Musique de la francophonie canadienne: disco, jazz et country au féminin

chronique musicale, musique, femmes
Le mélomane Marc Lalonde partage régulièrement avec nous ses coups de cœur de la musique franco-canadienne. Photo: Tibor Janosi Mozes, Unsplash
Partagez
Tweetez
Envoyez

En avril, je vous propose la musique de trois femmes qui, par leur originalité et leur détermination, ont su nous offrir des moments musicaux exceptionnels. Lisa Leblanc, Janie Renée et Crystal Plamondon se font connaître un peu partout sur la planète grâce à leur talent hors du commun.

Lisa LeBlanc disco!

Je débute en Acadie avec l’autrice-compositrice-interprète acadienne Lisa LeBlanc, qui est de retour avec Chiac Disco, un nouvel album présentant un bel amalgame de deux phénomènes uniques et savoureux: le chiac et le disco.

musique, Marc Lalonde
Chiac Disco, de Lisa LeBlanc, est sorti le 18 mars.

Le chiac est une langue musicale en soi. Et le disco, un style musical qui a connu ses heures de gloire au milieu des années 1970. Les deux musiques se marient à merveille dans cet opus.

Dès la première écoute, on est séduit par tous les clichés qui définissent le disco. L’intelligence d’autrice-compositrice-interprète de Lisa LeBlanc et le talent de son coproducteur, Benoît Moirier, font qu’on est loin d’un pastiche.

Le dosage de guitares funk, de la batterie et des claviers dresse des trames captivantes.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’accent et l’interprétation de Lisa LeBlanc font comme d’habitude leur effet sur la musicalité des mots. Notons aussi la qualité des instrumentations, qui sont un atout au succès de ce disque.

Dans l’Jus, une des pièces maîtresses de cet album, offre une intro à la Electric Light Orchestra avec une prestation vocale accrocheuse et puissante.

Les chansons Gossip et Gossip II offrent une variation sur un même thème et constituent l’un des moments forts de l’album. Ce sont deux vers d’oreilles sur l’art d’utiliser beaucoup de mots pour ne rien dire!

Lisa LeBlanc nous offre aussi deux belles ballades aux accents folk de la fin des années 1960/début des années 1970. La poudre aux yeux et Me semble que c’est facile sont mes deux coups de cœur assurés.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Mention spéciale à la pièce Le menu acadien: lorsque la lecture d’un menu sur une mélodie funk est rendue sexy, c’est un signe que vous avez du talent!

Musique brésilienne chez Janie Renée

Du côté de l’Ontario, l’autrice-compositrice-interprète Janie Renée nous invite à nous évader avec son 4e album. L’artiste de l’Est ontarien nous arrive, comme fleurs au printemps, avec Inesperado, un album aux saveurs brésiliennes comprenant tout ce qui est de plus classique pour ce style musical.

musique, Marc Lalonde
Inesperado, de Janie Renée, est sorti le 22 février.

Avec juste assez de retenue, tant au niveau des musiques que de la voix, Janie Renée nous livre des moments de nostalgie et d’innocence.

Les arrangements sont extrêmement puissants, nous transportant aisément dans les ruelles de São Paolo, Rio de Janeiro ou encore Brasilia. Les arrangements de clarinette ou encore de guitare à sept cordes nous rappellent les rythmes chauds de ce paradis sur terre.

Vocalement, Janie Renée est au sommet de son art et offre des prestations solides aux multiples nuances.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Dans ce répertoire magnifique de onze chansons, Janie Renée nous partage deux superbes duos avec un maître de la musique brésilienne, Paolo Ramos. Les titres Je t’aime en majuscules et Au bout de nos horizons sont l’expression d’un merveilleux mariage vocal entre les deux artistes.

Le chef-d’œuvre de l’album à mon avis est le texte La muse. C’est une superbe allégorie artistique pour décrire notre amour envers l’être cher. Tout en douceur, on y retrouve une belle trame de guitare qui accompagne une Janie Renée toute en sensualité.

La «Cajun Queen» Crystal Plamondon

Dans les jardins du souvenir ce mois-ci, on remonte 26 ans en arrière. La «Cajun Queen», comme on appelle Crystal Plamondon, nous offrait alors La rousse farouche, un album riche en sonorités country qui parfois nous faisait danser, parfois nous faisait valser.

musique, Marc Lalonde
La rousse farouche, de Crystal Plamondon, est sorti le 11 octobre 1996.

Cet opus était aussi une vitrine musicale pour les artistes de l’Ouest. En plus de ses chansons, Crystal avait enregistré quelques pièces d’artistes de l’Ouest comme Marcel Soulodre et Yvonne Carrier.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La pièce maîtresse de l’album, Akamaymo, est une composition extrêmement puissante qui rend hommage au peuple autochtone.

Aujourd’hui, la Cajun Queen travaille sur un documentaire qui rend hommage à la grande Lucille Starr. Il y a peut-être également des possibilités d’enregistrements francophones.

À découvrir ou à redécouvrir, la Cajun Queen Crystal Plamondon!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur