Super majorité pour le parti de Macron

Abstention record

Le nouveau président Emmanuel Macron dispose désormais d'une forte majorité à l'Assemblee nationale française.


19 juin 2017 à 9h34

PARIS (PC) – Comme prévu, le parti du nouveau président Emmanuel Macron a remporté une écrasante victoire lors du deuxième tour des élections législatives françaises, dimanche.

La République en marche (REM) obtenait à elle seule 43,06% des voix tandis que ses alliés du Mouvement démocrate (Modem) en recevaient 6,06. Dimanche soir, la REM comptait 306 élus tandis que le Modem en avait 42.

Pour l’Amérique du Nord, l’une des 11 circonscriptions des citoyens français établis à l’étranger, Roland Lescure, qui a laissé son poste de VP de la Caisse de dépôt et placement du Québec pour se joindre à l’équipe de Macron, a facilement défait le député sortant, l’ex-ministre Frédéric Lefebvre (centre-droite).

Roland Lescure
Roland Lescure

Les coudées franches

Le premier ministre Édouard Philippe a constaté que les Français avaient donné une «majorité franche» au parti du président Macron, qui a «préféré l’espoir à la colère, l’optimisme au pessimisme, la confiance au repli».

M. Philippe a pris conscience de l’abstention historiquement élevée pour cette élection, qui atteint  les 58%. «L’abstention n’est jamais une bonne nouvelle pour la démocratie. Le gouvernement l’interprète pour sa part comme une ardente obligation de réussir», a-t-il déclaré.

La principale opposition viendra de la droite conventionnelle. La coalition Les Républicains/Union des démocrates et indépendants/divers droite limitait avec peine les dégâts en faisant élire 113 LR et 17 UDI.

François Baroin, qui dirigeait Les Républicains, a reconnu que le président avait maintenant «l’ensemble des pouvoirs pour mener à bien la mission que les Français lui ont confiée».

Marine Le Pen
Marine Le Pen

Le Pen élue

Huit candidats du Front national ont été élus, dont sa présidente Marine Le Pen, dans une circonscription du Pas-de-Calais, et son époux, Louis Aliot, dans les Pyrénées-Orientales. C’est la première fois qu’elle entre à l’Assemblée nationale. La candidate présidentielle était députée au Parlement européen.

Mme Le Pen croit que «l’abstention massive fragilise considérablement la légitimité de la nouvelle Assemblée nationale: ce quinquennat débute sur de bien mauvaises bases».

Nicolas Dupont-Aignant, allié de Marine Le Pen au deuxième tour de la présidentielle, est le seul élu de sa formation politique Debout la France.

Résistance

Le président Macron veut notamment libéraliser le marché du travail, retirer certaines protections aux travailleurs afin de stimuler l’emploi, «un coup d’État social qu’il n’a pas la légitimité de mettre en place», selon le dirigeant du parti France insoumise, Jean-Luc Mélenchon.

«La résistance la plus totale est légitime dans cette circonstance», a-t-il poursuivi, lui qui a été élu dans les Bouches-du-Rhône, au sud de la France.

Avec 17 députés, M. Mélenchon peut espérer diriger un groupe parlementaire, avec ou sans l’aide potentielle de ses frères ennemis communistes (10 élus).

Jean-Luc Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon

Le Parti socialiste, majoritaire pendant le quinquennat de François Hollande, s’effondre même si ses résultats peuvent paraître moins mauvais que prévu. Lui et ses alliés du Parti radical de gauche ont faire élire respectivement 29 et 3 députés.

Devant la dégringolade de sa formation, le premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis a annoncé sa démission.

L’ancien premier ministre et candidat malheureux à la primaire socialiste, Manuel Valls, l’a emporté l’arraché dans sa circonscription en Essone. Il se présentait sous l’étiquette «divers gauche». Celui qui l’avait battu pour devenir le candidat présidentiel du PS, Benoît Hamon, n’a pas réussi à conserver son siège à l’Assemblée législative.

Mentionnons que six candidats de droite n’appartenant à aucun parti ont été élus, ainsi que cinq candidats régionaux, un écologiste, un d’extrême-droite et trois inclassables.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les Indisciplinés investissent dans un grand spectacle pour leur 10e anniversaire

Indisciplinés de toronto
De plus en plus de nouveaux comédiens et techniciens talentueux
En lire plus...

22 juin 2018 à 15h00

François Bourassa se réinvente

François Bourassa
Le 27 juin au Festival de jazz
En lire plus...

22 juin 2018 à 14h00

Un règlement albertain machiavélique

La Couronne suspend des procédures pour ne pas reconnaître le droit des Défendeurs au français
En lire plus...

22 juin 2018 à 12h30

Aurélie Resch décroche le prix Trillium

Prix littéraire Trillium de l'Ontario
Rare encouragement pour les récits courts
En lire plus...

22 juin 2018 à 11h39

Cannabis : à la poursuite du diamant vert

La légalisation va donner accès à du financement pour la recherche
En lire plus...

Impact économique de l’intelligence artificielle : on cherche encore

Pas de pertes d’emplois ni de productivité accrue
En lire plus...

22 juin 2018 à 7h00

L’espiègle trio jazz Les Malcommodes

les malcommodes
Le 26 juin au Festival de jazz de Toronto
En lire plus...

21 juin 2018 à 13h00

Un test a changé sa vie : dans les pas d’un enfant dyslexique

La Liberté
«J’étais content de savoir que je n’étais pas stupide»
En lire plus...

21 juin 2018 à 10h00

Le véganisme dans le vêtement : trop de plastique ?

Le cuir de kangourou et le polyester plus «verts» que la laine d’alpaga et le cuir de bovin
En lire plus...

21 juin 2018 à 7h00

Technicien(ne) à l’aide technique

Conseil scolaire catholique MonAvenir - Le Conseil scolaire catholique MonAvenir est à la recherche d’une personne permanente, à temps plein (1,0), soit 35 heures par semaine, qui agira à titre de technicienne, technicien à l’aide technique...
En lire plus...

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur