Les aurores boréales au bout des doigts

Partagez
Tweetez
Envoyez

Si vous n’avez jamais eu l’occasion de vous ébahir en admirant des aurores boréales, préparez-vous à cocher un autre élément de votre «liste de choses à faire au moins une fois durant votre vie».

Chaque nuit, une fois le soleil couché, l’observatoire en ligne AuroraMAX diffuse les aurores boréales du Canada en direct d’un observatoire près de Yellowknife (T.N.-O.).

AuroraMAX est un projet de sensibilisation du public auquel participent l’Université de Calgary, la Ville de Yellowknife, Astronomy North et l’Agence spatiale canadienne (ASC).

«Notre objectif est de partager avec le public la science et la splendeur du plus grand spectacle de lumière qui soit dans la nature, et d’utiliser l’attrait unique des aurores pour montrer aux gens la beauté de la science», a déclaré Ruth Ann Chicoine, la gestionnaire nationale de l’ASC du projet AuroraMAX.

«Nous espérons que la majesté des aurores boréales aidera à susciter l’intérêt des gens pour l’aspect scientifique de ce phénomène et encouragera les Canadiens, surtout les jeunes, à s’intéresser à la science».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Photographier les aurores

En plus de diffuser les aurores boréales en direct (y compris une option permettant de les voir en haute définition), le site Web d’AuroraMAX explique les aspects scientifiques du phénomène, offre des conseils pour voir et photographier des aurores et souligne les travaux de recherche canadiens sur la relation Soleil-Terre. Si la diffusion en direct est trop tardive pour les enfants, il est facile de visionner en reprise les aurores de la nuit précédente. AuroraMAX diffuse également des alertes sur Facebook (www.facebook.com/AuroraMAX) et Twitter (@AuroraMAX) lorsque des aurores pourraient être visibles dans les parties plus au sud du pays.

La magie derrière le mystère

Les aurores boréales se forment lorsque des particules chargées (des électrons et des protons) entrent en collision avec les gaz qui constituent l’atmosphère terrestre, ce qui crée les petits éclairs qui font «danser» l’aurore. Dans l’hémisphère nord, on les appelle les aurores boréales, et dans l’hémisphère sud, les aurores australes.

Le lancement d’AuroraMAX coïncide avec le début de la saison des aurores dans le Nord du Canada, qui s’étend généralement de la fin août au mois de mai.

Les amateurs d’aurores peuvent suivre AuroraMAX lors du maximum solaire, la période la plus active dans le cycle de 11 ans du Soleil et au cours de laquelle les aurores sont les plus fréquentes et les plus intenses sur Terre. Le prochain maximum solaire est prévu en 2013. Profitez du spectacle de ce soir en visitant le site
www.asc-csa.gc.ca/auroramax

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur