Les verbes passe-partout n’ouvrent pas toutes les portes

clés, verbes
Les verbes sont comme des clés qui ouvrent toutes sortes de portes. Photo: iStock
Partagez
Tweetez
Envoyez

Les verbes passe-partout, on les connaît bien: avoir, être, faire, mettre, dire, voir, passer, l’expression «il y a»…

Mais, nous avons intérêt, surtout à l’écrit, à éviter leur répétition excessive. Et à trouver des verbes plus précis pour exprimer nos pensées.

Pourquoi un vocabulaire riche est-il si important?

Un vocabulaire varié, qu’il s’agisse de verbes, de noms ou des autres parties du discours, comporte de nombreux avantages à l’école, au travail et ailleurs.

Pourtant, je n’en parlerai que de deux ici parce qu’ils mettent vraiment en lumière toute l’importance de cette question.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les verbes qui précisent notre pensée

En premier lieu, un vocabulaire abondant nous permet de préciser notre pensée et de structurer notre raisonnement avec une grande facilité, tout en stimulant l’ouverture d’esprit et en favorisant les apprentissages.

Des chercheurs de l’institut Max-Planck de Londres et des universités d’Oxford et de Cambridge ont découvert un lien direct, qu’ils appellent «le couplage mutualiste», entre l’augmentation du vocabulaire et l’amélioration du raisonnement.

Se faire comprendre des autres

En deuxième lieu, le site web de apprendreaeduquer.fr cite le linguiste Alain Bentolila qui a dit que la richesse de la langue est un outil puissant pour se faire comprendre des autres… Surtout de ceux qui ne nous ressemblent pas.

Tout comme les chercheurs mentionnés dans le paragraphe précédent, le linguiste croit qu’un bon vocabulaire actif, c’est-à-dire les mots qui nous viennent habituellement à l’esprit lorsque nous parlons ou écrivons, nous aide à nous exprimer avec plus de précision et ouvre le dialogue avec les autres.

verbes
Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement… mais les mots pour le dire vous aident à préciser votre pensée. Photo: iStock

«La vraie violence est muette»

Cela dit, M. Bentolila va encore plus loin et émet l’hypothèse suivante. Frustrées de leur incapacité à exprimer leurs besoins, leurs désirs ou leur point de vue, certaines personnes pourraient éventuellement recourir à une action, parfois violente.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Selon le chercheur, plus le vocabulaire d’un individu est limité, plus la personne a tendance à s’exprimer physiquement pour se faire comprendre. M. Bentolila affirme que «la vraie violence se nourrit de l’impossibilité de convaincre, de l’impossibilité d’expliquer. La vraie violence est muette.»

Bien qu’il s’agisse d’une hypothèse, les propos de M. Bentolila donnent à réfléchir.

Quelques exercices de verbes

Quel que soit le nombre de mots qui font partie de notre vocabulaire actif, nous pouvons tous apprendre de nouveaux termes. Dans ce but, pourquoi ne pas explorer un peu notre propre boîte à outils de verbes?

Voici quatre petits exercices qui viennent de deux sources fortement recommandées: le site web du CCDMD, le Centre collégial de développement de matériel didactique du Québec, et le manuel Exercices pratiques de français de J. Bossé-Andrieu. Les réponses sont à la fin de l’article.

1 – Remplace les expressions avec «faire» par un verbe plus précis.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
  1. À l’automne, on recrute des travailleurs saisonniers pour faire la cueillette des pommes.
  2. Depuis le début du mois, un surveillant est assigné pour faire le guet dans le couloir des casiers afin de prévenir les vols.
  3. En pré-maternelle, les enfants apprennent à faire des dessins.
  4. Les troupes de Napoléon ont tenté de faire le siège de Moscou.
  5. Notre municipalité a l’intention de faire l’acquisition d’un nouveau camion pour la lutte contre les incendies.

2 – Remplace le verbe «avoir» par un verbe plus précis.

  1. En athlétisme, la cinquième Coupe d’Europe a un franc succès.
  2. Les rives du lac Athabaska ont d’importants gisements d’uranium.
  3. Son avis a eu une importance prépondérante.
  4. L’inspecteur a la mission de veiller à l’application de lois draconiennes.
  5. La ville a des fonctions administratives et politiques ainsi qu’une certaine activité industrielle.

3 – Remplace le verbe «être» par un verbe plus précis.

  1. Les nuages sont de plus en plus nombreux à l’horizon.
  2. Le magasin était plein de gens.
  3. Le dernier candidat est nettement au-dessus de ses concurrents.
  4. Le salaire du joueur allemand serait proche de 500 000 DM.
  5. La foule des partisans du régime est de plus en plus nombreuse.

4 – Remplace le verbe «faire» par un verbe plus précis.

  1. Tous ces éléments d’accompagnement font un ensemble mélodieux.
  2. L’été passé, mes voisins ont décidé de faire la Gaspésie en camping.
  3. Deux cent vingt-cinq grammes de beurre font une tasse.
  4. Sa nièce lui a demandé de faire une mangeoire d’oiseaux pour son chalet à la campagne.
  5. Vu la situation délicate, nous avons décidé de ne rien faire avant votre retour.

Quelques pistes de solution pour enrichir notre vocabulaire

Est-ce qu’on devrait éviter les verbes passe-partout à tout prix? Mais pas du tout! Il existe de très belles expressions idiomatiques, parfois très colorées, avec ces verbes.

Par contre, on évitera d’employer les verbes passe-partout à gauche et à droite. Leur emploi à l’oral, et surtout à l’écrit, est déconseillé surtout là où ils pourraient être remplacés avantageusement par un terme plus précis.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour nous aider, le site web projet-voltaire.fr offre quelques suggestions:

  • Apprendre des listes de mots
  • Lire davantage
  • Multiplier les jeux de lettres
Scrabble
Scrabble: le jeu de lettres le plus populaire.

Et, puisque l’apprentissage de nouveaux mots passe par la mémorisation, le site prodigue aussi quelques conseils pour faciliter cette tâche. On nous encourage à:

  • Mieux comprendre la formation des mots;
  • Veiller à bien comprendre et à mémoriser le sens des mots;
  • Répéter régulièrement les termes pour réactiver ses connaissances (Ed Cooke, grand maître de la mémoire, dit qu’une trentaine de répétions devraient suffire pour mémoriser un mot. Une équipe de chercheurs à l’Université de Cambridge a démontré que la simple écoute d’un nouveau mot 160 fois pendant 15 minutes permettait de le mémoriser de façon permanente.);
  • Utiliser une application d’entraînement.

Par ailleurs, il est très important d’utiliser les nouveaux termes dans notre vocabulaire actif et de les intégrer dans des contextes tant à l’oral qu’à l’écrit.

Grâce à ces quelques conseils, nous pouvons tous améliorer notre faculté de raisonnement et préciser notre pensée pour devenir ainsi de meilleurs communicateurs, ce qui ouvrira bien des portes.

Réponses aux exercices

Voici les réponses pour les quatre exercices. D’autres possibilités existent bien sûr, surtout pour les exercices 2 et 4. Pour les explorer, veuillez consulter le dictionnaire des cooccurences dont il a été question dans un autre article.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Exercice no 1

  1. À l’automne, on recrute des travailleurs saisonniers pour cueillir des pommes.
  2. Depuis le début du mois, un surveillant est assigné pour guetter dans le couloir des casiers afin de prévenir les vols.
  3. En pré-maternelle, les enfants apprennent à dessiner.
  4. Les troupes de Napoléon ont tenté d’assiéger de Moscou.
  5. Notre municipalité a l’intention d’acquérir d’un nouveau camion pour la lutte contre les incendies.

Exercice no 2

  1. En athlétisme, la cinquième Coupe d’Europe remporte un franc succès.
  2. Les rives du lac Athabaska recèlent d’importants gisements d’uranium.
  3. Son avis a prévalu une importance prépondérante.
  4. L’inspecteur assume la mission de veiller à l’application de lois draconiennes. Ou: Il incombe à l’inspecteur de veiller.
  5. La ville joint à des fonctions administratives et politiques une certaine activité industrielle.

Exercice no 3

  1. Les nuages s’amoncellent de plus en plus nombreux à l’horizon.
  2. Le magasin regorgeait de monde.
  3. Le dernier candidat domine sur ses concurrents.
  4. Le salaire du joueur allemand avoisinerait les 500 000 DM.
  5. La foule des partisans du régime grossit.

Exercice no 4

  1. Tous ces éléments d’accompagnement forment, composent, produisent, représentent un ensemble mélodieux.
  2. L’été passé, mes voisins ont décidé de visiter, explorer, parcourir la Gaspésie en camping.
  3. Deux cent vingt-cinq grammes de beurre égalent, correspondent à, équivalent à, représentent, valent une tasse.
  4. Sa nièce lui a demandé de construire une mangeoire d’oiseaux pour son chalet à la campagne.
  5. Vu la situation délicate, nous avons décidé de ne rien entreprendre, commencer, déclencher, enclencher avant votre retour.

Pour plus d’exercices, vous pouvez vous procurer le cahier de M. Bossé-Andrieu, ou consulter le site web du CCDMD.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur