Trump élu par la Russie? Changez de disque!

Donald Trump. Vladimir Poutine.

Donald Trump. Vladimir Poutine.


11 juillet 2017 à 19h08

Nouveau rebondissement dans la saga de la manipulation des dernières  élections présidentielles américaines par la Russie: des gens se disant proches du Kremlin auraient approché le fils de Donald Trump, l’été dernier, pour lui proposer des informations susceptibles de nuire à Hillary Clinton.

Junior aurait répondu: «j’aime ça»!

En campagne électorale, le candidat républicain avait même paru encourager les Russes ou Wikileaks à pirater les ordinateurs de Clinton et diffuser ses courriels incriminants.

Normal? Anti-démocratique? Criminel?

Imaginez l’inverse: des Canadiens ou des Chinois approchant l’équipe de Clinton avec des informations dommageables pour Trump. On leur aurait répondu: «non merci»? Impossible!

Tous les politiciens constituent des dossiers sur leurs adversaires et s’assurent que tout le monde soit au courant de leurs défauts et leurs incartades… tout en prétendant mener une campagne «propre», axée sur les enjeux plutôt que sur les personnalités.

Cette obsession pour l’influence de la Russie dans la politique américaine – chez les Démocrates, encore sous le choc de leur défaite, et chez plusieurs médias, qui n’ont toujours pas compris ce qui s’est passé – est devenue surréaliste et contre-productive… pour Trump autant que pour ses adversaires.

Le président avait d’ailleurs mentionné à son chef du FBI, avant de le congédier, que les rumeurs d’enquêtes sur les liens entre sa campagne électorale et la Russie représentaient une distraction. Il voulait qu’on vide la question.

Son premier conseiller à la sécurité nationale a rapidement démissionné quand on s’est aperçu qu’il avait omis de dévoiler une transaction financière en Russie.

Son secrétaire à la Justice a dû revenir devant un comité du Congrès quand on a établi qu’il avait jasé avec l’ambassadeur russe dans un cocktail plusieurs mois auparavant.

Tout le monde cherche à influencer les politiciens les plus en vue d’une superpuissance comme les États-Unis. Des proches de Clinton, comme ceux de Trump, parlaient volontiers à des agents étrangers: il n’y a rien de sinistre là-dedans.

Et ce n’est pas comme si les Américains eux-mêmes n’intervenaient jamais dans les affaires d’autres pays.

Trump paraît bien s’entendre avec Xi Jinping et Vladimir Poutine (mieux qu’avec Justin Trudeau ou Angela Merkel?): le contraire serait plus préoccupant.

Plus symptomatique de la faiblesse de la démocratie américaine que de la force de la dictature russe, cette affaire continue de détourner l’attention d’enjeux beaucoup plus importants pour les Américains et pour leurs alliés: l’assurance-santé et les finances publiques, le commerce et l’immigration, l’éducation et l’environnement, les armes et la police, l’OTAN, la Syrie, la Corée du Nord…

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Employé a la vente au detail – MEPHISTO

MEPHISTO
La boutique de chaussures « MEPHISTO confort de France » recherche un collaborateur à la vente au 1177  Yonge St à Toronto (centre ville), au Nord de Bloor St Summerhill station...
En lire plus...

Lave-auto Mobile Léandre Rossignol

preview1
Chez Lave-Auto Mobile Léandre Rossignol, votre voiture c’est notre passion. Que ce soit pour un lavage intérieur, extérieur, pour un cirage ou pour un reconditionnement de peinture, nous nous...
En lire plus...

HP ELITEBOOK 8460P I5-2540M 2.60GHZ USB 3.0 WEBCAM WIN 10 FR

IMG_7651
– Hp elitebook 8460p – Processeur intel core i5-2540M – 2.60ghz max 3.30ghz – Moniteur 14.1’’ – 4gb ram mémoire – 320gb HDD disque dur – Licence WINDOWS 7...
En lire plus...

Les Voix du cœur recherchent de nouveaux talents

Une scène du spectacle des Voix du Coeur au théâtre Bluma Appel en mai 2016.
Le spectacle du printemps portera sur les cinq sens...
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h57

Didier Leclair se dit «écrivain de la marge»

Didier Leclair à la bibliothèque de Toronto le 18 septembre.
Écrire en français hors Québec: tout un défi
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h03

Six Franco-Ontariens à la rencontre d’une Première Nation

Les Franco-Ontariens participent à une cérémonie autochtone.
Au pays des Wahgoshigs
En lire plus...

20 septembre 2017 à 13h31

Nouveau conseil d’administration pour le CFT

Le nouveau conseil d'administration du Centre francophone de Toronto. À gauche: le président Jean-Luc Bernard.
Le CFT a reçu le titre d’«organisation phare» de la part de Centraide/United Way
En lire plus...

19 septembre 2017 à 17h35

Des wraps pour les adeptes de l’alimentation crue

WrapItUpRAW-taco-web-79f4912ff1dacc222fd91b2b6532550aacd9e3fb
La production exige beaucoup de travail, mais la commercialisation se fait en un tour de main.
En lire plus...

19 septembre 2017 à 15h21

Les finalistes du prix Christine-Dumitriu-van-Saanen

Paul-François Sylvestre, Gabriel Osson, Claude Guilmain
Tous Torontois
En lire plus...

19 septembre 2017 à 11h22

Rentrée télé: des champions… et un point de saturation

La série de six épisodes Comment devenir adulte, de Wookie Films (Winnipeg), est diffusée cet automne sur la chaîne Unis. Dans la photo, Rémi, Vanessa, Simon et Bréanne préparent la rentrée au Collège Louis-Riel. (Photo: Wookie Films)
L’offre télévisuelle de l’automne est lancée dans l’inquiétude. Les producteurs se mobilisent pour défendre la clause d’exception culturelle attaquée par Washington dans les pourparlers...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 16h01

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur