Musique: Édouard Landry conclut sa trilogie avec Pomme Plastique III

Inspiré par l'urbanisme

Edouard Landry sur la scène du Drom Taberna jeudi dernier.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le Franco-Ontarien Édouard Landry est venu présenter son 4e album, Pomme Plastique III, signant la fin d’une trilogie, jeudi dernier au Drom Taberna, sur Queen Ouest.

Muni de sa guitare et de son harmonica, il interprète seul sur scène ses nouvelles chansons inspirées de la ville des anges, Los Angeles, pour le lancement de son disque. 

De Santa Monica aux traces de Charlot, Édouard Landry balaye les sujets majeurs de la ville californienne connue de tous, sur des mélodies d’inspirations folks et rock.

Édouard Landry.

La fin d’une trilogie 

Pomme Plastique III est le dernier album d’une trilogie pour laquelle le chanteur s’est inspiré de trois villes des États-Unis: New York, Chicago et Los Angeles. 

Édouard Landry s’inspire de sa passion pour l’urbanisme, avec une maîtrise en urbanisme et un doctorat sur les villes et les médias en poche, pour en faire une source d’inspiration musicale.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

En 2015, il sort Pomme Plastique, inspiré de New York («la grosse pomme»). Un an après, c’est le lancement de Pomme Plastique II, inspiré de Chicago, à la suite de son voyage dans la ville.

«Nous allons d’Est en Ouest, d’où l’idée de conclure cette trilogie sur Los Angeles», explique-t-il.

La ville des anges

La ville des anges a souvent inspiré les artistes et réalisateurs installés à Hollywood, aujourd’hui le cœur de l’industrie cinématographique et télévisuelle. Édouard Landry n’y a pas échappé. La ville a fait naître en lui des sources indéniables d’inspiration, qui se retrouvent aujourd’hui dans les chansons de son dernier album.

C’est au travers de onze titres qu’il rend hommage au mythe que représente la métropole de la Californie, sa folie et ses désillusions.

Édouard Landry sur la scène du Drom Taberna.

Deux albums en préparation

Entre son travail dans l’urbanisme à Sudbury et sa passion pour la chanson, l’artiste est sur le point de sortir deux autres albums. 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Édouard Landry est très productif, 4 albums en 4 ans, et nous confie qu’il écrit de plus en plus. 

Les deux albums en cours ne portent pas sur des villes spécifiquement, mais bien plus sur le thème de «vivre le moment présent». 

Direction l’Europe

Édouard Landry nous confie qu’il va changer de continent pour trouver une nouvelle source d’inspiration: les villes européennes. Ce n’est donc pas les villes qui viennent à l’auteur interprète, mais bien lui qui va aux villes. 

Pour l’artiste, le voyage est un véritable terrain de recherche, un moyen de disséquer les villes afin d’inspirer le contenu de ses chansons. 

Sa femme l’accompagne. Photographe, elle signe chacune des pochettes de ses albums.

Pomme Plastique III, pochette du dernier album d’Édouard Landry.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur