Les aires protégées qui ne sont pas protégées

Le parc du Mont-Royal, à Montréal, est considéré comme étant la plus ancienne aire protégée du Québec. (Photo: Matias Garabedian — Flickr)


23 juin 2018 à 10h00

Pour un gouvernement, créer une « réserve naturelle » ou une « aire protégée », c’est facile. Mais faire en sorte qu’elle soit vraiment protégée, c’est autre chose.

À travers le monde, jusqu’à un tiers de ces aires protégées ne le sont pas vraiment, selon une analyse coup-de-poing publiée en mai dans la revue américaine Science.

Pression humaine

Elles sont soumises à une «intense pression humaine»: urbanisation, exploitation pétrolière ou gazière, construction de routes, etc.

Une statistique d’autant plus troublante que, vu par l’autre bout de la lorgnette, les progrès semblaient significatifs: entre 1992 (signature de la Convention internationale sur la diversité biologique) et 2018, la proportion d’aires terrestres protégées (excluant les zones marines protégées) est passée de 9 à 15 %.

L’analyse ne surprend pas les experts du domaine, mais elle peut étonner le grand public, habitué à n’entendre que les annonces gouvernementales positives sur la création de telle ou telle nouvelle zone.

En fait, comme le note dans le New York Times l’auteur Richard Conniff, «c’est largement célébré comme un des rares succès dans la course à la conservation de la nature»: par exemple, rien qu’entre 2004 et 2014, les nations du monde ont créé pas moins de 43 000 nouvelles zones protégées, sur terre et sur mer. D’ici 2020, l’objectif est d’atteindre 17 % des terres émergées et 10 % des océans.

L’esprit et la lettre

Sauf que de mesurer la conservation de la nature uniquement en millions de kilomètres carrés, c’est l’équivalent de gérer les soins de santé uniquement sur la base du nombre de lits d’hôpitaux, lisait-on dans une analyse similaire parue en mars, «indépendamment de la présence d’une équipe soignante»… ou du nombre de patients qui meurent.

La Convention sur la diversité biologique fournit les outils pour une réelle conservation de la nature, concluent les auteurs de l’analyse dans Science, à condition que les gouvernements veuillent bien en respecter l’esprit et non la lettre.

En attendant, il existe même un site consacré exclusivement au suivi des «empiètements» sur ces zones, appelé PADDD — pour Protected Areas Downgrading, Downsizing and Degazettement (ou dévalorisation, rapetissement et déclassement).

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Des sculptures asymétriques pour des réponses humaines inédites

sculpteur
Le nouveau musée The Modern.Toronto met en vedette des artistes de l’abstrait, comme le sculpteur ontarien André Fauteux jusqu'au 9 février.
En lire plus...

16 janvier 2019 à 9h00

Comment les écrivains parlent-ils des animaux?

À vos déguisements: l'émission radiophonique littéraire Quatrième de Couverture revient avec le «carnaval des animaux», le 19 janvier prochain à 14h30 au Collège Boréal.
En lire plus...

16 janvier 2019 à 7h00

10 nominations pour Damien Robitaille au 10e Gala Trille Or

Damien Robitaille est en lice pour le Prix Trille Or de l'«Artiste solo» de l'année et dans neuf autres catégories non genrées de l'APCM,...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 19h31

Contestation judiciaire : les premières demandes de financement sont attendues

Programme de contestation judiciaire
Près de deux ans après la fermeture du Programme d’appui aux droits linguistiques (PADL) et 12 ans après l’abolition du Programme de contestation judiciaire...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 16h00

Haro sur le gaspillage des aliments

Un tiers de la nourriture produite dans le monde finirait à la poubelle. Au Canada, plus de 60% de cette nourriture serait encore consommable....
En lire plus...

15 janvier 2019 à 14h25

La santé mentale dans le domaine de l’emploi: il faut en parler

C’est bien, pour une entreprise, d’avoir une approche définie sur papier pour traiter les problèmes de santé mentale – mais sa mise en pratique...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 9h00

Un mystérieux signal cosmique, c’est bien, mais deux, c’est mieux

Des «sursauts radio rapides» venus des profondeurs du cosmos, mais qui ne durent que quelques millièmes de seconde, c’est déjà intrigant. Mais lorsqu’on en...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 7h00

La débandade des Maple Leafs se poursuit

Les Maple Leafs recevaient la visite de l'Avalanche du Colorado pour la seule fois de la saison lundi soir à l'Aréna Scotiabank. Avant la...
En lire plus...

14 janvier 2019 à 22h54

1,9 million $ du fédéral pour le «Carrefour» de l’Université

Université de l'Ontario français
La ministre fédérale des Langues officielles et de la Francophonie, Mélanie Joly, a annoncé un investissement de 1,9 million $ pour le développement du...
En lire plus...

14 janvier 2019 à 20h40

L’immigration comme solution pour faire croître la francophonie en Ontario

Plusieurs politiques canadiennes ont été mises de l’avant au cours des dernières années, afin de favoriser l’immigration francophone hors Québec.
En lire plus...

14 janvier 2019 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur