Le Front national devient Rassemblement national

Une stratégie de communication pour raviver la flamme nationaliste en France

Le Front National devient Rassemblement National

Marine Le Pen et son père Jean-Marie Le Pen lors du célèbre rassemblement nationaliste du 1er mai, en 2012.


12 mars 2018 à 18h00

«C’est un véritable assassinat politique», a réagi Jean-Marie Le Pen, au micro de la radio France Inter: ce weekend, sa fille réélue présidente du Front national annonçait le changement de nom de son parti pour Rassemblement national.

«Le mot ‘front’ comporte une notion d’opposition mais elle se justifiait. Nous avons dû faire front, mais on fait front contre quelque chose ou quelqu’un, rarement pour ou avec», a expliqué Marine Le Pen au congrès de Lille, dans le Nord de la France.

Deuxième tour décevant

On savait que le parti cherchait à se réinventer depuis la défaite à la dernière présidentielle en mai 2017 face à Emmanuel Macron. Alors que la candidate nationaliste a répété l’exploit de son père, en 2002, de se rendre au second tour, il lui a souvent été reproché une prestation chaotique au débat de l’entre-deux-tour.

Depuis quelques années, d’aucuns estimaient qu’elle était parvenu à «dédiaboliser» le FN. Son bras droit Florian Philippot en était d’ailleurs souvent chargé dans les médias. Mais en septembre, c’est la rupture et le vice-président quitte le parti pour fonder «Les Patriotes».

Depuis, le FN se cherche sur la scène politique française. Une scène plutôt vide d’ailleurs, les partis traditionnels s’écroulants un à un face à la majorité «En Marche!» de Macron.

L’opposition en déroute

À gauche, le Parti socialiste a vendu ses célèbres locaux de la rue Solférino et cherche désespérément à garder ses derniers soldats.

Encore plus à gauche, la France Insoumise, le parti de Jean-Luc Mélenchon, cherche à se faire petit, empêtré dans un scandale sur ses comptes de campagne. De plus, Le Média, la plateforme proche du parti, connaît des moments difficiles, souvent reproché de licenciement abusifs et de propos extrêmes, notamment sur la Syrie.

Pour éviter que LREM (La République en marche) ne devienne parti unique, il reste toutefois Les Républicains (LR). Mais encore, ces derniers sont en mode recomposition et cherchent à calmer les polémiques régulièrement déclenchées par leur chef Laurent Wauquiez.

Un nouvel obstacle judiciaire pour le parti nationaliste

Par ailleur, Marine Le Pen risque aussi de rencontrer quelques problèmes avec la justice. Dimanche, quelques minutes après l’annonce du changement de nom de son parti, un certain Igor Kurek montre son indignation sur Twitter, se disant président d’un parti qui porte le même nom de Rassemblement national.

Twitter Rassemblement National
Tweet de réponse du petit parti RN à l’annonce de Marine Le Pen

Le nom a été déposé en décembre 2013 et, qui plus est, a déjà été utilisé par Jean-Marie Le Pen lors des élections législatives de 1986.

Pourtant, le nouveau nom va bel et bien être voté par les militants du FN prochainement. Mais derrière cette grande symbolique, le discours nationaliste n’a pas encore beaucoup changé, restant notamment très ferme sur l’immigration.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Deux photographes, deux univers

Expo alliance française
Geneviève Thauvette et Kathleen Hearn, deux artistes torontoises, exposent leurs photographies à l’Alliance française de Toronto jusqu'au 28 mars.
En lire plus...

15 février 2019 à 9h00

Netflix, nouvelle plateforme des bizarreries de Gwyneth Paltrow

pseudoscience
Netflix ne se fera pas de nouveaux amis parmi les amateurs de vulgarisation scientifique et d’information véridiques: l’actrice Gwyneth Paltrow vient d’y obtenir une...
En lire plus...

15 février 2019 à 7h00

Réforme du système de santé: n’oubliez pas les services en français

santé
La décision attendue du gouvernement de l’Ontario de procéder à une réforme structurelle du système de santé serait «une opportunité d’améliorer l’accès aux services...
En lire plus...

14 février 2019 à 16h16

Cybersécurité: quelques clés pour protéger votre vie privée

vie privée
La radio communautaire franco-torontoise CHOQ-FM lance une nouvelle série de capsules vidéos pour sensibiliser les utilisateurs d’internet aux dangers qu’il peut représenter pour leur...
En lire plus...

14 février 2019 à 15h00

Les langues officielles enfin inscrites dans la Loi sur le divorce

La nouvelle Loi canadienne sur le divorce, dont l'ébauche a été adoptée en troisième lecture par la Chambre des communes le 6 février, confirme...
En lire plus...

14 février 2019 à 13h00

Au terminus McCowan, l’un des plus grands centres commerciaux au pays

Nous poursuivons notre tour d'horizon des extrémités du métro torontois à la station McCowan. Cette semaine, Visite Express à l'extrême-Est de la ville pour...
En lire plus...

14 février 2019 à 11h00

Le plus grand gratte-ciel obstruera la vue des Torontois

La construction du gratte-ciel de 306 mètres, nommé The One, qui se situera à l’angle des rues Yonge et Bloor et dont l’achèvement est...
En lire plus...

14 février 2019 à 9h00

Des ados veulent se faire vacciner sans le consentement de leurs parents

vaccin, vaccination
Défiant l’autorité de ses parents, un adolescent de l’Ohio a décidé de se faire vacciner — après avoir découvert qu’il ne l’avait jamais été,...
En lire plus...

14 février 2019 à 7h00

Ce qu’on comprend de l’affaire SNC-Lavalin Jody Wilson-Raybould jusqu’à maintenant

Un mois après le remaniement ministériel dans lequel Jody Wilson-Raybould a été rétrogradée, on comprend mieux ce qui s’est passé en coulisses face au...
En lire plus...

13 février 2019 à 20h40

Un vent d’optimisme sur Cinéfranco jeunesse

Larcelle Lean
Avant même le début du festival, un peu plus de 9 000 spectateurs sont déjà attendus au Famous Player place Canada pour la 10e...
En lire plus...

13 février 2019 à 13h13

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur