Les Raptors viennent à bout d’accrocheurs Wizards

122-118

Pour son retour à la compétition, Fred VanVleet est passé proche d'obtenir un triple double. (Photo: Chris Young)
Partagez
Tweetez
Envoyez

La vie sans Siakam, Gasol et Powell, tous blessés lors de la couteuse victoire à Detroit mercredi (99-112), a commencé pour les Raptors de Toronto. Le retour de Fred Vanvleet vendredi n’était pas de trop pour Nick Nurse.

L’entraîneur en chef des Raptors est parti avec un 5 composé de FVV, Lowry, McCaw, Anunoby et Ibaka pour affronter les Wizards. Comme leurs hôtes, les visiteurs sont plombés par les blessures (7 absents dont John Wall) et occupaient une triste douzième place à l’est avec un bilan de 8 victoires pour 18 défaites au coup d’envoi de la rencontre.

C’est donc à priori un match facile qui attendait les champions en titre, qui devaient tout de même se méfier de la meilleure attaque de la NBA, tout en espérant les largesses d’une des pires défenses.

Au final, les Wizards ont été fidèles à eux-mêmes et ce qu’ils montrent depuis le début de saison. Leur défense a été médiocre en première mi-temps et leur attaque les a tenus dans le match sur la première partie du match, avant de les ramener en deuxième mi-temps, dans le sillage d’un Bradley Beal en feu (37 points), bien secondé par Ish Smith (26 points).

Lowry et Ibaka en patrons

Heureusement pour eux, les Raptors ont pu compter sur l’expérience de leur duo Lowry (26 points, 9 passes)-Ibaka (23 points, 10 rebonds et 3 contres) et sur un VanVleet proche d’un triple double (18 points, 9 rebonds et 8 passes) pour résister au retour et s’imposer finalement de peu (122-118).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Propulsé dans le cinq de départ, McCaw a réalisé son meilleur match de la saison avec 11 points et un tir primé très important en fin de match. OG Anunoby, pour sa part, est à créditer d’un match solide avec 18 points et 7 rebonds.

En sortie de banc, Nurse a bénéficié du bon match offensif de Rondae Hollis-Jefferson (14 points), ainsi que de la fougue du joueur de première année Terrence Davis II auteur de 8 points.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le fil du match

Kyle Lowry est omniprésent d’entrée. Il inscrit 8 des 14 premiers points de son équipe et ajoute une magnifique passe décisive pour McCaw. Le tandem d’arrière Thomas-Beal des Wizards assure la marque avec les 8 points de l’équipe (14-8).

Les Raptors, bien aidés par une défense de Washington très laxiste, dominent complètement le premier quart. Lowry, après un court passage sur le banc, continue à dominer avec 12 points. Ibaka roule sur le secteur intérieur adverse avec 6 points et une présence dissuasive en défense. Au terme du premier quart, Toronto mène déjà de 17 points (40-23). Comme face à Detroit, l’adresse de loin est très bonne avec un 6/9 pour les Torontois.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les champions en titre continuent sur leur lancée tout comme la défense de l’équipe de la capitale des Etats-Unis. Les hommes de Scott Brooks se montrent incapables d’enchaîner les stops défensifs. Toronto garde le contrôle, puis réaccélère pour compter 17 longueurs d’avance sur une action au poste bas d’Anunoby sur Ish Smith (56-39).

Au terme de la première mi-temps à sens unique, l’écart est de +16 en faveur des locaux (68-52). Le duo Lowry (15 points, 4 passes)-Ibaka (14 points, 3 contres) s’est montré dominant, bien épaulé par Anunoby (10 points) et VanVleet (9 points et 7 passes).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le troisième quart est plutôt bien controlé par les Raptors. Ibaka fait la loi dans la raquette. Malgré un coup de chaud de Bradley Beal qui ramène les siens à -9, Lowry et les Raptors prennent toujours le dessus sur la défense visiteuse et gardent une avance confortable avant l’ultime période (96-85).

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Fin de match à suspense

Bradley Beal poursuit sur sa lancée en début de quatrième quart. Les Raptors sont moins précis en attaque et l’arrière des Wizards ramène les siens dans le match quasiment à lui seul (104-99). La défense torontoise réagit en le doublant, mais ce dernier lit bien la défense. Il sert Schorfield à 3-points (104-102). Les Wizards sont dans le match et démontrent pourquoi ils sont la meilleure attaque de la ligue en égalisant à 107 partout à 5 minutes de la fin.

La fin de match est serrée. Toronto s’accroche pour ne pas laisser son adversaire passer devant, malgré plusieurs occasions pour Bradley Beal et ses coéquipiers. McCaw à 3-points redonne l’avantage à TO (112-109).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Après un lancer d’Anunoby (113-110), Beal est bien défendu. Lowry marque à 3-points, dans la foulée, pour donner un peu d’air aux locaux à 2 minutes de la fin (116-110).

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le capitaine des Raptors prend vraiment les choses en main dans cette fin de match. Il va chercher une nouvelle faute et inscrit deux lancers (118-112). Il reste alors une minute à jouer.

Les Wizards ne lachent rien jusqu’au bout. D’un nouveau tir à 3-points, Beal ramène Washington à 2 points (118-116). Dans la foulée, VanVleet ne tremble pas sur la ligne des lancers. Il redonne 4 points d’avance à son équipe. Il reste 10 secondes à jouer (120-116). Aprés un tir de loin raté par Beal, Brown Jr. prend le rebond offensif et marque avec 9 dixièmes sur l’horloge. VanVleet est encore envoyé aux lancers. Il inscrit les deux lancers pour sceller la victoire sur le score de 122-118.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Réaction Raptors

Nick Nurse (entraîneur en chef des Raptors): « Ça a été. J’ai trouvé évidemment que nous avons débuté avec une bonne énergie. La balle rentrait dans le cercle et nous étions vraiment très bien. Nous avons eu 25 balles détournées en première mi-temps. C’est un très gros chiffre. Mais ça en est resté là. Je pense qu’en deuxième mi-temps nous bougions mais nous n’avons jamais réussi à prendre un rythme des deux côtés du terrain, en défense comme en attaque.

Nous avons encaissé 66 points en deuxième mi-temps. Il faut leur (Washington) donner du crédit, ils ont mis beaucoup de tirs et nous avons probablement attendu trop longtemps avant de sortir sur eux. Mais quand nous avons intensifié notre défense, ils ont mis des tirs et ont déjoué notre défense. Nous nous sommes donc accrochés à la victoire. N’importe quelle victoire est difficile à acquérir dans cette ligue. Surtout quand il vous manque la moitié de votre équipe. »

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Réaction Wizards

Bradley Beal (arrière des Wizards): « Je trouve que nous aurions dû gagner. Nous avions assez de rythme et d’énergie pour ça. Je trouve que sur la fin de match nous nous sommes un peu perdus nous-mêmes. Nous ne défendions pas. Ils ont mis des tirs difficiles aussi. Le 3-points de McCaw nous a fait mal. Les quelques actions de Lowry à la fin aussi. Nous avons fait aussi beaucoup de fautes. Je pense que les fautes nous ont sorti de notre match.

« (sur le retour en étant mené de 18 points) Oui je pensais que c’était possible car je n’étais pas aussi agressif que je devais l’être. Je voulais juste entrer sur le terrain en troisième quart et le faire: donner le ton et nous mettre dans le rythme et voir ce que nous pouvions avoir. Ça a été suffisant pour nous remettre dans le match. »

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur