De l’hôpital au domicile : deux chambres de transition à CAH

Emmeline Bellerive et Aminata Seck
Emmeline Bellerive et Aminata Seck dans une des chambres de transition
Partagez
Tweetez
Envoyez

Les aînés francophones hospitalisés, mais n’ayant plus besoin de soins intensifs, ont désormais accès, à la Place Saint-Laurent, à deux petites chambres privées, ainsi que du soutien professionnel, leur permettant de faire la transition vers l’autonomie et de regagner leur domicile.

Ce nouveau service des Centres d’accueil Héritage accueille sa première cliente depuis la mi-septembre.

La nouvelle «unité de répit et de soins de transition» inclut une douche et des toilettes conçues pour les personnes à mobilité réduite, ainsi que des soins de soutien fournis 24 heures sur 24 par une équipe de préposés.

Les clients accueillis dans cette unité peuvent aussi bénéficier des programmes et services offerts en français par CAH (service de jour, soins personnels, accompagnement dans la navigation du système de santé, activation physique et cognitive en groupe et personnalisée), qui prône le «vieillissement actif».

Avec le ministère de la Santé

Cette initiative, mise sur pied avec le soutien du RLISS du Centre Toronto, le principal bailleur de fonds de CAH, fait partie d’une plus grande initiative mise en oeuvre dans la ville de Toronto.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

On vise à faciliter la transition des personnes qui sont prêtes à quitter l’hôpital, mais qui ne peuvent réintégrer leur domicile faute de services de soutien ou d’adaptations nécessaires pour assurer leur autonomie et leur sécurité.

Les deux places de CAH sont les seules disponibles et exclusivement réservées pour les francophones résidant dans la ville de Toronto.

Emmeline Bellerive
Emmeline Bellerive dans une des chambres de transition

Désormais, les coordonnateurs de soins des hôpitaux pourront acheminer leurs clients francophones vers les soins de transition en français de CAH par l’entremise d’un point d’accès centralisé. Chaque fois, un gestionnaire de cas de CAH procédera à l’évaluation avec l’équipe des hôpitaux.

Continuum de soins

De concert avec Reflet Salvéo et les RLISS desservant le Grand Toronto, CAH travaille au développement d’un continuum de soins pour les francophones qui soit accessible et disponible au moment et à l’endroit opportuns. Les lits de transition sont un nouveau jalon de ce continuum: «la suite logique d’une démarche initiée il y a 40 ans», indique la directrice générale Barbara Ceccarelli.

Depuis 1978 (40 ans!), CAH a depuis développé une gamme de services pour répondre aux besoins des aînés francophones, de l’hébergement assisté aux les soins personnels, en passant par les services à domicile dans la communauté et le service de jour pour aînés frêles.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’organisme travaille sur un modèle de logement adaptable à mesure que les problèmes cognitifs de certains de ses clients deviennent plus complexes.

Rappelons que CAH a obtenu cet été l’accréditation pour la Phase 2 d’Agrément Canada, un gage de reconnaissance de la viabilité de ses opérations, dans une démarche d’amélioration continue de ses services.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur