Les gènes ne sont pas racistes

Partagez
Tweetez
Envoyez

Dans quelle partie des États-Unis les gens qui s’identifient comme «blancs» ont-ils le plus de gènes d’ancêtres africains? Dans les États les plus racistes. C’est une des choses qui ressort d’une analyse de la compagnie commerciale 23andMe — spécialisée dans le dépistage génétique — publiée dans l’American Journal of Human Genetics. Ainsi, dans ces États du Sud, une personne sur 10 qui s’identifie comme étant de descendance européenne — ou «blanc» — a au moins 2% d’ancêtres africains. Et on ne parle pas ici d’ancêtres préhistoriques, mais d’une histoire beaucoup plus récente: les deux derniers siècles. Cette analyse s’appuie sur une compilation des données des 160 000 Américains qui sont des clients de 23andMe, dont 148 000 «blancs».

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur