Michael Cohen vs Donald Trump: toujours rien

États-Unis USA

L'ex-avocat de Donald Trump, Michael Cohen, était appelé à témoigner devant le comité des affaires judiciaires du Congrès américain ce mercredi 27 février.


27 février 2019 à 19h25

Ceux qui attendaient de Michael Cohen des révélations susceptibles de mener à la destitution du président Donald Trump ont été déçus.

De l’ex-avocat du président, qui témoignait au Congrès mercredi, on a eu droit à une énumération des pires défauts et travers de Trump – narcissique, bulshitteur, menteur, raciste – malheureusement déjà bien connus.

Stormy Daniels

Cohen a apporté des preuves d’un méfait dont on se doutait aussi, mais qui n’est pas vraiment un crime et qui est même excusable: avoir acheté le silence de l’actrice porno Stormy Daniels pendant la campagne électorale. Quel candidat aurait agi autrement?

Sur les allégations de collusion avec la Russie (illégale, immorale ou seulement inédite?), Cohen n’a offert qu’un mystérieux rendez-vous suggéré à l’oreille du candidat républicain par Donald Jr.

Il n’a même pas voulu confirmer que Trump lui ait explicitement demandé de mentir à l’enquête du FBI et au Congrès.

Campagne commerciale

En fait, Cohen s’est davantage attardé aux négociations sur la construction d’un hôtel Trump à Moscou que sur le misérable détournement de démocratie via Facebook ou Wikileaks – l’explication éculée de la défaite de 2016 à laquelle s’accrochent encore les Démocrates et leurs médias incapables d’introspection.

Car Trump ne croyait pas à ses chances contre Hillary Clinton, a raconté Cohen, considérant sa campagne présidentielle comme une vaste opération promotionnelle pour sa marque de commerce. C’est probablement vrai, mais encore là pas vraiment illégal.

Par contre, Cohen accuse Trump de divers coups bas contre Clinton pour gagner à tout prix. Qu’il se branche: Trump comptait-il perdre ou gagner?

Coup d’État

Surtout, ce n’est pas avec de telles allégations, et à moins de deux ans du prochain scrutin, qu’on va intenter un procès criminel à Trump, encore moins amorcer des procédures en destitution.

Il en va d’ailleurs de la paix sociale aux États-Unis: Trump doit être battu ou réélu dans les urnes en novembre 2020 (ou à l’investiture du Parti républicain à l’été 2020), pas avant par des avocasseries qui équivaudraient à un coup d’État.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La future fusée de la NASA a-t-elle encore une utilité?

science
La NASA prépare depuis 2011 une nouvelle fusée géante, appelée SLS, censée ramener les Américains en orbite, sur la Lune et même les envoyer...
En lire plus...

Le budget d’un gouvernement aux abois

Le gouvernement libéral de Justin Trudeau profite d’une augmentation de ses revenus légèrement plus forte que prévu, ces deux dernières années, pour les réinjecter...
En lire plus...

21 mars 2019 à 16h30

La Semaine de la francophonie lancée en beauté

Il y avait foule, mercredi soir, au cocktail d’ouverture de la Semaine de la francophonie torontoise dans l’édifice des anciennes imprimeries du Toronto Star.
En lire plus...

21 mars 2019 à 12h45

La Bourse #JEMAIME : un coup de pouce féminin

Les Chiclettes réitèrent pour une troisième année l’expérience de la Bourse #JEMAIME destinée aux projets de femmes franco-ontariennes. Une soirée d’échanges et de spectacles...
En lire plus...

21 mars 2019 à 11h00

Le français en dernier à l’ONU

langues officielles
Comment l’ONU, qui a six langues officielles, peut-elle publier en anglais un document de 18 pages concernant un dossier canadien, le rendre disponible au...
En lire plus...

21 mars 2019 à 9h00

Les incontournables recueils de poésie en Ontario français

La Journée mondiale de la poésie est célébrée chaque année le 21 mars. Pour souligner l’événement, la professeure Lucie Hotte de l’Université d’Ottawa a...
En lire plus...

21 mars 2019 à 7h00

Une police toujours plus ouverte sur la francophonie

Engagement, diversité culturelle, inclusivité: tels furent les maîtres-mots de la fête francophone annuelle de la police de Toronto ce mercredi 20 mars dans ses...
En lire plus...

20 mars 2019 à 16h40

747 millions de francophones attendus d’ici 2070

La nouvelle édition de «La langue française dans le monde» confirme une nouvelle fois le déplacement de son centre de gravité vers l’Afrique. L'étude...
En lire plus...

20 mars 2019 à 14h00

Criée du Manifeste franco-ontarien au Monument Notre Place

Monument franco-ontarien Toronto
Des députés provinciaux et leaders communautaires se sont rassemblés ce mercredi matin 20 mars au Monument franco-ontarien Notre Place, au sud de l’Assemblée législative...
En lire plus...

20 mars 2019 à 12h50

Pour qu’on puisse vivre dans la langue de son choix

Plan d'action langues officielles
La modernisation de la Loi sur les langues officielles passera par des discussions nationales. Entretien avec la ministre du Tourisme, des Langues officielles et...
En lire plus...

20 mars 2019 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur