Les araignées utilisent l’électricité de l’air pour voler

Ça intriguait déjà le jeune Darwin

(Photo: Oliver Richter | Dreamstime.com)


18 juillet 2018 à 7h00

Si les araignées parviennent à se déplacer à des centaines de kilomètres par la voie des airs, c’est en utilisant les champs électriques présents dans l’atmosphère, avance une récente étude.

Alors que les araignées ne possèdent ni ailes ni hélices, comment font-t-elles pour se transporter si loin?

Ce qui intriguait déjà le jeune Darwin, alors que le navire Beagle était pris d’assaut par des milliers de petites araignées rouges à plus de 100 kilomètres de la côte argentine, trouve enfin une explication.

Montgolfière

Jusqu’alors, il était commun de penser que le vol des araignées s’expliquait par un phénomène aérodynamique nommé «montgolfière», une sorte de locomotion passive où l’araignée se laisse transporter par un courant d’air puissant agrippée au fil de soie issu de son abdomen.

Mais alors comment s’envolent les araignées, en l’absence de vent, par temps pluvieux et orageux. L’explication apportée par l’équipe de recherche britannique s’avère aujourd’hui plus subtile et complète.

Les araignées détectent l’électricité dans l’air grâce à un système sensoriel placé sur leurs pattes. Les vibrations électriques de l’air excitent les fines et longues soies (trichobothries) de leurs pattes et les aident à décoller du sol.

Champ électrique

Les chercheurs ont fait cette découverte après avoir généré un champ électrique autour d’araignées placées dans une boîte de plastique: les petites soies de leurs pattes se redressaient — un peu comme lorsqu’on frotte un ballon sur les cheveux.

Les araignées se mettaient alors sur le bout de leurs pattes pour pointer leur abdomen dans les airs, tout comme elles le font lorsqu’elles s’apprêtent à s’envoler. Lorsque les chercheurs coupaient le courant électrique, les araignées interrompaient ce comportement.

Les champs électriques sont présents dans l’atmosphère, même en l’absence d’orage. Ils poussent les araignées à prendre leur envol et les portent sur une distance bien plus grande qu’un simple courant d’air.

L’explication tient alors de la physique: le sol, tout comme le fil de l’araignée, possèderait une charge électrique tandis que l’air, chargé par les nombreux orages, en aurait une autre.

Répulsion électrostatique

Ce gradient potentiel atmosphérique varie suivant l’altitude et les conditions météorologiques. L’atmosphère terrestre ressemble ainsi à un vaste circuit électrique sur lequel les araignées s’appuient pour se propulser grâce à la répulsion électrostatique.

Les chercheurs n’écartent pas cependant l’importance des courants d’air dans la propulsion aérienne des araignées. Ils ont remarqué que les araignées tendent aussi leurs pattes munies de ces petits poils pour juger la vitesse du vent et sa direction.

araignées
Le Beagle : le navire sur lequel a voyagé le biologiste Charles Darwin de 1831 à 1836, de l’Angleterre à l’Amérique du Sud jusqu’à l’Australie, revenant en Angleterre en passant par l’île Maurice et l’Afrique.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Crêpe Street, le vendeur de crêpes itinérant à Toronto

food truck
Le camion Crêpe Street, crée par un jeune Français et sa compagne torontoise, sillonne les rues de Toronto depuis deux mois.
En lire plus...

21 septembre 2018 à 13h00

Une croisée des mots pancanadienne à Toronto

Bibliothèque de Yorkville
Blaise Ndala le 18 octobre à la Bibliothèque de référence, puis à Didier Leclair le 15 novembre à Yorkville.
En lire plus...

21 septembre 2018 à 11h25

Un milliardaire (ou deux) dans la Lune

Le milliardaire japonais Yusaku Maezawa ira-t-il vraiment autour de la Lune en 2023? Rien n’est moins sûr...
En lire plus...

21 septembre 2018 à 7h00

Une autre saison de découvertes et de réflexions à l’AFT

La majorité des artistes qui passeront au théâtre ou à la galerie de l'Alliance sont Canadiens.
En lire plus...

20 septembre 2018 à 11h00

25 septembre: une douzaine de rassemblements dans la région

On dit «un lever de drapeau», au masculin...
En lire plus...

20 septembre 2018 à 9h00

Trouvée dans nos crottes : la solution aux pénuries de sang

transfusion
On pourrait transformer tous les groupes sanguins en O
En lire plus...

20 septembre 2018 à 7h00

Chrystine Brouillet, gourmande et fin gourmet

livre
L’amitié se bonifie comme les grands crus pour la romancière la plus prolifique du Québec
En lire plus...

19 septembre 2018 à 17h00

Ambiance parisienne au Coq of the Walk

Liverpool- PSG
Après ceux de l’Équipe de France, qui avaient fêté la victoire, les supporters parisiens ont assisté à une défaite de leur équipe 3-2 contre...
En lire plus...

19 septembre 2018 à 13h50

Le tournoi de golf Gilles-Barbeau rapporte 16 500 $ à CAH

CAH
Un événement généreux sous un soleil radieux
En lire plus...

19 septembre 2018 à 11h44

Le rappeur français Orelsan a appris les bases à ses fans

Concert Orelsan
Le rappeur français Orelsan a pu constater lundi soir au Phoenix Theatre de Toronto à quel point il était populaire outre-Atlantique.
En lire plus...

19 septembre 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur