Aux rythmes de Janie Renée

Janie Renée sera de passage à Toronto la semaine prochaine.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Janie Renée sera en concert le 14 juillet au 120 Diner ainsi qu’à la Franco-Fête de Toronto le 16 juillet. Les Torontois vont donc pouvoir découvrir cette chanteuse de l’Est ontarien (Hawkesbury), une artiste atypique sur notre scène musicale.

À l’heure où la musique pop et l’anglais sont omniprésents, son genre est le jazz et sa langue, le français. Avec ces deux outils, elle fait une musique que peu connaissent. Atypique, dansante, imagée.

Janie Renée est une amoureuse. De Jazz. De belles paroles. De la musique qui fait danser, fait pleurer. Ses chansons, entre rythmes biguines et sonorités jazz, sont des petits bijoux d’exotisme et de douceur. Ses textes sont tout en figures de style et jeux de mots.

Mais elle ne laisse pas enfermer par les règles. Elle veut rester loufoque.

Baignant dans la musique depuis l’enfance, elle a été lauréate du concours Ontario Pop en 1986 et s’est produite dans plusieurs festivals. Elle a cependant pris une pause dans sa carrière pour se consacrer à sa famille, avant de revenir en 2012 avec son album Les Valises et, en 2013, un Éco-Show, spectacle sur l’environnement. Depuis, elle est abonnée aux nominations des Galas des prix Trille Or de la musique franco-ontarienne.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Quand j’écris une chanson, je suis libre. Il n’y a pas de formule», explique-t-elle à L’Express. Il faut de la poésie, mais aussi une envie de s’amuser. Une bonne chanson, c’est celle où on arrive à se voir.»

On aime ses chansons J’ai dû où elle parle de sa vie, ou Mon Jazz à moi, où elle explore sa relation avec le Jazz. «Je suis une semeuse d’histoire. Tu sèmes des histoires et tu espères que les gens vont souscrire à ça.»

On voit chez Janie Renée, un amour profond de la musique qui se manifeste dans son attitude et dans sa relation avec son art.

«Pour moi la musique est universelle», continue-t-elle. «Tout le monde écoute et voyage avec la musique. Chaque être humain possède en lui une musique propre. C’est ce que j’essaye de faire passer avec mes chansons.»

Elle ne se laisse donc pas enfermer dans un style ou une manière d’être. Les musiques traditionnelles caribéennes, comme la biguine ou le ti-bois, sont très présentes dans son dernier album L’Éden est un Bazar.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour les autres, elle écrit des chansons dans tous les styles: du country aux enfants en passant par le métal!

Chez elle, il y a une envie de donner du plaisir. Surtout, il y a une volonté de faire d’ensoleiller un peu le monde avec son enthousiasme. Le Yonge Dundas Square n’a qu’à bien se tenir!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur