Les 40 ans de CAH: un «beau voyage»

Une centaine de personnes fêtent l'organisme au service des aînés

Centres d'accueil Héritage
L'hôtesse d'Air CAH, Nathalie Nadon, avec des passagers du voyage du 40e anniversaire au Novotel vendredi soir.
Partagez
Tweetez
Envoyez

C’est sur le thème du «beau voyage» qu’une centaine de personnes ont fêté le 40e anniversaire des Centres d’accueil Héritage, vendredi soir au Novotel du centre-ville.

L’hôtesse d’«Air CAH» Nathalie Nadon remettait aux «passagers» leur carte d’embarquement pour la «porte 40», avant d’expliquer les consignes et de présenter les «pilotes» Maryse Francella (présidente) et Barbara Ceccarelli (directrice générale).

Parmi les invités, on a souligné la présence de deux anciens DG de l’organisme au service des aînés francophones de Toronto, Isabelle Girard et Gérard Parent.

Plusieurs employés de l’organisme étaient du «voyage», tout comme plusieurs résidents de la Place St-Laurent, l’édifice de 135 logements géré par CAH.

Centres d'accueil Héritage
Des participants au cocktail du 40e anniversaire de CAH au Novotel ce vendredi 23 novembre.

Simone Lanteigne

On a également rendu hommage à la fondatrice de CAH, Simone Lanteigne, décédée en 1982 à l’âge de 62 ans.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Québécoise qui a vécu dans le Nord de l’Ontario avant de s’installer à Toronto en 1952, Mme Lanteigne avait pris conscience des besoins des aînés en aidant les gens de la Paroisse Sacré-Coeur à remplir leur rapport d’impôt, et en gérant une boutique de chaussures située en face d’un centre pour personnes âgées.

C’est le 22 août 1978 que CAH a obtenu sa charte, signée par douze personnalités influentes de la communauté rassemblées par Simone Lanteigne. Le «Centre des Pionniers» a ouvert ses portes quelques mois plus tard, en janvier 1979, lors d’un souper pour 300 personnes.

Centres d'accueil Héritage
L’hôtesse d’Air CAH, Nathalie Nadon, avec quelques passagères du voyage du 40e anniversaire, dont la directrice générale Barbara Ceccarelli (5e).

Organisme solide

Si les 40 ans de CAH ont été jalonnés de prouesses et d’embûches, cette année 2018 a été marquée par l’obtention de l’accréditation de la phase 2 d’Agrément Canada, et par la création de deux chambres de transition de l’hôpital au domicile.

L’an dernier, après de longues tractations avec la Ville et la Province, CAH avait réussi à faire passer son impôt foncier de 350 000 $ par année à… zéro!

La création d’autres centres de jour ou d’antennes de CAH dans le Grand Toronto fait maintenant partie des projets de l’organisme.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur