Le peintre Carl Köhler inspiré par la littérature

Portraits d'auteurs à la bibliothèque Robarts


19 janvier 2010 à 14h54

La bibliothèque Robarts, de l’Université de Toronto accueille jusqu’au 14 mars les travaux de Carl Köhler, un artiste suédois passionné de littérature qui a croqué près d’une centaine d’auteurs. Parmi les œuvres exposées à Toronto, on retrouve plusieurs auteurs français renommés tels que Jean Cocteau, François Mauriac ou Guillaume Apollinaire.

Les œuvres de Carl Köhler, 1919-2006, sillonnent le monde grâce à son fils Henry Köhler: «Mon père nous a demandé à moi et à ma sœur de prendre soin de son travail», explique-t-il.

Depuis, Henry Köhler se démène pour faire connaître les œuvres de son père en dehors des frontières de la Suède où l’artiste a reçu plusieurs bourses, surtout dans les dernières années de sa vie où il a été particulièrement productif.

«Mon père aimait beaucoup Paris et la France, il a été inspiré par l’art visuel français et par les figures de la littérature française. Il a étudié à l’Académie de la Grande Chaumière en 1952-1953 où il a réalisé plusieurs dessins».

L’artiste a également passé quelques mois au Canada en 1955 où il a exposé certaines œuvres. En dehors de cela, de son vivant il n’a jamais exposé hors de la Suède.

C’est à présent chose faite puisque ses enfants ont pu, depuis 2006, organiser huit expositions en dehors du pays.

C’est l’intérêt pour la personnalité des auteurs qui a motivé les choix de Carl Köhler. Pour réaliser ses portraits, l’artiste n’a pas rencontré ses sujets en personne, mais s’est inspiré de leurs écrits afin de définir leurs traits de caractère et de choisir, en fonction de cela, la technique qui les refléterait le plus fidèlement.

Ainsi, chaque portait se distingue par la technique utilisée. Réalisés sur des supports variés, ils vont du simple croquis au stylo sur une feuille blanche à des créations plus complexes comme des peintures en relief ou faites de collages.

Selon Henry Köhler, qui précise que son père n’a pas écrit les dates de réalisation de ses portraits, «les portraits des auteurs français ont été réalisés entre 1980 et 2004, excepté pour celui de Guillaume Apollinaire, réalisé sur un journal français des années 1960.»

Le but de son fils est à présent de multiplier les expositions, notamment sur le thème de la littérature auquel tenait beaucoup Carl Köhler. Les portraits d’auteurs ont déjà été exposés à la bibliothèque Centrale de Brooklyn ainsi qu’à la bibliothèque Martin Luther King Jr à Washington et prendront la direction de l’Université de Colombie-Britannique à Vancouver suite à l’exposition de Toronto.

La prochaine étape pour Henry Köhler est de faire en sorte que d’autres peintures et dessins réalisés par son père sur des thèmes différents soient exposés dans des galeries spécialisées.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le «Réveil algérien» est suivi de près à Toronto

Dundas Square 16/03/2019
Après des manifestations à Ottawa et Montréal, une partie de la communauté algérienne de Toronto s'est rassemblée au Dundas Square, samedi dernier, pour exprimer...
En lire plus...

18 mars 2019 à 16h30

Le programme relais du Collège Boréal: un tremplin d’intégration

programme Relais Leadership et Management
C’est un moment émouvant qui s’est déroulé au 3e étage du 1er Yonge Street, dans l’auditorium du Collège Boréal, le 14 mars. Cette année,...
En lire plus...

18 mars 2019 à 14h42

Extrémisme: des solutions à connecter au 21e siècle

fusillade, tuerie, massacre
La vitesse à laquelle la propagation de la vidéo du tueur de Christchurch s’est faite illustre le dérapage social que sont devenus les réseaux...
En lire plus...

Une semaine d’activités pour souligner la francophonie

La Semaine de la francophonie de Toronto sera lancée le mercredi 20 mars, Journée internationale de la francophonie. S’en suivra, jusqu’au 30 mars, une...
En lire plus...

18 mars 2019 à 9h00

Des règles internationales sur l’édition du génome humain?

OMS, ONU, Nations-Unies
Les modifications génétiques de l’embryon sont peut-être à nos portes, mais comment les encadrer? C’est pour apporter un éclairage que l’Organisation mondiale de la...
En lire plus...

18 mars 2019 à 7h00

Aucune société n’est immunisée contre le virus de la haine

fusillade, tuerie, massacre
50 morts, 40 blessés: l'attaque raciste contre la mosquée de Christchurch nous rappelle qu’aucune société n’est à l’abri de ce genre de délire, et...
En lire plus...

17 mars 2019 à 17h55

Avec Françoise Sullivan, le McMichael fait un saut dans l’avenir

Entrevue avec Françoise Sullivan sur la rétrospective de son oeuvre de 70 ans au musée McMichael, à Kleinburg, jusqu'au 12 mai.
En lire plus...

17 mars 2019 à 13h00

Ségovie : une histoire endiablée

Ségovie est une ville du centre de l'Espagne, située à seulement 90 kilomètres au nord-ouest de la capitale Madrid. Son aqueduc a été construit...
En lire plus...

17 mars 2019 à 11h00

Rolling Stones et Hell’s Angels dans un polar français

Éditions de La Martinière
Le 6 décembre 1969, les Rolling Stones tiennent un concert sur le circuit de stock-car d’Altamont, en Californie. Les Hell’s Angels ont pour tâche...
En lire plus...

17 mars 2019 à 9h00

Quiz : Fêtes nationales

quiz
Quiz : Ne ratez pas les fêtes nationales les plus importantes.
En lire plus...

17 mars 2019 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur