Man Ray, l’un des artistes les plus originaux du 20e siècle

Man Ray, éditions Taschen, 2017, broché, couverture souple, 21x27,5 cm, 252 pages. La première de couverture reproduit la photographie Érotique voilée, 1933, et la quatrième Le Baiser, 1935.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le nom de Man Ray hante les couloirs de la documentation photographique, mais l’on n’a pas souvent l’occasion de découvrir l’homme et son œuvre dans un document important et fiable en langue française.

Les éditions Taschen nous offrent enfin l’occasion unique de prendre connaissance du photographe et de sons style photographique particulier et impressionnant grâce à un ouvrage illustré par de très nombreuses photographies, une par page ou presque, que tous les amateurs d’art et les photographes amateurs vont déchiffrer avec attention pour s’en inspirer.

Man Ray collectionne les qualificatifs élogieux dans les textes qui lui sont consacrés: révolutionnaire, novateur, moderniste, surréaliste, artiste complet, grand photographe, titre sous lequel il est certainement le plus connu. «Ses études de nus révolutionnaires, ses photos de mode et ses portraits ont ouvert un nouveau chapitre de l’histoire de la photographie.» (Taschen)

Le libertaire

Man Ray, pseudonyme d’Emmanuel Radnitsky, est né le 27 août 1890 à Philadelphie et il est mort à Paris le 18 novembre 1976.

On retiendra de sa jeunesse dans Brooklyn, un arrondissement multiethnique de New York, qu’il fréquente une école Ferrer ou Modern School, du nom de Francesc Ferrer i Guàrdia, un libre-penseur, franc-maçon et pédagogue libertaire espagnol catalan.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Cette formation anarchiste sera déterminante pour lui, car «elle le libère très tôt du respect des valeurs établies, désacralise à ses yeux les techniques d’expression traditionnelles et l’encourage à ne suivre que sa propre nécessité individuelle dans toutes ses innovations».

À cette époque, il y avait aux États-Unis des débats très poussés dans les milieux artistiques sur le rôle de la photographie. On se demandait si elle était autre chose qu’un simple moyen technique de retranscrire la réalité de manière aussi juste que possible ou si elle pouvait avoir un aspect artistique.

Avec Marcel Duchamp

Ray entreprend des études d’architecture, mais les abandonne très rapidement pour se consacrer à l’art.

Sa carrière commence en 1912, en tant que publicitaire, et il se lie d’amitié avec des artistes d’avant-garde comme Marcel Duchamp. Il fait tout autant de la peinture du genre fauvisme que de la photographie. En 1919, avec Duchamp, il fonde même une branche dadaïste… qui ne sera pas un succès.

En 1921, Man Ray part pour Paris et s’y installe. «Il est accueilli à bras ouverts dans les cercles dadaïstes et surréalistes.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il s’adonne à la photographie et expérimente de nouvelles techniques, comme l’exposition multiple, la rayographie (style de photographie vidant l’image de ses références naturalistes) ou la solarisation (inversion des noirs et des blancs), qui ont donné naissance à ses œuvres les plus célèbres.

Corps et objets inhabituels

«Érotiques, malicieuses, parfois sinistres, ses compositions mettent en avant des corps et des objets inhabituels: ces images étranges et stupéfiantes modifient notre perception de la réalité.»

Pour Man Ray, «la photographie était déjà très tôt bien plus qu’un simple outil technique, même s’il l’avait connue dans un premier temps comme tel. Il découvrit en elle un moyen d’expression artistique et éclectique. À cet endroit, il est nécessaire de savoir qu’à l’origine Ray était peintre, dessinateur et artiste d’objets d’art et qu’il le resta toute sa vie, même lorsque la photographie prit une place plus conséquente dans son œuvre.»

Tout au cours de sa vie, Man Ray va s’exprimer non seulement par la photographie, qu’il maîtrise avec un art consommé, mais aussi par d’autres moyens artistiques: la peinture, la création d’objets, l’assemblage et le collage. Il était devenu «l’un des plus grands artistes dadaïste et surréaliste en révolutionnant la photographie mondiale».

Les œuvres de Man Ray sont nombreuses et variées: des objets, des photographies, des films, des peintures, des dessins.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le live des éditions Taschen est-il un livre d’art ou un livre de photographies?

Avant-gardiste

L’éditeur s’en explique ainsi: «À travers une large sélection de ses œuvres connues ou plus discrètes, cette monographie compose une vue d’ensemble vivante du travail protéiforme de Man Ray et de son legs photographique.

Elle retrace sa vie depuis ses débuts d’artiste à New York jusqu’au rôle central qu’il joua dans l’avant-garde parisienne, qui le vit figurer dans la première exposition surréaliste avec Jean Arp, Max Ernst, André Masson, Joan Miró et Pablo Picasso, et au sein de laquelle il produisit des œuvres aussi illustres que Noire et blanche et Le Violon d’Ingres

Au fil de très nombreux exemples de natures mortes et de portraits, notamment, on découvre comment Man Ray a constamment expérimenté de nouvelles techniques et poussé la photographie hors du domaine documentaire pour la transporter vers des expressions poétiques»

Sur 252 pages, l’ouvrage compte 180 photos sur papier glacé, la plupart en pleine page. Ce recueil d’œuvres célèbres, moins connues ou même oubliées de Man Ray illustre son singulier talent visionnaire.

Le Violon d'Ingres de Man Ray, 1924.
Le Violon d’Ingres de Man Ray, 1924.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur