Les Raptors explosent les Wizards avec un score record

140-111

Les Raptors ont mis le feu à l'Arena Scotiabank avec un festival offensif.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Enfin! Les Raptors de Toronto ont enfin réussi à venir à bout d’un adversaire sur un score large. Souvent devant durant toute la rencontre, ces derniers avaient pris la mauvaise habitude de se faire rejoindre en fin de match avec des fins malheureuses comme face aux Spurs et aux Blazers, ou plus heureuses comme lors de la dernière victoire à Oklahoma City (130-121).

Cette fois, les hommes de Nick Nurse ont bien fait attention de ne pas répéter les mêmes erreurs que lors de leur première confrontation avec les Wizards de Washington qu’ils retrouvaient ce vendredi. Il faut dire que les deux équipes opposées l’une à l’autre ce 17 janvier étaient bien différentes de celles qui s’étaient croisées le 20 décembre.

En effet, Toronto et Washington font partie des équipes les plus touchées par les blessures. Elles cumulaient 13 joueurs blessés à elle deux lors de la première rencontre. Fort heureusement, l’infirmerie s’est vidée côté Torontois pour qui seul Fred VanVleet manquait à l’appel.

Chez les Wizards, le retour du jeune pivot Thomas Bryant est venu renforcer le secteur intérieur, mais celui du meneur étoilé John Wall n’était malheureusement toujours pas d’actualité.

Une défense des Wizards aux abonnés absents

A lìmage du premier duel entre les deux équipes, la défense des visiteurs n’a une nouvelle fois pas été à la hauteur. C’est simple, les Raptors qui ont retrouvé de la fluidité dans leur jeu d’attaque avec le retour de Marc Gasol, ont tout simplement battu leur record de points inscrits sur un match avec un total de 140!

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Cette fois, l’attaque des magiciens n’a pas tenu la comparaison face à la muraille canadienne à laquelle elle a du faire face (5 de départ: Lowry, Anunoby, Siakam, Ibaka, Gasol). Bradley Beal a été tenu à 14 points (contre 37 lors de la précédente confrontation) et Ish Smith n’a pas recréé la surprise (26 points) en ne marquant cette fois que 12 points.

Le score finale est donc sans appel 140-111. Une victoire large qui fait donc un très grand bien aux Raps. Surtout qu’ils rejouent dès ce samedi dans le Minnesota face aux Timberwolves.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Gasol et Powell en têtes d’affiche

Côté Toronto, c’était la soirée des revenants. Si Siakam n’a pas eu à force son talent (12 points en 25 minutes), c’est surtout que ses deux autres compères de retour de blessure ont flambé.

Marc Gasol a pleinement profité de ce mois de repos forcé pour retrouver des jambes, de l’adresse de loin et du toucher de près. Il signe son record de points avec les Raptors (20) ainsi que son record en carrière de 3-points inscrits en un match avec 6.

Au-delà des chiffres, l’effet Gasol c’est un jeu plus fluide en attaque grâce à la science du jeu de l’Espagnol qui fait toutes les petites choses utiles pour faire gagner son équipe (écrans bien posées, mise en place de ses coéquipiers en attaque, jeu de passe toujours très juste).

Marc Gasol a réalisé l’un de ses meilleurs match sous les couleurs des Raptors.

A l’opposé, si Gasol est la force tranquille, Norman Powell est lui la dynamite qui sort du banc. Très en confiance, le Californien n’a jamais été aussi adroit de loin, tout en étant très explosif dans son jeu en pénétration. Il a en plus un apport important en défense grâce à ses qualitées athlétiques. Vendredi, il a tout simplement terminé meilleur marqueur du match avec 28 points en 30 minutes.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Autre gros point positif de cette victoire fleuve, aucun joueur n’a joué plus de 30 minutes. Lowry finit avec 11 points et 8 passes en 22 minutes. Ibaka signe 15 points et 8 rebonds en 26, tandis qu’Anunoby a conclu son match très solide avec 18 points et 4 interceptions en 26 minutes.

A l’inverse, les Timberwolves ont dû batailler durant 48 minutes pour finalement s’incliner 116-114 dans l’Indiana. Un avantage de plus pour les champions en titre dans l’optique de samedi soir.

Le fil du match

La défense des Raptors entre bien dans le match. Washington perd 4 ballons lors les 4 premières minutes de jeu. Gasol et Siakam inscrivent chacun 5 points et TO mène 14-5.

Les Torontois continuent sur leur lancée en défense et cadenassent totalement l’attaque visiteuse. Powell signe son entrée avec une interception et un dunk (20-7). Washington compte autant de balles perdues (7) que de points inscrits sur la première moitié du premier quart.

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

OG Anunoby est l’homme de ce premier quart en attaque. En pénétration, au dunk, à 3-points, il inscrit 11 points dans cette première période remportée 38-26 par les champions en titre.

Norman Powell prend le relais en deuxième quart. Déjà auteur de 9 points en premier, il se montre intraitable de loin et punit la défense de zone adverse. Il inscrit 6 points et porte le score à 47-28.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Tout va bien pour les Raptors qui déroulent et à qui tout réussi, à l’image de Kyle Lowry. Le meneur envoie le ballon à la manière d’une touche au soccer et marque en voulant provoquer la faute.

Les Wizards ont un petit sursaut d’orgueil en fin de mi-temps avec des tirs primés signés Ish Smith et Bonga, pendant que l’attaque des Raptors marche au ralenti. Il faut un 3-points de Gasol puis un d’Anunoby, suite à une magnifique circulation de balle initiée par l’Espagnol, pour que les locaux gardent une avance confortable à la pause (65-51).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Alors que Toronto était parti pour dominer le troisième quart en ayant  repris rapidement 18 longueurs d’avance sur un panier plus la faute de Lowry (73-55), les Wizards vont retrouver des couleurs. Ils reviennent à 9 points après avoir passé un 13-4 (77-68). A l’origine de ce retour en dessous des 10, deux tirs primées de Beal et un d’Isaiah Thomas.

Toronto accélère de nouveau

Le match semble relancé, mais très vite les hommes de Nick Nurse vont couper court au suspense. Ibaka puis Lowry marquent de loin. Anunoby part au dunk, Powell est inarrêtable.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Gasol conclue cette deuxième partie de troisième quart à sens unique d’un tir primé au buzzer. Le match est plié avec un score de 100 à 76 au terme des 36 premières minutes de jeu.

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le quatrième quart est finalement la poursuite du festival offensif réalisé en troisième. Powell continue son chantier de destruction de la défense adverse. Gasol est le vrai magicien sur le terrain.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Terrence Davis inscrit 17 de ses 23 points (record en carrière égalé) dans l’ultime période. Les Raptors terminent la rencontre sur un score record pour la franchise de 140-111, les remplaçants n’ayant pas joué jusque-là terminant le travail sur les 5 dernières minutes.

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

 

Réaction :

Chris Boucher (intérieur des Raptors):

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur