Édouard Landry, cravate le jour, guitare le soir

À The Dock dimanche soir

Édouard Landry à The Dock, dans le quartier Leslieville, au 932 rue Queen Est.


16 novembre 2017 à 9h00

Le Franco-Ontarien Édouard Landry est actuellement en pleine promotion de son 3e album en 3 ans (!), L’Escalade, un opus de 11 titres dans lesquels il évoque l’escalade d’une vie, de la construction d’une famille à l’envol du petit dernier, en passant par le quotidien d’un couple, mais aussi par la carrière professionnelle.

Il faut dire que le musicien maîtrise l’art de la carrière professionnelle, ou plutôt des carrières, car il en cumule deux.

Urbaniste musicien, ou musicien urbaniste?

«C’est cravate le jour et guitare le soir», plaisante Édouard Landry, que L’Express à rencontré au café The Dock on Queen, au 932 rue Queen Est dans le quartier Leslieville, où il se produira ce dimanche 19 novembre de 19h à 21h.

À la fois urbaniste et artiste en tournée promotionnelle, Édouard Landry a un agenda bien chargé. Mais ses deux passions se complètent, puisque son amour de l’urbanisme, de l’histoire et du «romantisme» des villes est l’une de ses plus grandes sources d’inspiration musicale.

En 2015, après plusieurs enregistrements «pour moi-même» et un EP paru en 2003, il sort son premier album solo Pomme plastique, inspiré d’un voyage à New York. Un an plus tard, il sort Pomme plastique II, un album toujours en français, écrit cette fois après un voyage à Chicago.

«Le voyage est en quelque sorte ma muse», confie le chanteur.

Dans L’Escalade, dévoilé ce mois-ci, il est moins question de voyage physique, bien que le thème du déracinement soit présent, notamment avec la folk Loin de Montréal (à écouter ici), qu’il chante en duo avec Amélie Lefebvre.

Edouard Landry pour L'Escalade
Edouard Landry pour L’Escalade

Led Zeppelin et Bob Dylan

«L’idée de l’album L’Escalade est née suite à deux éléments déclencheurs: le départ de mon fils pour l’université, et un spectacle de l’humoriste québécois Mario Jean dans lequel il relate son départ pour l’Afrique, où il a pratiqué l’escalade.»

Édouard Landry se produira dans plusieurs villes comme Sudbury, sa ville natale, ce vendredi, Ottawa ce samedi, et Toronto dimanche.

Ses compositions sont de styles variés: folk, country, classique-rock, reggae, et même pop. Édouard Landry est un hétéroclite, mais tient ses registres des plus grands: Led Zeppelin, Bob Dylan, Willie Nelson…

«En ce moment, j’écoute du Bob Dylan tout le temps! Vraiment, je n’écoute que ça… C’est vrai que ça doit m’inspirer, ça me donne envie de faire quelque chose très guitare-harmonica, très country…»

Une histoire de famille

Country, L’Escalade l’est plus que ses aînés les Pomme plastique I et II, mais ces deux-là vont bientôt avoir un petit frère: un Pomme plastique III, déjà prévu pour 2018.

Après New York et Chicago, c’est à Los Angeles que nous emmènera ce prochain album, où Édouard Landry s’est déjà rendu puiser son inspiration.

Plus qu’une carrière, la musique est aussi une histoire de famille chez les Landry, puisque sa femme, photographe, réalise les visuels de ses albums et compositions, et que ses deux fils sont tous deux musiciens. Son aîné joue a d’ailleurs participé à l’enregistrement des trois albums du (jeune) papa.

L'Escalade
L’Escalade
Pomme plastique II
Pomme plastique II
Pomme plastique
Pomme plastique
Le premier EP
Le premier EP

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les araignées utilisent l’électricité de l’air pour voler

Ça intriguait déjà le jeune Darwin
En lire plus...

18 juillet 2018 à 7h00

CAH et le lobby des aînés: FARFO s’parler

Centres d'Accueil Héritage
Prêts pour le «tsunami gris»?
En lire plus...

17 juillet 2018 à 14h24

Une virée à Wasaga Beach

wasaga beach
Des plages qui respirent les vacances et la famille
En lire plus...

17 juillet 2018 à 12h00

Le seuil de l’hypertension est incertain

hypertension
Entre 120 et 140: le chiffre magique
En lire plus...

17 juillet 2018 à 7h00

Succès de la fête torontoise de la Bastille

Wychwood Barns
Un événement annuel redynamisé
En lire plus...

16 juillet 2018 à 12h00

Un capteur contre le dopage technologique

cyclisme
Un capteur détecterait le champ magnétique d’un moteur caché dans un vélo
En lire plus...

Raymond Brousseau nous fait découvrir l’art inuit

Raymond Brousseau
Important don du collectionneur et peintre au MNBAQ
En lire plus...

15 juillet 2018 à 11h00

Quand un écrivain n’est plus cru, il est cuit !

Le premier roman de Claude La Charité s’intitule Le meilleur dernier roman. Ça ne s’applique pas au livre qu’on lit mais plutôt à un...
En lire plus...

15 juillet 2018 à 9h00

Quiz : Ottawa

En lire plus...

15 juillet 2018 à 7h00

Grande-Rivière-du-Nord, une terre haïtienne de caractère

Haïti
À l'heure du tourisme patrimonial durable
En lire plus...

14 juillet 2018 à 10h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur