La Fête de la musique dévoile sa programmation 2011

Partagez
Tweetez
Envoyez

Pour les 30 ans de la Fête de la musique, lancée par l’ancien ministre de la Culture Jack Lang en France en 1981, l’Alliance française de Toronto a voulu mettre les petits plats dans les grands et proposera une vraie soirée musicale, éclectique et rebondissante au Mod Club, le 21 juin prochain. Après le succès du concert Féminin pluriel de l’an passé, l’équipe organisatrice a décidé de changer complètement de direction. Cette année, place à la danse!

Alors que Vancouver va certainement lancer sa propre Fête de la musique, l’Alliance française de Toronto parie donc cette année sur le côté danse, pour attirer toute la francophonie torontoise.

Faire la fête extérieure, à l’intérieur

Une vraie Fête de la musique se fait à l’extérieur, qu’il pleuve ou qu’il vente, je vous l’assure!

Pour retrouver cet esprit de folie qui règne dans les spectacles à ciel ouvert, l’AFT a choisi d’organiser sa Fête de la musique au Mod Club, salle de concert bien connue de la rue College et qui peut accueillir jusqu’à 500 personnes.

Plusieurs artistes se partageront l’affiche, gravitant autour du groupe phare Camp Combo, dont un Swamperella Lite (quelques membres du groupe Swamperella!), Madagascar Slim, Roger Clown, Line Tremblay, Lexi Soha, Brittany Shallow, Fabrice Sicco et les DJ de Djazz Wzrd.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Une soirée festive

Dominique Denis, le directeur artistique de l’événement a voulu faire une soirée d’énergie, de danse et polyvalence. «Il va y avoir une synergie entre les éléments. On est prêt à l’interaction, à tout moment il peut y avoir des éléments de surprise. C’est une structure qui permet la spontanéité. On veut que les artistes viennent du public, un peu comme une fanfare. Ce sont tous des artistes qui peuvent amener une énergie contagieuse.»

La soirée débutera à 19h30 par deux heures de concert au cours desquelles tous les artistes précédemment nommés interviendront de manière organisée et improvisée et se terminera par une autre deux heures de concert de Djazz Wzrd.

Les deux compères du groupe se sont connus lors de leurs études au Collège français vers la 8e année. Ils ont formé un premier groupe très blues-jazz avant de se lancer dans l’échantillonnage et la musique préenregistrée.

«On va essayer de bien communiquer avec Camp Combo pour se synchroniser. On va leur donner nos compos, c’est comme nos partitions et on va essayer d’être aussi tight que possible! On est tous des musiciens à la base donc ça devrait bien marcher.»

Amateurs de vrais sons, ils tentent au maximum de faire jouer des vrais instruments dans leurs compositions, d’où le nom original de Jazz Wzrd (wizard).

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur