemieux, le consul de France Marc Trouyet, la conservatrice d’art aux Archives de l’Ontario Lani Wilson, la sous-ministre Kelly Burke.

Le gouvernement de l’Ontario alloue 900 000 $ à ce projet, qui se veut un legs des commémorations du 400e de la présence française en Ontario en 2015. «Nous avions réalisé toutes nos activités au programme du 400e… sauf une», a expliqué Mme Lalonde en conférence de presse.

Le monument, qui serait dévoilé au début de 2018 si tout se passe comme prévu, marquera aussi le 150e anniversaire de l’Ontario en tant que province, puisque la Confédération canadienne est le processus par lequel quatre colonies britanniques, l’Ontario, le Québec, le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse, s’étaient unis sous un nouveau gouvernement fédéral en 1867.

L’Office des affaires francophones, qui relève de Mme Lalonde, a créé un comité consultatif en art public qui fournira des conseils «quant à l’énoncé de conception du projet, à sa vision et à la sélection du concept graphique du monument».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ce comité est composé de Michel Prévost (archiviste en chef à l’Université d’Ottawa), Anne Bordeleau (prof d’architecture de l’Université de Waterloo), Terrance Galvin (prof d’architecture à l’Université laurentienne à Sudbury), Lani Wilson (conservatrice de la collection d’arts du gouvernement de l’Ontario aux Archives publiques), Christine Burke (directrice de la planification du campus et des installations de l’Université de Toronto), Kelly Burke (sous-ministre adjointe pour l’Office des affaires francophones) et Carol Jolin.

Le monument sera situé en face de la faculté de Pharmacie de l'Université de Toronto.
Le monument sera situé en face de la faculté de Pharmacie de l’Université de Toronto.

La communauté francophone de l’Ontario a déjà contribué à l’érection de 15 monuments locaux qui rendent hommage à la francophonie, un peu partout en province, le plus connu étant celui qui est situé sur le campus de l’Université d’Ottawa et qui fait la fierté de tous, rapporte Michel Prévost.

«Ce monument témoignera de la vitalité de la culture francophone et rappellera à tous les Ontariens que notre diversité et notre inclusivité font notre force et constituent notre bien le plus précieux», a déclaré la première ministre Kathleen Wynne. «Il rendra hommage aux contributions exceptionnelles des francophones à la vie sociale, culturelle, politique et économique de la province depuis plus de 400 ans et pour encore de très nombreuses années», a renchéri Carol Jolin.

«C’est un geste fort, une annonce historique», a souligné Marie-France Lalonde.

Le dernier monument provincial dévoilé à Queen’s Park est celui dédié aux anciens combattants, achevé en 2006 juste en face de l’Assemblée législative. En 2013, un monument privé aux pompiers tombés en devoir a été dévoilé sur la pelouse de Queen’s Park en face de celle qui recevra le monument franco-ontarien. L’endroit est très passant, «une intersection prestigieuse avec le parlement de l’Ontario en toile de fond», et accordera donc une belle visibilité à la francophonie ontarienne, fait valoir la ministre.

L'Assemblée législative de l'Ontario en toile de fond.
L’Assemblée législative de l’Ontario en toile de fond.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur