L’école qui voyage vingt mille lieues sous les mers

L’ONF et l’Université Dalhousie proposent aux jeunes d'explorer et de protéger les océans

L'École de l'Océan
Un plongeur de l'École de l'Océan dans le Pacifique près de l'île Cocos (Costa Rica). (Photos: Nick Hawkins, l'École de l'Océan)
Partagez
Tweetez
Envoyez

Une expérience d’apprentissage en ligne innovatrice, qui transforme notre façon d’apprendre sur l’océan, d’interagir avec lui et de nous impliquer pour sa sauvegarde, est maintenant offerte aux élèves de partout au Canada par l’Office national du film du Canada (ONF) et l’Université Dalhousie (Nouvelle-Écosse).

Accessible gratuitement à ecoledelocean.ca et entièrement bilingue, l’École de l’Océan allie des technologies pédagogiques de pointe et des techniques de récit captivantes pour immerger les jeunes dans l’univers des sciences et de la culture océaniques.

Au moyen de vidéos à couper le souffle, de la réalité virtuelle (RV) et augmentée (RA), d’expériences en 360°, de jeux interactifs et d’autres ressources multimédias, les apprenants peuvent passer de la salle de classe aux premières lignes de la recherche, de l’innovation, de l’industrie et de la culture océanographiques.

L'École de l'Océan
Larry Hickey planifie sa route dans le golfe du St-Laurent à bord du Leeway Odyssey, parti d’Halifax.

Expéditions en mer

Depuis deux ans, des expéditions dans le golfe du St-Laurent, dans l’Atlantique au large de Terre-Neuve et dans le Pacifique au large du Costa Rica rapportent du contenu pour l’École de l’Océan. Le projet a coûté 4 millions $ jusqu’à maintenant.

Ça peut continuer longtemps: les océans, encore largement inexplorés, couvrent 70% de la planète.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’ONF et Dalhousie travaillent avec trois musées nationaux des sciences, le ministère fédéral des Pêches et Océans et des ministères provinciaux de l’Éducation, à commencer par celui de la Nouvelle-Écosse.

«L’Université Dalhousie est un chef de file international en recherche océanographique», indique le recteur Richard Florizone. Située à Halifax, elle participe au Ocean Frontier Institute avec d’autres universités canadiennes et des instituts de recherche internationaux.

L'École de l'Océan
Le directeur scientifique de l’École de l’Océan, Boris Worm, au large de l’île Cocos, un parc national du Costa Rica dans l’océan Pacifique. Il est océanographe et écologiste à l’Université Dalhousie, en Nouvelle-Écosse.

Conçu pour les élèves de 11 à 15 ans

Guidés par son professeur Boris Worm et par de jeunes explorateurs/narrateurs bilingues, les apprenants se joindront (virtuellement) à des spécialistes de l’océanographie qui s’attaquent aux défis de la compréhension et de la protection de l’océan mondial.

Conçu pour les élèves de 11 à 15 ans, le format modulaire de l’École de l’Océan permet d’adapter le contenu à la technologie disponible, à l’âge et aux champs d’intérêt des apprenants. L’expérience sera intégrée à Google Classroom et fournira aux enseignants des outils pour suivre et évaluer les progrès de leurs élèves.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

D’un océan à l’autre

Le premier module, lancé ce jeudi 4 octobre, est axé sur les expéditions scientifiques menées dans l’Atlantique canadien.

Les apprenants ont recours à la réalité virtuelle pour piloter un robot sous-marin dans le golfe du Saint-Laurent, et ils découvrent l’histoire de la morue à travers les yeux d’une artiste autochtone.

Les contenus filmés dans le Pacifique canadien et au large du Costa Rica sont actuellement en production et seront mis à la disposition des apprenants en 2019. Ils seront suivis par des contenus tournés dans l’Arctique canadien, les Grands Lacs et autour du monde.

L'École de l'Océan
Un requin sera suivi au GPS dans l’océan Pacifique par l’équipe de l’École de l’Océan.

Protéger l’écosystème

«Cette plateforme d’apprentissage nous donne une occasion extraordinaire d’inciter une nouvelle génération de jeunes Canadiens et Canadiennes à protéger cet écosystème vital», estime Christina Tessier, la PDG d’Ingenium, qui regroupe les musées nationaux de l’Agriculture, de l’Aviation et des Sciences.

L’École de l’Océan constitue le premier jalon de l’offre éducative de l’ONF. S’y ajouteront l’École des médias ainsi que Voix autochtones et réconciliation au cours de l’année 2019.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
L'École de l'Océan
Une colonie de coraux près de l’île Cocos (Costa Rica).

L’ONF se repositionne en éducation

L’ONF offre déjà beaucoup de contenu éducatif, notamment à travers son portail Campus, explique Hélène Fournier, directrice du secteur Éducation à l’Office. «Mais, l’École de l’Océan inaugure une ère beaucoup plus interactive.»

L’option d’inscription pour les classes sera offerte aux enseignants dans quelques semaines, bien que tout le monde peut déjà commencer à visionner et utiliser les contenus de l’École de l’Océan.

«C’est sûr que le casque de RV maximise l’expérience, mais les tablettes, téléphones ou ordinateurs permettent déjà d’en profiter.»

Une section du site web aide les enseignants à comprendre comment se servir des contenus, et on en fera la promotion auprès des conseils scolaires, ajoute Mme Fournier.

Un concours!

Par ailleurs, les élèves qui feront l’expérience de l’École de l’Océan, au cours des prochains mois, pourront y présenter leur travail pour courir la chance de recevoir la visite de l’équipe de production, participer à la création de contenu, en plus de remporter une caméra en 360° et trois casques de RV. La classe gagnante sera annoncée par un jury le 8 juin 2019, Journée mondiale de l’océan.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur