Maltraitance des aînés: nouveau réseau franco-ontarien

maltraitance aînés
La prévention de la maltraitance des aînés a maintenant son Réseau francophone en Ontario. Photo: iStock
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le Réseau de prévention de la maltraitance des aîné.e.s francophones de l’Ontario (RPMAFO) a tenu sa première assemblée générale constitutive le 8 novembre dernier.

C’est l’aboutissement d’un processus amorcé il y a plus d’un an par la Fédération des aîné.e.s et retraité.e.s francophones de l’Ontario (FARFO) et l’organisme Elder Abuse Prevention of Ontario (EAPO).

Denise Lemire

La première présidence du RPMAFO a été confiée à Denise Lemire, de la région d’Ottawa, qui est impliquée dans plusieurs organismes touchant les personnes aînées aux niveaux local, provincial et national.

Table nationale ainés
Denise Lemire.

Deux autres représentant.e.s d’organismes composeront le comité exécutif initial: Sylvie Gravel de la Maison Interlude House (Hawkesbury), et Jocellyn Pierre, de l’Organisation Horizons jeunesse démunie (Cornwall).

D’autres personnes s’ajouteront au comité exécutif dans les prochaines semaines.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

On a aussi approuvé son logo, ses mission, vision et ses grands objectifs.

Sensibilisation et formation

Denise Lemire se dit «assurée que ce réseau aura un impact positif par la sensibilisation, la formation et l’atteinte de résultats probants dans la prévention de la maltraitance que peuvent subir les personnes aînées dans toutes ses formes».

Les prochaines étapes porteront sur le développement d’un plan d’action et la poursuite du développement du réseau francophone RPMAFO à travers la province.

RMPAFO, aînés, maltraitance
Le logo du nouveau RMPAFO.

L’accent sera aussi mis en priorité sur une offre concrète de services de formation et d’éducation, lesquels seront développés ou déjà disponibles en français.

Le RPMAFO sera soutenu par l’EAPO avec ses outils de formation et d’éducation, et la FARFO pour la coordination et le développement du Réseau francophone.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur