Moins de livres en français pour adultes à la Bibliothèque de Toronto

Sur les rayons de la succursale Danforth-Coxwell de la Toronto Public Library.
Partagez
Tweetez
Envoyez

La Bibliothèque de Toronto retire de ses rayons ses livres en français «sous-utilisées» – jusqu’à 30% de la collection selon l’ACFO-Toronto, plutôt 20% selon d’autres sources.

La nouvelle a suscité stupéfaction et colère sur les réseaux sociaux.

Serge Paul

«Nous venons de compléter un inventaire de trois ans du matériel français et multiculturel», explique la cheffe des communications Ana-Maria Critchley.

«C’est notre pratique normale de retirer périodiquement du matériel trop vieux ou moins utilisé pour faire de la place pour du nouveau.»

Livres pour enfants

Ce sont surtout les livres pour adultes qui seront touchés, car il y a une «demande croissante pour le matériel en français pour enfants».

«Nous bâtissons de meilleures collections de livres en français dans les 73 branches de la Bibliothèque à travers la ville», précise Mme Critchley, «et nous nous assurons qu’elles recevront les suites complètes de formats pour enfants populaires.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Des collections pour adultes sont maintenues dans les 17 plus grosses branches, «incluant la Bibliothèque de référence et North York Central».

Collections précieuses

Peter Kupidura, le chef des services en français à la Bibliothèque, s’est fait avare de commentaires. «Je suis toujours très occupé à développer des programmes pour enfants et pour adultes», dit-il.

Peter Kupidura

«C’est effrayant», commente sa prédécesseure Céline Marcoux-Hamade à TFO. «Si la lecture des livres en français a chuté, il y a un problème de gestion. Car, jusqu’en 2018, moment de ma retraite, les livres en français augmentaient en popularité. Il y avait une hausse des emprunts chaque année.»

L’ACFO-Toronto, le lobby politique de la francophonie torontoise, souhaite que la bibliothèque ramène «ces collections de langue française précieuses à notre communauté».

Son président Serge Paul, qui est également membre du Comité consultatif de langue française de la Ville de Toronto, encourage les gens à contacter leur conseiller municipal.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur