Les monarques sont en retard

Faut-il aider le papillon monarque à migrer vers le Sud? (Photo: Publicdomainpictures — http://bit.ly/2yqD9aN)


12 novembre 2017 à 10h00

Les hautes températures et des vents du Sud ont repoussé cette année la migration de nombreux papillons monarques, une espèce classée «en voie de disparition» par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC).

Les retardataires auront du mal à traverser les 4000 km qui les séparent de leurs aires d’hivernage, au Mexique: le froid et la faim auront raison d’un certain nombre d’entre eux.

Le 27 octobre, les premiers monarques arrivaient au Mexique, une date normale selon le fondateur et directeur de Monarch Watch, Chip Taylor. Le problème est qu’au même moment, un nombre considérable de ces insectes étaient toujours en Ontario et sur la côte Est, dont des chenilles repérées près de Toronto le 26 octobre par le projet citoyen Journey North.

Les monarques retardataires ont des chances très réduites de se rendre au Mexique, notamment parce que «la floraison automnale est terminée dans beaucoup d’endroits», indique M. Taylor. «Le nectar et même l’eau sont rares sur leur trajet et les monarques ont besoin des deux» comme carburant pour leur vol de longue haleine.

La baisse rapide de température est également menaçante pour ces papillons dont les muscles de vol sont inefficaces sous les 10 degrés Celsius.

En l’absence de tels obstacles, la génération de monarques qui migre vers le Sud peut normalement survivre jusqu’à 8 mois, beaucoup plus que les autres générations qui ne survivent que de 3 à 5 semaines.

La population de monarques a chuté dramatiquement en deux décennies, passant d’un milliard d’individus en 1996 à moins de 33 millions en 2013, selon Journey North. Pour aider les monarques dans leur migration, un projet regroupant plusieurs États américains a été lancé en 2015 pour ajouter des signes informatifs et planter des asclépiades sur le bord de l’Interstate 35, informellement renommée «autoroute pour monarques».

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les Indisciplinés investissent dans un grand spectacle pour leur 10e anniversaire

Indisciplinés de toronto
De plus en plus de nouveaux comédiens et techniciens talentueux
En lire plus...

22 juin 2018 à 15h00

François Bourassa se réinvente

François Bourassa
Le 27 juin au Festival de jazz
En lire plus...

22 juin 2018 à 14h00

Un règlement albertain machiavélique

La Couronne suspend des procédures pour ne pas reconnaître le droit des Défendeurs au français
En lire plus...

22 juin 2018 à 12h30

Aurélie Resch décroche le prix Trillium

Prix littéraire Trillium de l'Ontario
Rare encouragement pour les récits courts
En lire plus...

22 juin 2018 à 11h39

Cannabis : à la poursuite du diamant vert

La légalisation va donner accès à du financement pour la recherche
En lire plus...

Impact économique de l’intelligence artificielle : on cherche encore

Pas de pertes d’emplois ni de productivité accrue
En lire plus...

22 juin 2018 à 7h00

L’espiègle trio jazz Les Malcommodes

les malcommodes
Le 26 juin au Festival de jazz de Toronto
En lire plus...

21 juin 2018 à 13h00

Un test a changé sa vie : dans les pas d’un enfant dyslexique

La Liberté
«J’étais content de savoir que je n’étais pas stupide»
En lire plus...

21 juin 2018 à 10h00

Le véganisme dans le vêtement : trop de plastique ?

Le cuir de kangourou et le polyester plus «verts» que la laine d’alpaga et le cuir de bovin
En lire plus...

21 juin 2018 à 7h00

Technicien(ne) à l’aide technique

Conseil scolaire catholique MonAvenir - Le Conseil scolaire catholique MonAvenir est à la recherche d’une personne permanente, à temps plein (1,0), soit 35 heures par semaine, qui agira à titre de technicienne, technicien à l’aide technique...
En lire plus...

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur