Casino: pas de traitement de faveur pour Toronto

Partagez
Tweetez
Envoyez

Face à un tollé de protestations venant d’autres villes, la première ministre Kathleen Wynne a écarté, vendredi, l’idée de que Toronto pourrait profiter d’un traitement de faveur de la province pour y établir un casino.

«La Société des loteries et des jeux de l’Ontario est plongée au cœur de nouvelles études pour l’augmentation des activités de casino en Ontario. Certaines nouvelles suggèrent que Toronto est sur le point de conclure une entente spéciale en ce qui concerne les frais d’accueil.»

Ce n’est pas le cas, affirme-t-elle.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Toronto ne profitera d’aucune entente spéciale en ce qui a trait à toute proposition de développement d’un casino. L’approche que la Société adopte pour les frais d’accueil sera la même que celle utilisée dans les autres régions de l’Ontario. Les frais d’accueil de Toronto refléteraient la taille et l’échelle que les entreprises mondiales de jeux ont confirmée être possibles pour la ville. Si les mêmes investissements de capitaux et la même création d’emplois sont possibles ailleurs, les même frais d’accueil seraient alors générés.»

La Société a l’intention d’accroître le nombre de casinos dans bon nombre de régions de l’Ontario, précise la première ministre. On fait présentement l’étude des marchés insuffisamment desservis de North Bay, Kenora, Collingwood-Wasaga Beach et Belleville-Quinte.

«Mon gouvernement va s’assurer que toutes les régions de la province tirent profit de la modernisation de la Société des loteries et des jeux de l’Ontario», dit-elle.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur